Pensiez-vous tirer toutes ces leçons de vos voyages ?

Chouette je me marie !

Écrit par Haydée Bouscasse

Web-entrepreneuse et formatrice 2.0, j’aide les salariés lancer leur business en ligne en parallèle de leur travail.

Mis à jour le 28/05/2020 | Publié le 23/04/2013

Le voyage m'a apporté la touristaSortir de sa zone de confort est une chose très gratifiante.

Vous faites du couchsurfing, traversez des forêts primaires, rencontrez des populations endémiques et goûtez des mets que vous n’auriez jamais imaginé manger.

Vous en oubliez même votre lit douillet !

Mais qu’avez-vous réellement appris d’important ?

Quelles leçons de vos voyages valent vraiment le coup d’être partagées ?

Vous êtes reconnaissant de ce que la vie vous a donné

Ce que vous considérez comme acquis ne l’est pas forcément

Boire de l’eau potable et manger n’importe où sans crainte, obtenir des serviettes au restaurant, utiliser du papier hygiénique, ou encore se chauffer sont des choses difficiles à obtenir dans bon nombre de pays.

Beaucoup de gens ne profitent pas de ces « luxes ».

Ne pas les avoir le temps d’un voyage vous fera les apprécier à leur juste valeur à votre retour.

De ce fait vous devenez moins exigeant. L’article « 300 jours en voyage » illustre très bien cet aspect et en couvre bien d’autres.

Vous êtes bien logés en France

Vous mesurez la chance que vous avez d’être né en France. Je ne suis pas riche pour les standards français mais je vis comme une reine comparé à beaucoup.

Je me souviendrai toujours de mon année en Angleterre : Ciel gris, briques rouges, pluie et odeur de pauvreté à Hull dans le nord du pays ont contrasté avec ma vision parisienne.

Place Edouard VII, Paris

A mon retour, je fus éblouie par le spectacle qu’offrait Paris

Les yeux écarquillés devant ses monuments et le soleil radieux de juillet je n’étais plus dans la dynamique de dénigrer la France.

Je fut pourtant obligée de vivre dans un appartement de 6 m². Donc bien logée, ça dépend… Mais je l’ai bien vécu, je vous l’assure !

Vous arrêtez de vous plaindre pour des broutilles

Une majorité d’habitants de notre planète n’ont pas les moyens de se déplacer pour des raisons politiques ou financières. Ils ne peuvent même pas émettre leurs opinions personnelles sans représailles de leur gouvernement. Et c’est à peine si certains peuvent se nourrir correctement.

Photo de groupe au Laos

En Asie, « Oun » un laotien me dévoile son salaire équivalent à 150€. Il m’apprend qu’il n’est jamais sorti de son pays en dehors de la frontière Vietnamienne.

Côtoyez ces personnes et vous aurez tendance à vous plaindre moins souvent des petits désagréments de votre vie.

Vos remises en question sont nombreuses !

Vous devenez plus humble

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir tout petit ?

Si vous avez une « trop » haute opinion de vous-même, les voyages peuvent remédier à cela !

Partez, faites des études à l’étranger. Passez des entretiens pour trouver du travail sur place et… faites-vous refouler là où vous seriez passé haut la main en France. Ça y est, vous venez de faire votre premier pas vers l’humilité.

Vous pouvez vite déchanter, vous rendre compte que vous êtes bien moins fort que vous ne l’imaginiez. En Espagne, j’ai cherché un travail longtemps en vain, j’ai appris une langue que je ne maîtrisais pas dans un pays où je ne connaissais quasiment personne.

Vue des toits de Barcelone

Songeuse sur les toits de Barcelone. J’ai compris que je n’étais rien comparé à ce que j’imaginais être en France.

Vous éliminez les « mauvais » gestes quotidiens

Enfin… avec un peu de volonté quand même ! Mon voyage en Argentine m’a fait arrêter de fumer après 13 jours. En partant à l’autre bout du monde vous remettez en question vos habitudes, les bonnes comme les mauvaises.

Alors soyez opiniâtre et profitez-en vous aussi.

Vous comprenez que richesse ne rime pas forcément avec bonheur

Venir d’un pays industrialisé et vivre avec 30€ par jour n’est pas gage de bonheur.

Et inversement : celui qui vit avec quelques centimes quotidiens n’est pas voué au malheur.

Le Koweït est un pays riche avec une forte monnaie mais il détient parallèlement l’un des records mondiaux d’obésité. Lorsque l’on grossit démesurément je pense qu’on le vit plutôt mal, mais cela n’engage que moi.

Comme le dit le proverbe : L’argent ne fait pas le bonheur mais y contribue largement ! Pour peu que vous soyez assez avisé pour vous en servir intelligemment.

Alors, argent ou bien être ?

Vous vivez pour vous et non pas pour les autres

Vous laissez libre cours à vos désirs

Vous apprenez combien il est important de respecter vos désirs. Vous osez autant dire « non » que répondre « oui » quand cela est nécessaire.

Le voyage vous éloigne des tabous français et vous vous laissez aller plus facilement devant ces visions différentes de la vie.

Occidental et thaïlandaise en couple

Vous vous souvenez que la vie est faite pour s’amuser !

Après avoir exploré le monde, vous vous rendez compte qu’il y a une multitude de choses à faire. Certains amis parisiens me disent : « On se fait chier ici ! » Peut-être ne sont-ils pas sortis de leurs tanières depuis longtemps. Ils se lassent de leur quotidien et en oublient les bonnes choses de la vie.

Le rire et l’amusement en font partie. Sortir de votre environnement vous redonnera cette joie de vivre que seule la découverte peut nous apporter.

Vous avez le temps de vous ennuyer ? Revoyez vos activités à la hausse ! N’oubliez pas que vous n’avez qu’une vie et qu’elle est courte !

Le voyage vous rend interactif

En voyageant seul, vous serez forcé de parler avec des gens que vous n’auriez même pas remarqués en temps normal ; et pas nécessairement de la même tranche d’âge que vous.

Vous vous ouvrez aux autres mais vous pouvez aussi partir facilement pour changer de fréquentations.

Rempart ville d'Avignon

Et bien contente de les avoir vécues !

Vous développez votre caractère

Les situations cocasses que vous vivez aident énormément au développement de votre personnalité.

Chaque problème rencontré vous apportera un peu plus d’expérience que vous n’auriez jamais acquise en restant dans les situations habituelles de votre vie quotidienne.

Vous gardez des souvenirs indélébiles

Non seulement le voyage vous sort totalement de votre monotonie, mais vous gardez en plus toutes ces images ineffaçables en mémoire, à moins de chopper Alzheimer…

Alors imaginez le nombre de souvenir heureux d’une nomade à plein temps comme moi peut emmagasiner en travaillant de partout dans le monde.

J’ai connu une grand-mère qui, en phase terminale de cancer, ne parlait plus que de son unique voyage de 2 semaines à Tahiti. Elle était partagée entre le bonheur de ce souvenir et le malheur de n’avoir vécu qu’un seul voyage dans sa vie.

Et vous ? Allez-vous attendre d’être sur votre lit de mort pour en profiter ?
Le voyage est le meilleur enseignant de la vie ! Raison pour laquelle tant de personnes partent de quelques mois à 1 an.

Fort de ces constatations nous pouvons dire que « voyage initiatique » est un pléonasme et ce n’est pas pour rien si celui-ci a autant marqué nos grands auteurs telles que Chateaubriand, Jules Vernes ou encore de célèbres peintres comme Delacroix.

Les leçons du voyage sont pléiades ! Si l’une d’entre elles non évoquée ici vous tient à cœur, n’hésitez pas à la partager dans les commentaires.

Haydée Bouscasse

 

 

Nos guides et stratégies directement dans ta boite mail

CATÉGORIES

PRODUITS

Tu aimeras sûrement aussi…

Vivre en nomade digital : mes 9 ans d’expérience entre travail et voyage

Vivre en nomade digital : mes 9 ans d’expérience entre travail et voyage

Vivre en nomade digital est loin des stéréotypes que tu trouves sur internet. Par exemple ? Ce n’est pas un métier, mais un mode de vie. Et plus tu te déplaces, plus tu casques – moins tu as de temps pour bosser. Comment aborder l’aventure ? Comment Gérer ? Constat réaliste et trucs à savoir (absolument !) à travers mes 9 ans d’expérience.

lire plus
Nomade digital en Albanie ? Non merci…

Nomade digital en Albanie ? Non merci…

Pas que je déteste l’Albanie. Certains paysages sont magnifiques et les gens sont accueillants. Ils ont même un certain style… Mais entre dictature stalinienne et capitalisme sauvage, le pays a oublié de passer par la case civilisée. Un peu comme les américains qui, comme disait Sacha Guitry :
« Sont passés directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation. »

lire plus

43 Commentaires

  1. Lydia@nowmadz

    Wouhou! J’suis la prem’s!! Excellent article Haydée, une très bonne analyse, et qui complète réellement parfaitement le notre… Je vais l’ajouter en lien d’ailleurs ;)
    Et les dessins de Tony sont énormes!
    Richesse ne rime pas forcément avec bonheur…c’est peut être ce qui m’aura le plus marquée personellement. On a traversé les pays les plus pauvres, les plus durs d’Asie, et on finit par un des endroits les plus riches au monde, les USA. Pourtant les gens ici ne semblent pas du tout plus heureux…c’est même parfois triste de les observer courir, courir sans arrêt, après on ne sait quoi. Maintenant qu’ils ont tout, tout le confort, les voitures, les robots, les ordinateurs qui font tout à leur place, on les sent carrément désœuvrés, vides. Ils prennent tout un tas de medicalents, s’inventent des tonnes de maladies… Alors je dis pas que le paysan népalais est plus heureux que l’américain. Mais en tous cas, du bonheur de ce dernier, je n’en suis pas certaine!
    Ca remet plutôt bien en cause notre perception de la vie et ce qu’on en attend. Gagner tout plein d’argent, oui bon, et après? Même si on le savait avant, le voyage n’a fait que le confirmer…! ;)

    Réponse
    • Haydée

      Salut Lydia,

      J’ai trouvé sympa d’enrichir mon article avec tes propos « en direct de voyage » sur tout ce qu’on apprend après 300 jours ! On sent que ça sort du cœur :).
      Merci pour les dessins, Tony a mis du cœur lui aussi !
      Concernant tes remarques sur les américains, cela me fait penser à un enfant gâté. Si tout est acquis, on ne se sent plus vivre. Celui qui a tout n’a plus rien à faire pour obtenir les choses. C’est un engrenage dans lequel nous sommes tous et en plus nous croyons détenir la vérité. C’est certainement la raison qui les fait continuer de courir.

      L’argent aide toujours mais c’est comme tout, on se lasse de dépenser continuellement et on se rend bien compte que ça n’amène en rien au bonheur. Le bonheur vient surtout d’une satisfaction de soi-même après un effort par exemple.

  2. Jean-Claude

    Vous êtes reconnaissant de ce que la vie vous a donné, n’est-ce pas ?

    Manger à sa faim, tirer la chasse d’eau après le besoin, être chauffé l’hiver quand il fait -10° dehors, voir le médecin quand on se sent malade, aller à la poste, ouvrir le robinet pour avoir son eau, dormir sous un toit solide, ne pas être obligé de fuir quand des bandes viennent égorger la population, ne pas être croyant sans se faire lapider, baiser avec qui on veut sans être puni par la loi de la région, croire comme on veut ou ne pas croire, … c’est cela que la vie nous a donné ? Ou plutôt notre civilisation occidentale tant décriée comme consumériste et capitaliste !
    Des gens ne se déplacent pas sauf quand ils doivent émigrer d’une région insalubre, en guerre ou riche en minerai que les Chinois ou avant eux les Américains du nord voulaient exploiter !
    Sans parler de tous ces immigrants qui débarquent dans notre belle France pour y découvrir notre paradis quand il nous faut aller ailleurs pour en faire autant ! Et que dire de tous ces pleurnichards qui manifestent leur mécontentement parce qu’on ne les a pas augmentés depuis deux ans ?
    Je suis heureux ! Oui, je dis bien, je suis heureux.

    Réponse
    • Haydée

      Jean-Claude, on a simplement envie de leur dire d’aller voyager ! Merci pour ton commentaire rempli d’exemples auxquels je n’avais pas forcément pensé. Tu vas loin ! Mais il est vrai qu’on oubli vite que certaines populations ont des droits très restreints.

  3. Floriane

    Il est certain que voyager aide à relativiser d’autant plus que les français ont une fâcheuse tendance à se plaindre de tout mais c’est le fait d’avoir « tous » les droits et de ne pas voyager qui permet de favoriser ce comportement.
    Merci pour ton article qui devrait mener à la réflexion ;)

    Réponse
    • Haydée

      Salut Floriane,
      Alors ce n’est pas une légende, les français se plaignent … Toi qui est en France depuis 5 ans, était-ce pareil en Martinique ?
      Je suis curieuse d’avoir un retour d’une personne qui a sûrement plus de recul.
      Peut-être que dans la liste des 7 bonnes raisons de voyager de ton blog, devrai-je rajouter : Fuyez les gens de votre pays qui se plaignent :)

  4. Joana@Venividivoyage

    Bien dit ! Le voyage ça apporte tout ça… et bien plus ! Moi aussi en rentrant en France après un an en Inde j’avais été choquée par tous ces beaux bâtiments, par la propreté des rues et même par l’extrême propreté des murs de l’appartement de mes parents ! Après un an dans la crasse indienne on oublie un peu quelques notions occidentales, c’est pas plus mal !

    Enorme le dessin de l’Européen avec une petite Thaïlandaise ! Ca correspond exactement (malheureusement) à ce que j’ai trop croisé en Thaïlande… Berk!

    Réponse
    • Haydée

      @ Joana,

      Lorsque je suis sortie de la gare Montparnasse, j’ai plus qu’halluciné, ça m’a également fait un choc. Nous ne sommes pas au bout de nos remises en question.
      C’est vrai qu’on voit de ça en Thaïlande, mais… pas que ! J’ai rencontré de vraies couples franco-thaï ;)

  5. Bertrand

    Je pense que la rencontre avec soi-même est au moins aussi importante que la découverte du monde lorsque l’on voyage. C’est pourquoi je ne suis jamais déçus d’avoir traversé un pays. Même si c’est superficiellement désagréable, il y a toujours une part de positif.

    Le bonheur est pour moi accepter la vie et le destin, le passé et l’avenir, que l’on soit riche ou pauvre, et je suis d’accord avec toi quant au fait que « bonheur » et « obésité » sont incompatibles dans ce sens que le corps n’est que la réaction à un esprit torturé ou saint !
    Le second dessin de Tony n’est malheureusement pas une caricature, il reflète avec exactitude ce que j’avais à l’esprit lorsque j’ai écrit  » les filles et l’alcool ne sont pas en libre service ». La morale devrait tout de même prendre l’avantage sur les désirs de temps à autres ! Mais là nous ne sommes plus dans un cadre voyage mais dans une fuite inconsciente de ses problèmes !

    « On a qu’une vie il faut en profiter ». Ce point reste à prouver :). D’ailleurs s’enrichir humainement n’aurait réellement de sens que si l’on bénéficierait de cet enrichissement dans la vie suivante. C’est pour cela que n’avoir que l’argent en ligne de mire n’a pas de sens puisque c’est sûr, on ne l’emportera pas avec nous. Si on suit cette logique et que l’on part du principe que l’on a qu’une vie, alors le bonheur n’a aucun sens !

    Le taux de suicide est plus important dans les pays riches que dans les pays pauvres. Je crois que ce simple constat met tout le monde d’accord sur la question de la richesse.

    Bertrand.

    Réponse
    • Haydée

      Salut Bertrand,

      Complètement, le voyage permet de faire un voyage intérieur aussi énorme que le voyage en lui-même pour te paraphraser ! Et c’est au retour qu’on se rend compte de tout cela très souvent.
      Concernant le dessin humoristique, il y a aussi des femmes consentantes qui tombe réellement amoureuses comme je disais à Joana. Après j’ai envie de dire que je ne blâme pas ces bonhommes partis chercher le soi-disant amour dans les pays asiatiques. Peut-être sont-ils malheureux dans le leur ! Qui sait ? Bon après il paraît que les 3/4 d’entre eux se font entuber, mais ça c’est leurs problèmes :)
      Je ne suis pas étonnée de ce que tu dévoiles sur les taux de suicide. Et ça me fait penser à une anecdote toute bête, mais au Lycée, les « no futurs » c’était souvent les enfants de riches !

  6. Aurélie-Anne

    Je suis tout à fait en accord avec ce post ! De même qu’avec Nowmadz : mes voyages m’ont appris à réaliser que j’aime mon pays, la France. Mais que là, amour ne rime pas avec fidélité, je quitterai volontiers mon pays si j’en ai l’opportunité pour mieux le retrouver ensuite :)
    Le souci c’est que toutes ces leçons apprises pendant nos voyages, ils faut savoir ne pas les oublier à notre retour. Et c’est ça la plus dure partie de l’apprentissage non ?

    Réponse
    • Haydée

      @Aurélie-Anne,

      On revient souvent aux sources comme on dit ! Il y a en plus un confort certain par chez nous.
      Et si jamais on oublie trop vite les leçons, il suffit d’une petite piqûre de rappel :)

  7. Audrey & Fred

    Cela fait tout juste 4 mois que nous sommes partis, et l’on peux déjà confirmer certains changements personnels sur notre état d’esprit et la solidité du couple.

    Mais nous ne l’avons pas vu autant de cette manière et ça nous montre bien que nous n’avons pas fini de nous découvrir soi-même, d’apprendre à vivre autrement, plus simplement et humblement !

    Merci pour cet article ! ;)
    Audrey & Fred

    Réponse
    • Haydée

      @ Audrey et Fred,

      C’est simplement parce que vous n’êtes pas encore rentrés ! Mais je ne veux pas vous gâcher le plaisir en vous dévoilant toutes ces choses.
      Et après l’Amérique pendant une année, où irez-vous ensuite ?

  8. Lydia@nowmadz

    Je commence déjà à oublier mes leçons d’humilité, puisque je ne t’ai même pas remerciée d’avoir mis notre article en lien sur le tien …

    Alors merci! ;-)

    Réponse
  9. Lily

    Ce qui a peut-être le plus changer pour moi c’est mon rapport au monde et aux hommes. J’ai l’impression que l’Humanité est ma voisine, que chaque événement positif ou négatif qui se passe dans un coin du globe me touche de près. Mon caractère plutôt empathique, du fait de mon métier notamment, s’est élargi et ma sensibilité est encore plus développée. Je réagis également plus vivement au traitement de l’information dans les médias, comment l’on peut passer 30′ sur des attentats aux USA et moins d’1′ sur un séisme en Chine, qui n’a pas tué de ressortissants occidentaux. Ou bien, comment l’on donne l’impression de découvrir la statut de la femme en Inde suite notamment au viol d’une occidentale.

    Réponse
    • Haydée

      Salut Lily,

      Tu es infirmière c’est bien ça ? Tu en parlais dans le post précédent il me semble.
      Le fait d’avoir visité d’autres pays fait qu’on est plus impliqué dans ce qu’il se passe, c’est pas faux, et j’aurai du mettre cette idée dans mon post !

      Je ne peux plus rien lire sur l’Espagne (où j’ai vécu) ou sur l’Argentine ou la Thaïlande, ce sont des exemples sans vouloir approfondir le sujet d’actualité. C’est pour moi un des grands intérêts du voyage. Merci d’avoir complété l’article.

  10. Richard@onedayonetravel

    Effectivement les voyages changent notre perspective du Monde et de la société. J’ai surtout ressenti ce changement lors de mon retour d’un voyage de 2 mois en Asie. Comme tu le dis, on revient souvent plus humble. Pour ma part ce 1er voyage en Asie (le 1er d’une longue série) m’a permis de mieux me connaître et de me libérer des tracas de la vie quotidienne et pour mieux me recentrer sur l’essentiel.
    A chaque retour de voyage, je suis toujours aussi surpris et déçu de voir les français râler et se plaindre pour un rien alors qu’on a tout pour être heureux. Il suffirait d’un peu plus de partage et d’entraide pour que tout aille mieux.
    Bref, voyager (en indépendant !) devrait être obligatoire. Je pense que beaucoup gagnerait en humilité. Notre société en a bien besoin !
    Richard

    Réponse
    • Haydée

      Merci Richard d’avoir mis le doigt sur le problème de l’humilité. je tenais à en parler, car les voyages m’ont calmé les petits soucis d’égo que je pouvais avoir jadis ; et ce qui n’est pas plus mal. Après, je suppose que cela varie en fonction des situations et de l’esprit du voyageur, car si l’on voyage dans la facilité et le confort sans se mélanger aux locaux et en ignorant la vraie situation du pays, ça ne sera clairement pas la même remise en question.

  11. Florance

    chacun de mes voyages m’a énormément apporté ; j’ai essayé des choses que n’aurais même pas eu l’idée de faire en France ; je me suis fait arnaquer ; chose qui m’est jamais arrivée dans mon pays et j’ai appris pleins d’autres leçons

    merci pour ce bel article

    Réponse
    • Haydée

      Tiens dont Florance, moi je me suis déjà fait arnaquer en France. Tu as eu de la chance je pense. Si tu prends l’arnaque comme une belle leçon, tant mieux, c’est qu’on ne t’aura pas 2 fois ;)

  12. Benoit(novomonde)

    Ehhh ben nous on est dans les starting blocks et on se réjouit de vivre ce que tu décris si bien dans ton article… (et merci à Tony de m’avoir fait autant poiler avec les illustrations… trop fort!)

    Réponse
    • Haydée

      Merci Benoît pour ton soutien et ta franche rigolade (sur les dessins)
      Bon voyage en tout cas, c’est pour août c’est bien ça ?

  13. Malika Smith

    Tellement vrai ! Je te rejoins totalement ! Et je constate que la plupart des gens aigris en France ont oublié une chose : voyager

    Réponse
    • Haydée

      Tu as bien raison Malika, les angloxasons sont plus doués que nous pour ça par exemple !

  14. Ben

    Voyager aide a prendre du recul par rapport a la vie quotidienne. La dernière fois que je suis rentré à Paris j’ai trouvé la cité déserte! Je me rappelais d’une grande ville avec beaucoup de monde mais en fait par rapport a Saigon, il y a très peu de personnes dans les rues.
    Paris restera toujours pour moi la plus belle ville du monde avec une activité culturelle très intense.

    Réponse
    • Haydée

      Ben, ça m’a fait la même chose quand je suis rentrée de Bangkok. moi qui croyait que Paris était bondé, en fait pas du tout ! Je suis d’accord avec toi concernant Paris. J’ai même du convaincre des parisiens qui ne voyaient pas les choses ainsi.

  15. Léon

    Bonjour,

    Je vis à l’étranger depuis quelques temps, et je ressens aussi beaucoup ce que tu décris. Article très intéressant.

    Léon

    Réponse
    • Haydée

      Merci Léon, où vis-tu à l’étranger ?

  16. Benjamin

    Magnifique article ! J’adore :)

    À mon sens, voyager est clairement la meilleure école de la vie. Il permet de faire des rencontres qui nous ouvrent toujours un peu plus l’esprit, et l’on apprend surtout, comme tu le disais, à arrêter de se plaindre pour des broutilles.
    Le voyage me permet également de ré-apprendre à savourer les petites choses toutes bêtes, que j’ai pourtant au quotidien en France. Ce sont des exemples bêtes mais avoir un lit à soi, pouvoir prendre une douche chaude quand on veut, manger ce que l’on veut etc… c’est un tel bonheur quand je suis en trip !

    Réponse
    • Haydée

      Salut Benjamin,
      Je ne connaissais pas ton blog http://www.routardlibre.com, je le découvre !
      C’est vrai que les rencontres sont très importantes. J’ai croisé des voyageurs qui ne rencontraient personnes, et je me suis toujours demandé comment ils vivaient leur voyages. Moi je m’ennui au bout d’un moment si je ne rencontre personne et comme tu dis, cela permet une grande ouverture d’esprit, il faut s’adapter à chaque personne.

  17. Audrey & Fred

    On ne sait pas trop encore. On va peut-être passer quelques années ici (USA ou Canada) pour monter quelques projets. Mais une chose est certaine, l’on va encore voyager !! :)

    Réponse
  18. Arnaud

    Je suis bien d’accord, les voyage forgent, permettent d’aimer son pays et d’apprendre beaucoup sur soi.

    Arnaud

    Réponse
    • Haydée

      @ Arnaud,

      Et sur les autres !

  19. Farangset

    L’image du bel étranger qui trouve l’amour si rapidement … Je me souviens de cette histoire, un homme qui ne cessait de critiquer les autres, voulait diriger leurs vies et j’en passe sans oublier les méfaits des filles en Thailande en oubliant de préciser qu’il était lui même marié à une ancienne fille de bar, qu’il lui a gentiment acheté un restaurant … Le pire dans tout ça c’est que cette personne est très loin d’être bête, un des co-créateur du jeu sur ordinateur Adibou, enfin vous voyez surement de quel jeu je veux parler.

    Réponse
    • Haydée

      Farangset,

      Intéressant ta petite histoire ! Quels méfaits les Thaïlandaises ont-elles faits, As-tu des anecdotes ? Et ce personnage qu’est-il devenu ?
      Adibou tu parle des jeux vidéo éducatifs destinés aux enfants de 4 à 8 ans, le petit extra-terrestre curieux ? A vrai dire je ne connaissais pas je viens de regarder sur Wikipedia.

  20. Leslie@Voyage Perou

    Tout à fait d’accord avec toi. Quand on voyage on apprend l’humilité et surtout à remercier la vie d’avoir ce que l’on a. Et x10 quand on voyage seul, parce qu’entre amis ou en groupe c’est pas pareil je trouve, on est dans une coquille, on est « protégé ».

    Réponse
    • Haydée

      C’est bien vrai Leslie, le voyage seul en particulier amène à cet humilité, d’ailleurs dans mon exemple sur Barcelone, j’étais partie seule. J’ai pris une sacrée leçon. C’est un mal pour un bien !
      J’ai rencontré un couple tourdumondiste sur la route en Asie cette année, ils me disaient être content d’être à deux car ils n’avaient même pas besoin de parler pour se comprendre. J’ai trouvé ça dommage pour eux, car ils étaient dans cette coquille protégé. Ils étaient plutôt introvertis, mais bon après c’est une question de caractère. Bon week end

  21. Thailande Man

    Pour ce qui est de l’hédonisme en Thaïlande, je dis « faites très attention ». Le fantasme de la femme soumise asiatique et du sexe pas cher au Siam, c’est un délire qui peut coûter très cher si on ne connait pas les règles du jeu. Le nombre d’Occidentaux qui tombent amoureux de bar girls pour ensuite se faire arnaquer de A à Z, vous n’imaginez pas :D

    La grosse erreur de la plupart des gens, c’est de penser que l’herbe est plus verte ailleurs. Ce n’est tout simplement pas vrai. Chaque pays a de bons et de mauvais côtés ;)

    Réponse
    • Haydée

      Salut Thailande Man ou Reeon,

      Je suis bien d’accord et beaucoup se font avoir d’après des personnes que j’ai rencontré qui y vivent depuis quelques années. Sinon, ils n’ont qu’à se faire passer pour des fantômes ;) (pour les autres commentateurs : je fais allusion au dernier article de Reeon qui est très très bon, je le recommande)
      Merci d’avoir rajouter ces petites anecdotes et pour ton commentaire qui me fait connaître ton blog sympa et complet !
      A bientôt

  22. Julie

    Les commentaires precedents sur l’état d’esprit des français me rapellent une discussion que j’ai eu avec un sahraoui: pour eux, leurs racines et l’endroit d’où ils viens sont très importants : les gens du même peuple sont très soudés entre eux. Cela lui paraissait absurde que je lui avoue que parfois quand je suis à l’etranger et que j’entends parler français, j’ai tendance à m’éloigner…pour ne pas entendre raler ;-)

    Réponse
  23. Sarah

    Salut Haydee,
    L’article date, mais parle encore :-) Immortel comme sujet. Cela fait dix ans que je voyage seule et cela restera toujours mes meilleures leçons: d’humilité, de gratitude et de zen attitude. Je suis aussi reconnaissante de venir d’un pays qui me permet de faire ce que je fais aujourd’hui, grâce à l’accès à l’éducation que j’ai eu, notamment. Je suis une mordue de rencontres, j’adore les gens et ils restent le centre de mes voyages. Les plus grands destins de vies sont ceux de gens qui restent dans l’ombre bien souvent. Impressionnant, humbles, parfois curieux, déstabilisant, cela bouscule nos barrières et j’adore changer de perception et ouvrir mon esprit de cette manière. Sans oublier cette tonnes de choses improbables vécues qui m’ont fait sentir vivante ! Rien de tel que ces expériences pour se connaître et apprendre à s’ancrer! Non, je ne veux pas arriver sur mon lit de mort en regrettant ce que je n’ai pas fait ! :-)
    Sans oublier les paysages incroyables, des monuments incroyables bâtis par l’homme, la richesse des cultures, les légendes, histoires, croyances, spiritualité, bref… cet incroyable monde empli de visions différentes.

    Réponse
    • Haydée

      Joli commentaire Sarah !

      On sent la plume de l’experte :)
      Je n’ai pas grand chose à rajouter car je suis d’accord avec toi à 100%. J’espère vraiment que nous aurons l’occasion de nous rencontrer.
      Un très bon week end, profites bien de la Thaïlande et du Cambodge.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This