Le voyage est-il à la portée de tout le monde ?

Vous avez toujours voulu voyager ?

Écrit par Haydée Bouscasse

Web-entrepreneuse et formatrice 2.0, j’aide les salariés lancer leur business en ligne en parallèle de leur travail.

Mis à jour le 28/05/2020 | Publié le 19/11/2012

Statue d'Argentine

Vous avez toujours voulu voyager ?

Vous avez toujours voulu voyager ?

Et pour l’instant vous n’y êtes toujours pas parvenu ?

Si l’on part du principe qu’en se donnant les moyens on peut arriver à tout, alors le voyage est-il à la portée de tout le monde?

Que vous soyez riche ou pauvre, vous pouvez vous débrouiller pour mettre de l’argent de côté ou aller travailler directement à l’étranger.

Vous verrez que l’argent ne résout pas tout.

Il faut se poser les bonnes questions et là seulement vous serez sur la bonne voie pour mettre toutes les chances de votre côté.

Chaque personne possède ses propres compétences pour atteindre ses objectifs. Trouvez les vôtres !

De fausses idées autour de l’argent

L’argent permet une certaine liberté, soit ; mais il n’apporte ni la volonté ni l’envie de partir.

Il n’empêche pas la peur non plus d’ailleurs.

Rares sont ceux qui accomplissent ce qui leur était possible d’accomplir, souvent par crainte ou simplement par flemme. Comment l’argent pourrait-il vous servir dans ces cas-là ?

Mon cas

Lorsque je suis partie vivre en Espagne, j’ai pris toutes mes économies, c’est-à-dire 2 000 €. Je savais où je logeais, mais je n’avais ni boulot ni vraiment de pied-à-terre défini pour mon retour. Du coup j’ai décidé de trouver du travail à Barcelone sans prévoir de retour en France.

En revanche, avec 2 000 € en poche et un niveau scolaire en espagnol, il a fallu que je bouge mes fesses et que j’apprenne vite.

Je suis rentrée un an et demi plus tard et suite à cette expérience je me sentais plus forte face à la vie.

Cochon tirelire surveillé

Il n’y a pas de petites économies, pas touche !

Toutes ces questions qui vous turlupinent

  • Vous êtes bloqué pour partir ? Demandez-vous pour quelle raison.
  • Votre conjoint ne peut pas vous suivre ? Partez ! Il finira par vous suivre.
  • Votre travail vous en empêche ? Posez un congé sabbatique ou changez de boulot. Ne vous bridez pas pour votre travail, ayez un peu de volonté de changement même dans votre vie active.
  • Vous avez des enfants ? Certains voyageurs emmènent leurs enfants, d’autres les font garder, mais n’ayant pas d’enfants, je suis mal placée pour vous conseiller.
  • Vous n’avez pas les moyens ? Restez chez vous si vous préférez alors ! Ou trouvez un travail sur place, même si pour commencer c’est le plus dur et le plus mal payé du coin.

Le cas d’une amie

Jolie femme

Jolie femme de ménage ;)

Une amie me racontait que pendant ses études en Hollande elle avait trouvé un travail de femme de ménage. Elle nettoyait les toilettes d’une entreprise plusieurs fois par semaine, elle a fait ça pendant 4 ans.

Elle espérait bien que son labeur porterait ses fruits et ce pour entretenir une passion : le voyage.

Depuis, elle a fait le tour du monde et a exercé différents métiers bien plus intéressants et mieux payés. Aujourd’hui, de nouveau à l’étranger, elle s’est lancée dans l’humanitaire.

Étudiez votre cas et trouvez une solution adéquate

Il est vrai que tout le monde n’a pas les mêmes chances de réussir au départ mais nous avons tous des qualités à exploiter. Plus forte sera la motivation, meilleures seront vos chances de réussir.

Si vous êtes un peu fainéants vous pouvez toujours chopper au vol les possibilités qui s’offrent à vous…

Mais ce n’est qu’avec la volonté qu’on obtient les meilleurs résultats.

Votre cas ?

A l’étranger, trouver une activité rémunérée en adéquation avec vos compétences demande un peu de prospection. Chacun recherchera dans sa branche ou dans le domaine qui le passionne.

Pourquoi pas serveur à Tokyo si vous êtes dans la restauration ou arbitre de la NBA aux États-Unis si votre idole est Mickaël Jordan ?

Monter un projet et le faire subventionner dans votre pays avant de partir peut également vous aider à faire le premier pas. Sinon il vous reste toujours la possibilité d’effectuer des séjours au pair.

La liste n’est pas exhaustive, il existe bien d’autres solutions. Le tout est de s’en donner les moyens. Et si cela peut vous aider à faire le pas, voici 9 bonnes raisons de voyager et une mauvaise…

Arbre ombre chinoise

C’est beau la liberté !

Cassez la glace de votre train-train quotidien, soyez sans gène et foncez !

S’oublier et oublier les autres un moment ne vous rendra pas égoïste pour autant.

Prenez la liberté de réaliser vos rêves et arrêtez de trouver mille excuses pour ne jamais le faire ! Prenez votre projet à bras le corps !

Cette nouvelle liberté peut paraître effrayante au départ, surtout si vous partez seul ! Mais à l’inverse du plaisir immédiat, surmonter les difficultés qu’elle engendre vous apportera des satisfactions insoupçonnées et vous feront vivre votre vie à fond.

Et puis c’est dans l’apprentissage et la découverte que l’homme est heureux.

Prenez votre décision et ne vous tourmentez plus avec un avenir incertain. Le bonheur ne tient qu’à vous !

Alors, convaincu ?

Vaincrez-vous vos appréhensions ?

Haydée Bouscasse

 
 

Nos guides et stratégies directement dans ta boite mail

CATÉGORIES

PRODUITS

Tu aimeras sûrement aussi…

Vivre en nomade digital : mes 9 ans d’expérience entre travail et voyage

Vivre en nomade digital : mes 9 ans d’expérience entre travail et voyage

Vivre en nomade digital est loin des stéréotypes que tu trouves sur internet. Par exemple ? Ce n’est pas un métier, mais un mode de vie. Et plus tu te déplaces, plus tu casques – moins tu as de temps pour bosser. Comment aborder l’aventure ? Comment Gérer ? Constat réaliste et trucs à savoir (absolument !) à travers mes 9 ans d’expérience.

lire plus
Nomade digital en Albanie ? Non merci…

Nomade digital en Albanie ? Non merci…

Pas que je déteste l’Albanie. Certains paysages sont magnifiques et les gens sont accueillants. Ils ont même un certain style… Mais entre dictature stalinienne et capitalisme sauvage, le pays a oublié de passer par la case civilisée. Un peu comme les américains qui, comme disait Sacha Guitry :
« Sont passés directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation. »

lire plus

37 Commentaires

  1. Bloguiboulga

    Bonjour,

    J’ai même remarqué que beaucoup de gens n’ayant pas d’argent sont souvent en voyage, alors que des gens très riches restaient enfermés dans leur job. Ils ont je crois peur de s’aventurer comme s’ils allaient manquer de quelque chose !
    Merci pour cet article :)

    Réponse
    • Haydée

      Ces personnes partent avec peu car ils n’ont rien à perdre et c’est tant mieux pour eux !

      Pour les autres, il est parfois difficile de se détacher d’un confort acquis durement. Dans certains cas, c’est dommage.

      Après le problème réside dans l’équation travail / argent / bonheur. Chacun s’y retrouve d’une manière ou d’une autre et peut-être ne veulent-ils tout simplement pas voyager.
      On ne forcera personne à partir.

  2. JeanJean

    Hello !
    Voilà un nouveau blog fort intéressant !
    Voulant moi-même voyager je prends tous les conseils utiles. J’espère seulement que je n’aurais pas à nettoyer les toilettes d’une entreprise aussi longtemps pour financer mes voyages sachant que mon physique n’est pas aussi attrayant que votre charmante amie. ;)

    A bientôt !

    Réponse
    • Haydée

      Merci de votre intérêt. Où comptez-vous partir ? Et dans combien de temps ?
      Le travail de mon amie était partiel ! Quelques heures dans la semaine après les cours.
      Merci du compliment, je lui passerai le message :)

  3. JeanJean

    Bonjour Haydée
    J’espère partir en Asie d’ici quelques mois pour y rester au moins 2 mois.
    Je compte bien bouger au maximum par mes propres moyens, l’aventure quoi ! Et pourquoi pas monter mon blog.
    Et pour ça ton guide est une super idée !
    Après l’avoir lu je me dis qu’il n’est pas si difficile de me fabriquer mon petit « site souvenirs » pour partager mes aventures à distance avec ma famille et mes amis.
    Merci et au plaisir !

    Réponse
    • Haydée

      Bonsoir Jean,

      Je viens de voir que je n’avais même pas répondu à ton message !
      Du coup, as-tu monter ton blog ? Je serai curieuse de voir ce que donne un blog fait entièrement grâce à mes conseils !
      En tout cas n’hésites pas à revenir vers moi si tu as des questions.
      Au plaisir

  4. Mitchell

    @Bloguiboulga : Pour les riches comme pour les pauvre ce n’est pas facile de sortir du formatage que nous impose le travail pour vivre.
    Beaucoup de personnes croient que sortir du train train de la vie est insurmontable. Ils ont peur de manquer de ce que la société de consommation leur apporte. C’est vrai mais si ils le quittent il y gagnent tellement plus que ça les change à vie.

    Au delà des moyens qu’il faut pour y arriver, voyager est une manière de vivre.
    Et tout le monde peut l’atteindre !

    A+

    Réponse
    • Haydée

      Salut Jean Jean,

      L’idée du guide m’est venue pendant un de mes voyages. J’ai rencontré des blogueurs en cours de route, mais surtout des gens qui parlaient d’en construire un.
      Le seul problème, c’est que les guides ne sont pas ciblés autour du voyage. Ici j’explique directement comment écrire et construire un blog de voyage illustré par les exemples de mon propre blog.

      Parlons de toi maintenant.
      Je suppose alors que le voyage est à ta portée, et tant mieux.
      Quels sont ces « moyens » dont tu parles ? Peux-tu nous en parler et partager ton expérience qui va te permettre de partir ?

  5. Blog Santé

    D’ailleurs, Fabrice du blog instinct voyageur a sorti un blog sur le voyage a bas coût. Une raison de plus de trouver que le voyage est à votre portée d’un point de vue financier. Sinon, j’ai longtemps trouvé que le frein principal n’etait pas l’argent mais le temps !

    Réponse
    • Haydée

      Je comprend et en même temps on dit souvent « Je n’ai pas le temps », et c’est une phrase qui peut m’irriter parfois. Je répondrai « on a toujours le temps, il suffit de se le donner ». Moi je pense plutôt que c’est une question d’envie réelle de voyager. Après bien sûr que certaines personnes ont des impératifs que je n’ai sûrement jamais eu. J’imagine un parent ou un enfant malade dont on doit s’occuper ou quelque chose dans le genre qui peut être un vrai frein au voyage. Et toi pourquoi tu n’as pas le temps ?

  6. Haydée

    Je n’avais jamais pensé à me faire une liste avant, mais je le recommande fortement. Je suis plutôt du genre à faire ce que je dis. Lorsque j’énonce un souhait, il se transforme en projet sinon je me tais (ça aussi je le recommande).

    Réponse
  7. Ostéopathe

    Je suis assez d’accord avec toi. On a toujours le temps, quoi qu’on veuille bien en dire. Si jamais vous n’avez pas le temps, posez vous la question de votre envie réelle de voyager ! Lorsque je trouvais qu’il s’agissait du temps, c’était parce que j’étais salarié. J’ai fait le tour du monde en prenant des congés sans solde, mais une fois revenu, je ne pouvais plus recommencer et j’ai souffert de ce manque !

    Réponse
  8. Jennifer

    Bonjour! Tu as bien raison, excellent billet!

    Réponse
    • Haydée

      Merci ! Après on peut disserter des heures sur le sujet :)

    • Siem Reap

      C’est sûr, on peut en discuter des heures, on peut même mettre des années à se décider comme moi. Pas facile de tout plaquer quand tu as la famille et un boulot bien carré avec un revenu confortable, mais un été en rentrant de mon énième voyage en Asie je me suis dis : l’an prochain je pars pour de bon. J’ai économisé à fond pendant un an, j’ai tout vendu, annoncé mon départ (pour la famille c’était dur mais ils ont compris !) Bientôt trois ans que je suis parti maintenant !!! Foncez !!! Et oui on peut voyager sans être millionnaire, il y a toujours des moyens quand on le veut vraiment…

      Ps : suis pas tout jeune non plus j’ai 39 ans, ce qui n’aide pas je pense dans la décision de tout lâcher.

      Bel article et beau superbe site. Chris

    • Haydée

      Ton exemple est très bon ! Même après plusieurs années il ne faut pas hésiter. J’ai acheté un livre pour un membre de ma famille qui a le même âge que toi et dont je soupçonne l’envie de partir loin. Le livre se nomme « Maintenant ou Jamais » écrit par un blogueur-voyageur. Et merci du compliment !

  9. Aurélien @ blog voyage

    En fait, en discutant avec pas mal de monde autour de moi, je dirai que l’un des freins pour la plupart au voyage est la peur de ne pas se débrouiller.
    C’est assez bizarre car c’est quelque chose de totalement irrationnel pour moi…
    Mais en discutant du sujet avec plusieurs personnes, hélas le voyage fait souvent peur … Peur de l’inconnu.
    C’est bien dommage.
    Concernant l’argent, il y a des voyages pour toutes les bourses ;)

    Réponse
  10. Haydée

    @ Aurélien,

    Ce sont souvent les vieux qui ont cette peur, les jeunes disent ça parce qu’ils ont un manque de motivation :)
    Enfin … peut-être qu’ils flippent aussi !

    Réponse
  11. alexlex

    Très bel article, bravo, je suis entièrement d’accord avec toi. D’ailleurs merci pour ton blog il est super et utile, car je souhaiterais justement me lancer dans mon blog, étant expat depuis 5 ans. Comme toi, je suis arrivé à l’arrache en Espagne, pour tenter ma chance, sauf que moi, j’avais pas d’économies lol c’est formateur, c’est sur! Bonne continuation et merci pour tes témoignages…

    Réponse
    • Haydée

      @ Alexlex
      A l’arrache également ? C’est toujours bon de garder ce genre de souvenirs.
      Concernant la création d’un blog, fais toi plaisir et offre toi mon guide gratuit. Je fais une page de pub, mais il est utile pour aller de suite dans la bonne direction.
      Merci pour les compliments.

  12. stefan

    Je trouve que le fait de voyager se joue souvent au mental. On se bloque souvent car on se pose soit pas assez de questions avant de partir ou pas assez lorsque l’on voyage.

    Après le fait de voyager s’apprend comme tous.

    Réponse
    • Haydée

      @ Stefan
      Et c’est là que le voyage prend alors tout son sens ! Si on voyage une deuxième fois , il y a des chances que cette fois, on se pose les bonnes questions ;)

  13. Amandine@Unsacsurledos

    Je pense que tu connais déjà mon avis sur cet article ;) Osez partir et réaliser ces rêves : sujet passionnant !

    Se serrer la ceinture, faire un job « alimentaire » pour construire son projet, réétudier ses choix de vie et ses priorités … Je connais tout ça ! Mais ça en vaut la peine !
    Ne pas remettre à plus tard ses rêves … si ce n’est pour se donner le temps de les préparer (par exemple économiser, pcq il faut bien aussi !).

    Je trouve que ton amie qui a fait femme de ménage a beaucoup de courage : ce n’est clairement pas par vocation ni même par goût qu’elle a choisi cette activité, mais par intérêt supérieur, pour un objectif plus grand et plus important. Et elle s’est lancée : superbe aventure !

    @Aurélien : j’en connais aussi, qui ont peur. Oui, comme tu le dis Haydée, certains ont la flemme, manque de conviction et de motivation, mais d’autres ont réellement et tout simplement peur. J’ai écrit d’ailleur un article sur le sujet : http://www.unsacsurledos.com/meme-pas-peur/
    Cette peur peut être aussi révélatrice. « Si j’ai tellement peur de perdre mon cocon et la vie que je mène ici, peut-être que voyager à l’autre bout du monde ne fait tout simplement pas partie de mes rêves ». Tout le monde n’est pas voyageur dans l’âme ;)

    Réponse
    • Haydée

      Oh oui ça en vaut la peine, car malgré des concessions parfois dures (que tout le monde ne sait pas faire d’ailleurs), le voyage ou le rêve réalisé te colle à la peau toute ta vie, dans le bon sens j’entend !
      Quand je remet mes rêves à plus tard, car comme tout le monde ça m’arrive, je me met à déprimer de toute façon, donc j’évite en général et j’avance comme je peux.
      Oui c’est une fille très courageuse, elle a fait pleins de boulots différents. Elle est rentrée il y a un mois après presque 2 ans au Congo pour faire de l’humanitaire pour cause : elle attendait un bébé – qui est né maintenant. Je pense qu’elle n’attendra pas longtemps pour repartir la connaissant !

      Je pense sincèrement que beaucoup ne rêvent pas de voyage, certains l’expriment sans complexe et ils ont bien raisons, d’autres s’inventent des histoires car c’est une mode.
      Comme dit Caro dans son article Pourquoi je voyage : http://carohardy.com/pourquoi-je-voyage/. Je cite :

      Je crois que beaucoup de gens n’aiment pas voyager. Il arrive régulièrement que des gens arrivent sur le blog après avoir tapé « je n’aime pas voyager » dans Google. Mais personne n’ose vraiment le dire parce que ce n’est pas socialement acceptable ; parce que ça voudrait dire ne pas avoir envie de découvrir de nouvelles choses.

  14. tirados

    Bonjour,

    En Amérique du sud ce sont les argentins qui voyagent le plus alors que pour eux l’argent est un vrai soucis et les tracasseries administratives sont nombreuses.

    Juste avant de partir, j’ai discuté avec un ami n’ayant absolument aucun soucis financier (mais alors aucun). Il m’a dit ceci : « Je t’envie car tu vas durant une année disposer de ton TEMPS. C’est la seule chose que je n’ai pas les moyens de m’offrir en cette vie ».

    Nous venons de voyager un an avec mon épouse en 4X4 en Amérique du sud. 16 000 € de budget tout compris pour une année de vie.
    Durant le voyage, nous avons pris conscience que nous aurions pu voyager avec 4 fois moins.

    En prenant en considération l’équation : Temps = Argent, on se rend compte qu’il suffit de voyager plus longtemps pour dépenser moins par exemple.

    Bref, comme j’ai pu lire je ne sais où : « Celui qui ne voyage pas est une personne qui ne VEUT pas voyager ».

    Réponse
    • Haydée

      J’ai remarqué cette bougeotte chez les Argentins que j’ai trouvé plaisante.
      Ce que je lis dans ton commentaire rejoint ce que je viens de dire à Amandine avec les mots de Caro ! C’est tout à fait ça. Mais ce n’est pas une tare non plus en soi.

      J’ai un ami qui qui n’était pas un grand voyageur à la base mais qui faisait son petit voyage annuel. Puis il est allé en Egypte. Depuis ce jour là il m’a dit qu’il ne voyagerait plus jamais ! A ma grande surprise.
      Ses arguments avaient leur poid, il ne supportait plus aller dans des pays où les gens mendiaient auprès de lui, mais le pire c’est qu’il ne supportait pas étaler ses richesses d’Européen et d’avoir l’impression d’être à la foire à chaque déplacement, à observer les hommes d’autres terres comme dans un zoo.
      De là à dire qu’il ne voyagera plus est assez extrême, mais qu’en pense tu Joselito ?

      Ton expérience donne envie, c’est vrai qu’après coup on regrette d’avoir dépensé autant ! Mais bon, cela signifie aussi que l’on s’est fait plaisir ;)

  15. Sylvie

    Même vieux (c’est à partir de quel âge :)!), on peut voyager. Les enfants ne sont pas un frein (même ado) et c’est un immense enrichissement pour eux.
    Ton article pose les bonnes questions : celles des envies, des choix et des priorités dans la vie.

    Réponse
    • Haydée

      Je suis rassurée de t’entendre dire ça Sylvie. Et c’est ce que je me suis toujours dis, c’est une chance pour un enfant de pouvoir vivre dans plusieurs pays.
      Tu as bien résumé l’article en une phrase ;) merci !

  16. Willy Le Bourdon

    Encore un article intéressant !

     » Le voyage forme la jeunesse  » … est-ce la raison pour laquelle la grande majorité (voire la totalité) des blogueurs-voyageurs sont jeunes ?

    Il me semble qu’il est plus facile de partir alors que nous sommes encore plutôt jeune car les expériences acquises lors du(des) voyage sont des atouts indéniables pour nos vies futures tant personnelles que professionnelles.

    Mais est il possible de rester un éternel voyageur ? Pourquoi trouve-t-on peu de voyageurs plus anciens ?

    Lâcher un job quand il est encore possible de rebondir professionnellement reste envisageable. Le congé sabbatique ou le congé de disponibilité sont des « outils » formidables … mais encore faut il pouvoir en bénéficier !

    En fait, non , je ne crois pas que le voyage soit à la portée de tous car cela demande des concessions, des sacrifices, des choix. Les contraintes familiales et/ou professionnelles peuvent rendre la tentative ardue : enfants, emprunts, …

    Pour notre part, avec ma femme, nous avons fait un choix différent puisque nous voyageons depuis toujours.
    D’abord seuls, puis en couple, puis avec les enfants, puis de nouveau en couple sans les enfants. Pour le voyage en famille, les contraintes organisationnelles et financières sont réelles.

    Pour notre cas, nous avons décider de « tout lâcher » d’ici 4 ans alors que la « petite » dernière (19 ans la semaine prochaine) sera sur les rails et que nous aurons liquidé nos « actifs » … jour après jour cela nous démange de plus en plus … à 47 ans ! Nous partirons donc à 51 ans.

    Réponse
  17. Yohann

    Coucou toute la Communauté!

    Super sujet en effet.Pour moi il n’y a pas de debat à avoir. Tout le monde doit voyager. je crois avoir lu un jour cette phrase: La vie est un livre et une personne qui n’a jamais voyagé en a lu que la premiere page. Mais si pour moi qui fait un tour du monde, il est evident que tout le monde doit voyager,la question est: Tous le monde peut il voyager?

    je prend par exemple le cas de ma mere. Une femme de la cinquantaine, qui regarde le j.t de TF1 et zappe apres sur M6. Mon reve est de payer à ma mere un ticket d’avion et de lui dire: « Voila maman, voici un ticket tu as 2h pour faire tes bagages, je veux que tu reflechisses par toi meme, je veux que tu aeres ta tete. Plus de journal télé, plus de mort, plus de boulot. Respire, va a la rencontre des gens ». Or quand j’ai dis cela a un ami il m’a repondu: « Mais tu es fou, ta mere seul dans un pays etranger, elle reste dans sa chambre et ne bougera plus! » Sa reponse ma sauté au visage! Il avait raison. Il y a des personnes qui aiment par dessus tout le voyage. La rencontre avec les gens, les nouveautés. Et puis certaines en ont peur. Ma mere en aurait peur je pense.

    Quand je lui dis maman, nous nous sommes pas vu depuis 1 an tu viens me voir quand. je sais qu’elle voudrais me voir, mais l’idée de voyager la paralyse. L’argent n’est pas son probleme me dit elle, c’est l’avion. La belle affaire. je pense surtout qu’elle est enfermé dans un monde et elle ne pourra y en sortir. Bizarrment quand elle reçoit les albums que je fais elle me repond alors: « C’est super, tu m’as fais voyager »! Mamana j’aimerai tellement te faire voyager differement…

    Donc Haydée tu connais ma reponse, je pense que le voyage helas, n’est pas à la portée de tout le monde. Mais peut etre que l’on peut faire evoluer les choses de par nos blogues, nos photos, nos decouvertes! Et si jour maman voyage avec moi, je vous promets de modifier totalement ma reponse!! LOL

    Yohann

    Réponse
    • Haydée

      Le mieux serait de partir avec elle Yohann dans ce cas là et de prendre le train :)

      Il s’agit également de vouloir. Beaucoup de gens évoquent le fait que nous les faisons voyager et ce qu’ils aiment c’est de le faire de leur canapé.

      Aujourd’hui tu as le goût du voyage, peut-être parce que notre société nous a éduqué dans ce sens (nos parents c’est une toute autre histoire), et le principal c’est que tes envies soient comblées.

      Bon voyage et merci pour ce petit témoignage Yohann à travers lequel tu as su donner une réponse claire.

  18. Rachel @ Blog voyage Découverte Monde

    Je te rejoins complètement sur ce billet Haydée. J’ai toujours fait cela, oser partir même sans argent, quitter un job même bien payé pour vivre des expériences à l’étranger, bosser où je peux. Et pour une des rares fois de ma vie, j’ose plus franchir ce pas. Je voyage énormément je ne suis pas à plaindre et je prévois même une année sabbatique du boulot dans les années à venir. Cependant, j’ai quelqu’un dans ma vie qui n’est pas prêt à laisser tomber un job avec un salaire du presque double de la moyenne des ménages québécois et avec raison. Alors inutile de croire que cette personne me suivra. Et mon job me permet beaucoup de liberté. Quand on aime quelqu’un et ce qu’on fait, malgré cette envie de partir, on y pense plus disons. Mais parfois j’en ai marre de voyager avec un temps de retour, j’aurais envie de faire comme avant, sans date de retour. Un sale dilemme. Il suffirait d’un oui j’embarque de sa part et ce serait si simple. Tu as la chance d’être avec un homme qui adhère au même truc que toi…

    Réponse
    • Haydée

      Il faut devenir « nomade digital » dans ce cas Rachel ! Et si ton homme ne veut pas te suivre, monte ta boîte et peut-être qu’un jour tu l’embaucheras pour la même somme et vous pourrez enfin partir ensemble autour du monde sans billet de retour.

      Tout comme toi le retour ne nous enchante pas plus que ça surtout lorsqu’il est programmé à l’avance, comme quelque chose de « tout tracé ».

      d’où l’idée de devenir « travailleur nomade » maintenant depuis 5 mois, nous continuerons encore au moins un an et demi en attendant de voir si nos projets fonctionnent.

      Lorsque tu dis que j’ai de la chance, dis toi que Tony n’était pas du tout dans ce délire au départ, et c’est par le travail que j’ai su le convaincre sur les années. Nous ne sommes pas devenu nomade du jour au lendemain, il nous a fallu plus de 2 ans de préparation.

      Bon courage à toi ! A bientôt peut-être sur la route

  19. Chantal

    Bonjour à tous les internautes, je m’appelle Chantal, je suis une toute jeune retraitée qui a toujours aimé voyager. Je pense que le voyage est en effet à la portée de chacun. Bien sur, tous ne sont pas dans nos moyens, mais nombreux sont ceux dont on peut profiter à bas prix. Dans un premier temps, je vous conseille, pour les petits budgets, de découvrir les petites merveilles de France, il y en a tellement… Par la suite, optez pour des road trips en camping car est une idée assez économique pour laquelle a opté mon mari l’année dernière pour notre voyage en Allemagne. Rien de tel que de se promener en pleine nature… Et pour ceux qui souhaitent partir loin, surveillez les opportunités :)

    Réponse
    • Haydée

      C’est une manière de se sentir libre en plus d’être un moyen de transport économique Chantal. Et l’Allemagne n’est pas donné, loin de là.
      Il faut aimer le roadtrip et avoir le permis, ce n’est pas mon cas, mais ce sont des choix que je respecte totalement.

  20. Malamute

    Bonjour !

    Je voudrais apporter un petit témoignage sur le fait de voyager en étant malade.

    Pour moi partir était « facile » (27 ans, bonne santé, expériences à l’étranger, pas de responsabilité, pas d’esprit carriériste donc facile de mettre fin à mon CDI, un peu conscience de rien).

    En revanche, mon copain n’avait jamais voyagé. Je lui ai dit dès notre rencontre que j’étais en train d »économiser pour partir en visa vacances-travail en Nouvelle Zélande (la faute à Peter Jackson !). Il s’en foutait un peu, on vivait l’instant présent.

    Mais deux ans plus tard, j’avais assez d’argent pour partir. Je lui ai demandé s’il souhaitait me suivre et ça a donné lieu à pas mal de discussions animées.

    Car mon copain a la mucoviscidose (pas la forme la plus sévère, heureusement pour lui), et pour lui c’était irréalisable. Il me disait avoir la trouille, que je ne me rendais pas compte des contraintes qu’il avait (ce qui était vrai, je n’en avais aucune idée même après 2 ans). J’avais toujours été prête à m’envoler seule s’il n’avait pas envie de voyager, mais pas à le voir renoncer à cause de la muco.

    J’ai contacté des hôpitaux et associations spécialisés la bas pour voir si sa maladie pouvait y être traitée (si besoin), et j’ai dégoté des (rares, c’est vrai) témoignages de muco voyageurs. S’en est suivi une période compliquée dans laquelle il a refusé d’en entendre parler.
    Finalement, après de longs échanges de points de vue, il a fini par en parler à ses médecins.
    Le verdict est tombé : ce projet était possible ! Ils l’ont même encouragé à le faire. Alors oui, ça a nécessité d’emmener une tonne d’antibiotiques, de faire un tas de check-up avant, de payer une assurance trois fois plus chère qu’une classique à cause de sa maladie « pré-existante », etc. Mais nous sommes partis ensemble !

    Nous rentrons demain en France après 9 mois en NZ et 1 mois au Japon. Avec un coup de coeur énorme pour le Japon.

    Il y a eu des compromis à faire et des situations délicates du fait de sa maladie, bien sûr. Mais ça en valait la peine ! Je sais qu’il est fier de l’avoir fait, et bon sang il a raison de l’être !

    Tous les pays ne lui sont pas possibles sur des durées de plus de quelques semaines, notamment s’ils sont très humides. Mais la durée du voyage importe peu. Chaque voyage, chaque aventure compte.

    Réponse
  21. Alexandre Devevey

    Waw tous ces témoignages et commentaires, ça donne envie.
    Vous êtes géniaux

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pourquoi êtes-vous tant à désirer quitter la France ? - […] Mais vous laissez le temps défiler et votre passivité vous amène à la question fatidique : Le voyage est-il…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This