Comment faire ton bilan de compétences entrepreneurial (+ cahier d’exercices)

Écrit par Tony Founs

Content marketer, copywriter freelance et formateur 2.0, j’aide les salariés à se lancer en indépendant en parallèle de leur travail.

Mis à jour le 21/09/2022 | Publié le 23/10/2016

Rassure-toi, je ne vais pas t’obliger à faire un bilan de compétences entrepreneurial à la sauce Pôle Emploi.

Valider tes aptitudes à entreprendre peut être beaucoup plus simple – et plus fun – que tu l’imagines.

Surtout quand c’est gratuit. ;)

Maintenant, tu me diras peut-être :

« Mais je n’ai aucune compétence pour lancer un business. »

Eh bien, détrompe-toi. C’est archi faux…

tony-montre-quil-est-puissant

Nous avons tous des capacités que nous pouvons rentabiliser.

  • Certains sont forts avec les chiffres.
  • D’autres pour faire des massages.
  • D’autres encore pour aider les gens à améliorer un aspect de leur vie.

Moi je sais écrire, raconter des histoires et vulgariser les idées complexes.

Alors, pose-toi la question :

« En quoi suis-je particulièrement bon ? »

Prends le temps d’identifier tes grandes forces. Étape préliminaire de tout entrepreneur en herbe.

Facile à dire ? Tu as raison…

Mais puisque je ne suis pas un salaud et que je tiens à te remercier d’être ici, j’ai décidé de t’offrir le cahier d’exercices pour faire ton bilan de compétences entrepreneurial.

Grâce à lui, tu identifieras facilement :

  • Tes points forts
  • Tes compétences
  • Tes traits de caractère avantageux

Tu n’as qu’à suivre tranquillement chaque étape du cahier, sans te prendre la tête. Et la synthèse de tes réponses t’apportera l’étincelle nécessaire pour choisir l’idée de business qui te va comme un gant.

D’autant plus qu’à la fin du cahier, je te donne 3 options pour utiliser les résultats de ton bilan de compétences entrepreneurial afin d’aller plus loin.

Par exemple, tu me diras peut-être :

« OK, mais si j’ai une idée en tête et que je m’aperçois qu’il me manque certaines compétences ? »

Bah justement. Tu sauras instantanément quelles lacunes tu devras combler…

Bien plus effectif que de te dire :

« Je ne peux pas. Je ne sais pas… »

Parce que tu n’as pas su profiter d’une méthode te permettant de savoir ce que tu vaux vraiment.

Tu te focaliseras sur les points forts à travailler et les compétences à acquérir pour atteindre tes objectifs – quelle que soit l’idée que tu choisis. 

Et tu seras fin prêt pour lancer ton business en indépendant de manière lucide – sans te planter.

N’est-ce pas une raison suffisante pour faire le diagnostic que je te propose aujourd’hui ?

Alors, profites-en dès maintenant. Récupère ton cahier d’exercices pour réaliser ton bilan de compétences entrepreneuriales :

Que puis-je faire de plus pour t’aider ?

Au fil de cet article, je vais t’accompagner dans ta démarche en t’aidant à répondre de manière pertinente aux questions du cahier d’exercices.

Quand je te disais que je n’étais pas un salaud. :)

Mais avant toutes choses, tu dois bien distinguer tes points forts (savoir-être) de tes compétences (savoir-faire).

Trop peu de gens font bien la différence entre les deux :

  • Tes compétences sont la somme de tes connaissances techniques acquises au cours de ta vie. Ce sont tes capacités mesurables.
  • Tes points forts sont tes qualités personnelles te permettant d’influer efficacement sur tes compétences et d’interagir en harmonie avec les autres (ou avec ton métier).

Des aptitudes qui, combinées parfaitement, créent l’ensemble de tes forces garantes de ta réussite avec ton activité.

Alors, quelles sont les 9 étapes de ton bilan de compétences entrepreneurial ?

1. Détermine tes points forts

Comme ce sont des capacités abstraites et non quantifiables, beaucoup de gens imaginent à tort qu’elles sont secondaires.

Grave erreur !

Nos points forts sont souvent bien plus déterminants que nos compétences pour la réussite de notre business.

Mais à une époque où tout doit être calculable et mesurable, à l’instar de l’argent et du temps, ces forces sont toujours reléguées au second plan.

Dans notre monde dénaturé, l’intelligence émotionnelle est une qualité déprisée…

Alors, pourquoi est-ce si important d’identifier tes points forts ?

Parce qu’ils te permettent de connaître :

  • Le potentiel dont tu disposes pour te mettre en avant.
  • Les motivations profondes qui t’animent dans ton activité.
  • Et la meilleure façon de présenter les bénéfices à travailler avec toi.

Bref, associés à ton activité, tes points forts te permettent de te présenter de manière positive.

Positive j’ai dit… pas niaise.

Positive j’ai dit… pas niaise.

Ce sont ces mêmes points forts qui te permettent d’acquérir de nouvelles compétences.

Lorsque j’ai commencé mon premier business en parallèle de mon travail, j’avais bien plus de points forts que de compétences :

  • À l’écoute
  • Collaboratif
  • Apprenant
  • Flexible
  • Concentré
  • Imaginatif
  • Créatif

Du coup, à mes débuts…

J’avais beau écrire de manière trop lyrique pour le Web, j’ai su écouter les critiques pour remettre en question mon style d’écriture et l’adapter à mon marché.

J’avais beau manquer cruellement de connaissances en webmarketing, j’ai laissé Haydée s’occuper de cette partie pour en prendre de la graine au fil du temps.

J’avais beau être une bille en graphisme, j’ai privilégié ma créativité pour créer des dessins marrants (bien que médiocres) grâce à mes idées décalées.

Et à force de patience, d’apprentissage et de détermination, j’ai amélioré mes compétences en écriture, en marketing et en graphisme.

difference_dessins_tony

Et voilà le résultat avec mes dessins !

Ensuite ?

J’ai activé 3 autres points forts pour m’orienter vers le business qui me plaisait le plus :

  1. Ma capacité de prise de décisions
  2. Mon sens du service
  3. Ma capacité à résoudre les problèmes des autres

Et voilà comment je suis devenu content marketeur.

Alors à ton tour, détermine tes points forts grâce à ces 4 exercices…

Étape 1 – Quels points forts penses-tu posséder ?

En analysant ta personnalité, ton identité, ta culture personnelle et ce qui te motive particulièrement, à ton avis, quels traits de caractère positifs te définissent le mieux ?

Essaye de privilégier ceux qui peuvent être utiles à ta future activité.

En voici quelques exemples :

  • Meneur
  • Négociateur
  • Esprit d’équipe
  • Organisé
  • Autonome

Tu en trouveras une liste plus détaillée dans ton cahier d’exercices.

Mais sache que tu pourras en débusquer beaucoup d’autres en creusant davantage.

Pour preuve, nous en avons recensé plus d’une soixantaine dans notre cours en ligne 1k1mois.

Étape 2 – Qu’es-tu capable de faire instinctivement ?

Pense à ce que ton entourage dit souvent de toi. T’a-t-on déjà fait remarquer que tu étais naturellement doué pour quelque chose ?

Peut-être qu’un pote t’a déjà dit :

« Tu es vraiment trop fort pour charmer les gens. »

 Ou

« Toi, tu serais capable de vendre n’importe quoi à n’importe qui. »

As-tu plus de prédispositions que les autres pour certaines choses ? Ou une vocation pour laquelle tu es reconnu ?

Bref, en quoi es-tu bon naturellement ?

Je sais, c’est une question assez large.

Et si tu me réponds que tu es bon à la pelote basque, excellent dragueur…

tony_hypnotise_un_singe_a_taiwan

Ou que tu sais hypnotiser les singes…

Attention ! Ce n’est pas pour autant que tu en feras un business.

Quoique rien ne t’empêche de pratiquer l’hypnose ou de donner des conseils en séduction – c’est d’ailleurs l’une des 78 idées de business en ligne de notre guide.

Mais à ce stade de ton bilan de compétences entrepreneurial, ton but n’est pas de répondre à la question en pensant « business ».

Alors, ne te limite pas !

Note tout ce qui te passe par la tête en te posant des questions du style :

  • Ai-je le rôle de médiateur avec les gens en général ?
  • Suis-je capable d’expliquer de vulgariser les concepts compliqués ?
  • Ai-je l’habitude de tout organiser quand vient le temps de faire un voyage ou une activité ?
  • Ai-je une facilité déconcertante à faire rire les autres ?
  • Suis-je très fort pour m’adapter aux situations extrêmes ?

En détectant ce en quoi tu es instinctivement bon, tu détermineras très facilement les points forts dont tu te sers pour assurer dans ces pratiques.

Étape 3 – Analyse tes plus grandes victoires

Pense à ces moments où :

  • Tu as rendu un travail excellent lors de tes études.
  • Tu as mené à bien un projet difficile pour ton taf.
  • Tu es sorti victorieux d’un défi de taille.
  • Tu as surmonté une épreuve dramatique au cours de ta vie.

Généralement, ce sont les expériences qui te font perdre toutes notions de temps et d’effort tellement tu te sens engagé dans ce que tu fais.

Lorsque nous avons lancé notre cours en ligne pour gagner 1 000 € par mois en parallèle de son travail, nous avons bossé plus de 12 heures par jour pendant plusieurs semaines.

  • À enchaîner les échanges avec toutes les personnes intéressées par notre formation.
  • À régler les nombreuses couilles techniques qui ne manquèrent pas d’arriver.
  • À rechercher les meilleures réponses aux questions spécifiques de nos élèves.
  • À nous atteler à toujours leur répondre dans les 24 heures.
  • À nous donner sans compter pour qu’ils soient satisfaits de leur investissement.

Malgré nos 4 à 5 heures de sommeil par nuit, nous étions tellement motivés que nous n’avons ressenti aucune fatigue.

Et nous avons adoré relever ce défi ! Quand bien même ces semaines furent incroyablement difficiles.

Résultat : Le cours fut un franc succès. Nous avons construit des relations fortes avec nos élèves et nous continuons à les suivre avec toujours autant de plaisir.

haydee_et_tony_fetent_leur_victoire_a_porto

Une belle victoire que nous avons fêtée dans notre appart à Porto.

Qu’ai-je tiré de plus de cette expérience ?

Cela m’a permis d’en apprendre beaucoup plus sur les points forts qui m’ont été utiles :

  • Mon écoute
  • Ma communication
  • Ma fiabilité
  • Mon sens de l’humour…

Mais également sur ceux que je devais développer davantage :

  • Mes talents d’orateur
  • Mes capacités d’adaptation
  • Mon leadership

Aujourd’hui, je comprends combien ces forces sont importantes pour me permettre d’être toujours tourné vers la réussite.

En relevant ce défi, je suis sorti de ma zone de confort. Ce qui m’a ouvert les yeux sur les qualités dont je disposais (ou pas).

Et toi, qu’as-tu utilisé comme forces pour remporter tes grandes victoires ou finaliser tes projets ?

Étape 4 – Jauge-toi en situation réelle

Pense à la dernière fois que tu as participé à un travail d’équipe.

Si tu disposes d’un exemple concret, c’est parfait. Sinon imagine…

Tu es sur les bancs de la fac et ton prof te donne un projet de groupe à réaliser. Vous êtes 4 pour boucler le taf d’ici la fin de semaine.

L’obtention de ton diplôme dépend de votre capacité à réussir le projet en vous répartissant les tâches efficacement.

Quel rôle vas-tu assumer naturellement dans ton groupe pour mener à bien votre entreprise ?

  • Organisateur
  • Décisionnaire
  • Créatif
  • Animateur

…Ou vas-tu rester passif ?

Y a-t-il une partie du projet que tu es plus enclin à prendre en main ?

  • Comptes-tu embrasser l’ensemble du projet ?
  • Préfères-tu rentrer directement dans une partie de sa conception ?
  • Prendras-tu l’initiative de déléguer chaque responsabilité ?
  • Vas-tu régulièrement motiver les troupes pendant toute la semaine ?
  • Et accessoirement, vas-tu te manifester si quelqu’un prend le rôle que tu souhaitais au départ ?

Cette mise en situation est une opportunité pour te rendre compte de quel bois tu es fait.

Et en comprenant comment tu travailles en groupe, une fois de plus, tu pourras mettre en exergues les forces qui te caractérisent pour les insérer dans ton bilan de compétences entrepreneurial.

Nous voilà à mi-chemin de ton introspection.

Alors, si ce n’est pas déjà fait…

Tu pourras y noter tes réponses à ces 4 premières questions.

Car si tu ne le fais pas à l’écrit, tout ce qui te vient en tête en lisant mes lignes risque de s’envoler.

Et tu n’en es qu’à la moitié de ton bilan de compétence entrepreneurial.

Maintenant…

Avant de passer à l’identification de tes compétences, je tiens à ce que tu accomplisses une action intermédiaire.

2. Demande aux autres quelles sont tes grandes forces

Héhé ! Pas facile pour tout le monde, je te l’accorde.

Car il va falloir communiquer avec les autres.

Mais si tu comptes réellement te lancer en indépendant, et plus encore, si tu espères réussir, la communication est l’élément principal auquel tu ne pourras pas échapper.

Alors, autant commencer avec des personnes que tu connais histoire de te faire la main.

C’est un excellent début pour t’entraîner à sortir de ta zone de confort – et pour diversifier les réponses de ton bilan de compétences entrepreneurial.

Étape 5 – Pose des questions à ton entourage proche

Pourquoi cette étape est-elle si importante ?

Parce qu’elle va te permettre de confronter ce que tu penses de toi à l’avis de ton entourage.

Mais pas n’importe qui !

Tourne-toi vers des gens de confiance pour avoir des avis extérieurs fiables. Car ces personnes en savent souvent bien plus que toi sur ton compte.

Prends l’exemple d’Haydée :

Pendant longtemps, elle a pensé que sa compétence principale pour notre business commun était son aptitude à être webmaster (elle pratiquait déjà cette activité pour quelques clients).

ma-femme-et-moi-en-train-de-travailler-vive-la-complementarite

Certes, elle assure dans le domaine.

Mais si l’on creuse un peu, passer son temps à travailler sur les paramètres de notre site ne nous a pas aidés à gagner plus d’argent…

Plus encore, ce n’est pas la discipline où elle est la meilleure !

Et comme je la connais bien, je lui ai dit :

« Tu es une excellente communicante et es capable de trouver n’importe quoi sur le Web. Concentre-toi davantage sur la veille et le contact avec d’autres entrepreneurs pour nous dégotter les meilleures informations en stratégie marketing. Voilà qui nous aidera davantage à décoller. »

Mon avis extérieur lui a permis de se recentrer sur de bonnes actions en activant ses points forts.

Et finalement, cela l’a amenée à changer d’activité quelques mois plus tard. De webmasteur, elle est passée à content marketeur.

Elle en a fait de même avec moi :

« Arrête de passer des heures sur tes illustrations. Concentre-toi sur l’écriture. Tu es bien plus doué pour cela. »

Ainsi, nous avons pu éviter de nous disperser pour nous focaliser sur ce que nous avions de meilleur.

Et comme nous sommes très complémentaires, nous avons su nous partager les tâches en fonction de nos forces respectives.

Certes, tu n’as pas forcément de binôme pour te dire en quoi tu assures le plus ou quelles forces tu ferais mieux d’activer.

Voilà pourquoi tu dois t’adresser à ces personnes extérieures qui te connaissent bien pour avoir d’autres sons de cloche plus appropriés.

Demande-leur de te faire un retour honnête par mail ou messagerie en recopiant le script que nous avons inclus dans ton cahier d’exercices.

Leurs réponses pourraient beaucoup te surprendre…

…Ou simplement valider ce que tu sais déjà de toi aujourd’hui.

Mais dans tous les cas, tu récolteras de l’or !

tony-recolte-de-lor

3. Liste tes compétences

Passons maintenant à la partie la plus simple de ton bilan de compétences entrepreneurial : les aptitudes techniques que tu as apprises au cours de ta vie.

Pourquoi plus simple ?

Parce que ces compétences sont facilement identifiables, mesurables, et s’apprennent rapidement.

Un simple cours ou une formation suffisent à les intégrer.

Tandis qu’acquérir des points forts demande une assimilation qui remonte bien souvent à ta plus tendre enfance.

Évidemment, l’utilisation de tes compétences est capitale pour pratiquer ton activité.

Tu ne vas pas devenir webdesigner freelance si tu n’as aucune compétence en conception graphique ou en intégration.

Il vaut donc mieux commencer par utiliser tes compétences actuelles pour lancer ton business rapidement.

Mais il te sera assez facile d’en acquérir de nouvelles.

Et quoi qu’il en soit, en tant que travailleur indépendant, tu développeras inévitablement d’autres compétences sur le long terme.

Alors pas de panique si tu penses ne pas avoir encore toutes les aptitudes nécessaires à ton activité !

Et si c’est le cas, un petit conseil : commence par lancer ton business en parallèle de ton travail histoire d’élargir ton champ de compétences sans la pression d’une obligation de résultat.

Mais avant tout, qu’es-tu capable de faire concrètement ?

Étape 6 – Liste les compétences dont tu disposes

Pense à ce que tu as l’habitude de mettre en avant dans ton CV.

Quelques exemples :

  • Écriture : corrections, articles, storytelling, scénarios, etc.
  • Analyses : financières, statistiques complexes, etc.
  • Codage : HTML, CSS, SQL, JavaScript, etc.
  • Marketing : mailing, page de vente, stratégie globale, lancement de produit, etc.
  • Design : Photoshop, Illustrator, InDesign, etc.
  • Musique : piano, saxo, violon, etc.
  • Techniques : création de sites, bases de données, etc.
  • Dressage : chiens, chevaux, etc.
  • Consulting : gestion de projets, aménagement d’intérieur, etc.
  • Langue : enseignement, interprète, traduction de texte, etc.
  • Coaching : Sport, séduction, développement personnel, etc.
  • Art : Dessins, sculpture, expertise d’objets d’art, photo, etc.

Aujourd’hui, mes compétences les plus développées sont la rédaction et le copywriting, l’inbound marketing, les logiciels Adobe, et la maîtrise d’une flopée de SaaS professionnels.

La combinaison de ces aptitudes me permet de créer du contenu de valeur, des ebooks, des guides téléchargeables, des pages de site au design pro – pour implémenter le tout dans une stratégie de contenu propre à développer n’importe quel business en ligne.

Étape 7 – Liste ce que tu aimes faire ?

Pense à ce que tu fais après le travail, pendant tes temps libres. Ou à ce que tu fais avec ta famille et tes amis.

Aimes-tu aider tes proches lorsqu’ils traversent une situation difficile ? Professionnelle ou personnelle.

Passes-tu ton temps à écrire à propos de l’une de tes passions ? Comme le voyage, la diététique ou sur les leçons que la vie t’a enseignées.

Te lances-tu dans des aventures chaque week-end ? Comme pratiquer la via ferrata, une activité de plein air ou un sport de haut niveau.

Pour ma part, j’ai pratiqué le Jorkyball en national pendant 15 ans.

tony_champion_france_jorkyball

Un sport qui me manque terriblement depuis que je suis nomade digital.

À l’époque, cela m’a permis d’assurer de nombreuses séances de coaching.

Alors, privilégie les activités avec lesquelles tu assures.

Ce qui ne t’empêchera pas de faire des choses pour lesquelles tu voudrais éventuellement être bon. Choses que tu peux apprendre dès maintenant.

Mais la nature humaine veut que nous aimions faire ce en quoi nous sommes déjà bons.

Et essayer de nouvelles choses avec ton business est toujours plus difficile. Ou peut t’amener plus facilement à l’échec.

Après, si tu souhaites vraiment tester quelque chose de nouveau, ne t’en empêche pas pour autant.

Car même si c’est inconfortable ou risqué, c’est un sacré carburant pour ton avancement personnel.

Je sais de quoi je parle pour l’avoir vécu ces dernières années.

Quand je regarde en arrière, je me dis souvent :

Putain… c’était chaud !

Passer de petit fonctionnaire à entrepreneur en ligne tout en voyageant dans tous les pays du monde ne s’est pas fait sans peine…

Alors que j’apprenais et perfectionnais mes compétences, j’ai traversé un paquet de moments difficiles.

Il m’est même parfois arrivé de vouloir tout laisser tomber.

Mais après avoir cassé certaines barrières et soulevé quelques montagnes, ma confiance a pris le pas sur le reste et m’a aidé à continuer à me pousser au cul.

Bref, j’ai commencé à maîtriser et adorer toutes les choses que je fais aujourd’hui :

  • Partager mes expériences d’entrepreneur à travers mes écrits.
  • Travailler avec mes élèves en faisant de longues recherches pour les aider.
  • Repousser mes limites en m’adaptant à chaque pays où je m’installe.
  • Apprendre les rudiments de la langue en m’obligeant à parler régulièrement avec les locaux.
tony-en-pleine-discussion-avec-les-locaux

Après une discussion avec une famille de commerçants portugais en… « portignol » ;)

Et c’est ainsi qu’aujourd’hui, je peux me servir de toutes ces forces pour mon entreprise et ma vie personnelle.

Alors, prends le temps de lister toutes ces choses que tu aimes ou aimerais faire et identifie les points forts que tu dois utiliser pour les réaliser.

Étapes 8 et 9 – Synthétise tes réponses

Te voilà arrivé au terme de ton évaluation.

En ayant bien noté toutes tes réponses dans ton bilan de compétences entrepreneurial, tu vas pouvoir en déduire :

  • Étape 8 : tes 5 plus grands points forts
  • Étape 9 : tes 5 meilleures compétences

Ce sont ces forces qui t’aideront trouver, lancer et faire grandir rapidement un business qui te correspond.

Et ensuite ?

Que vas-tu faire de ton bilan de compétences entrepreneurial ?

En vérité, ça ne dépend plus que de toi.

Le plus simple serait de garder ton taf tout en commençant une activité qui te plait en parallèle.

Et maintenant que tu as fait ce boulot, tu as les armes pour avancer.

Tu vas pouvoir te servir des résultats de ton évaluation pour :

  • T’orienter vers ce qui te correspond vraiment.
  • Te concentrer sur la construction et le développement des compétences dont tu as besoin.
  • Améliorer et éprouver tes points forts les plus utiles.

C’est ainsi que j’ai commencé il y a 10 ans.

Et très honnêtement, c’est la meilleure chose que j’ai pu faire dans ma vie ! Car je ne compte plus les récompenses que cela m’a apporté :

  • Je fais ce que j’aime vraiment.
  • Je ne mets plus jamais de réveil.
  • Je n’ai plus à supporter des collègues de merde.
  • Mon cerveau est en perpétuelle ébullition.
  • Je découvre un nouveau pays tous les 6 mois.
  • Je suis auprès de ma femme et de ma fille tous les jours.
  • Et je gagne de plus en plus d’argent.

Chaque jour, je remercie Haydée de m’avoir orienté et maintenu régulièrement sur cette voie… bien souvent à base de coups de pied aux fesses (la pauvre).

Car le plus grand garant de notre réussite est notre régularité – sans jamais rien lâcher !

Encore une grande force à l’actif de Haydée.

Encore une grande force à l’actif de Haydée.

Alors, si tu n’as pas d’adorable casse-couille à tes côtés pour te motiver, il va falloir te bouger seul… ou profiter de notre aide à distance. ;)

Pour finir…

Comprends le pouvoir d’un bilan de compétences entrepreneurial bien utilisé

Prenons un exemple tout simple :

  • Tu disposes d’une excellente compétence en anglais.
  • Tu es naturellement bon pour enseigner aux autres.

Voilà qui t’assure de grandes chances de réussite si tu donnes des cours de langue dans ta région. Chose que tu peux également pratiquer en ligne.

Bien sûr, cela implique que tu auras d’autres compétences à acquérir en marketing direct ou en webmarketing.

Mais en commençant par cette activité qui a du sens pour toi, puis en activant et améliorant toutes les forces dont tu as besoin, tu seras assez motivé pour avancer toujours plus loin.

Mais dois-tu améliorer toutes tes faiblesses pour autant ?

Eh bien… à moins que celles-ci ne te retardent ou te paralysent pour atteindre tes objectifs, essaye d’éviter au max les tâches que tu ne maîtrises pas encore.

Certes, être entrepreneur implique que tu devras toujours faire des choses pour lesquelles tu n’es pas doué.

Mais justement, tu auras bien assez de choses à apprendre pour ne pas perdre ton temps avec celles que tu peux mettre de côté ou externaliser.

Et comme tu le sais sûrement déjà :

Le temps est bien plus important que l’argent.

Alors, améliore certaines de tes faiblesses si c’est vraiment nécessaire, mais limite ce travail autant que faire se peut.

Pose-toi cette question :

« Est-ce que je préfère passer mon temps à utiliser mes forces pour faire VRAIMENT avancer mon business ou engranger de nouvelles compétences pour le plaisir d’apprendre ? »

En clair ?

Apprends à faire la part des choses entre celles qui valent le coup d’être apprises sur le long terme et celles que tu peux externaliser ou laisser de côté.

Prends toujours un moment pour réfléchir avant de te lancer à corps perdu dans quelque chose d’improductif.

Mais trêve d’explications…

À toi de jouer maintenant !

Si tu ne l’as pas encore fait, c’est le moment de télécharger ton bilan de compétences entrepreneurial ici.

Tony Founs

 

Nos guides et stratégies directement dans ta boite mail

CATÉGORIES

PRODUITS

Tu aimeras sûrement aussi…

Comment trouver une niche rentable en web-entrepreneur et infopreneur

Comment trouver une niche rentable en web-entrepreneur et infopreneur

Près de la moitié des entrepreneurs en ligne échouent en créant un produit ou un service dont les gens se foutent totalement… Pourquoi ? Ils ne savent tout simplement pas comment trouver leur niche. Et ils ne cherchent pas à VRAIMENT connaître leurs clients. Apprends à le faire de ton côté et tu garantiras la rentabilité de ton futur business en ligne.

lire plus

10 Commentaires

  1. Mehdi

    Hello Tony (& Haydée), j’adore le thème de cet article.
    Tu donnes les clés pour se connaitre, connaitre ses forces. C’est tellement important pour choisir une voie, avoir le courage de démarrer et la confiance pour persévérer.
    Action & persévérance qui mènent inévitablement à la réussite. Même si c’est dans dix-mille ans ^^

    Sinon, vous faites la paire tous les 2 ahah.
    Si j’peux m’permettre un conseil. Votre histoire est belle, partagez là sans retenue c’est votre unicité :)

    a+

    Réponse
    • Tony Founs

      C’est sympa Mehdi. :)

      Certes, action et persévérance sont des maîtres mots de la réussite. Mais plus important encore, il faut orienter l’énergie qui en découle vers la bonne direction.

      Je connais beaucoup d’entrepreneurs qui travaillent d’arrache-pied depuis de longues années sans jamais avoir décollé. Simplement parce qu’ils se concentrent sur de mauvaises actions ou sur celles qui importent peu pour générer des revenus rapidement. Choses que nous avons également faites à nos débuts…

      Faire les bons choix pour être productifs en faisant le boulot qui importe vraiment, voilà comment raccourcir la période de 10 000 ans à quelques mois.

      Sinon, qu’as-tu pensé du cahier d’activité en PDF qui accompagne l’article ?

  2. stefan du monde

    Je pense que les forces d’un entrepreneur est la persévérance, prises d’initiative, être autodidacte. Sans l’une de ces qualités. Cela est plus difficile sauf si on est bien entouré et que l’on a un mentor.

    Réponse
    • Tony Founs

      C’est vrai Stefan. Toutes ces qualités font partie des ingrédients nécessaires au cocktail gagnant pour réussir. Et comme je le disais à Mehdi, il faut savoir se concentrer sur les bonnes actions pour mettre à profit ces qualités le plus efficacement possible.

      Du coup, tu as doublement raison quand tu dis qu’un mentor est le bienvenu. Car celui-ci te donne les méthodes capables de t’aider à faire les choix judicieux pour avancer intelligemment. C’est ce que nous nous efforçons de faire du mieux que nous pouvons avec Haydée. Raison pour laquelle nous finalisons en ce moment même un nouveau cours gratuit qui permettra à qui est prêt à s’investir de trouver son idée vraiment profitable.

      À suivre…

    • stefan

      Je demande qu’à voir si le cours est gratuit ;D

    • Tony Founs

      Tu ne crois pas si bien dire Stefan. :)
      Ce cours vaut 200 €, mais comme nous fêtons les 4 ans du blog demain, nous avons décidé de le délivrer gratuitement à tous nos abonnés. Ils le recevront directement dans leur boite mail. Profites-en et tu seras surpris de sa qualité.

  3. Alex

    Salut Tony,

    Tout d’abord chapeau pour votre travail, c’est vraiment impressionnant. Je crois que vous devez en inspirer plus d’un :)

    Je bosse en ce moment sur vos exos. Ca me rappelle le bilan de compétences fait à Pole Emploi il y a quelques années aha !

    Je suis en ce moment sur l’exo #3, la niche (ce qui m’a amené à cet article). Je partage complètement ce que tu dis. J’ajouterais juste qu’il ne faut pas hésiter à se lancer (avec un minimum de réflexion en amont bien sûr) car c’est ce qui fait qu’on ajuste le tir, trouve sa spécificité et surtout son audience, comme vous deux l’avez déjà expérimenté.

    Encore bravo et merci !

    Réponse
    • Tony Founs

      Merci Alex. J’espère sincèrement que nos exos t’amèneront des éléments supplémentaires pour parfaire tes connaissances et ton parcours que j’ai lu avec plaisir sur ta page « À Propos ».

      Ouais m’sieur ! Avec plaisir. ;) Et si j’étais toi, je remonterais tout en haut de ta page le texte qui commence à partir de : « J’ai la trentaine, vis au bord de l’océan… » (avec ta photo à côté). Car pour être honnête, c’est cette partie qui m’a vraiment passionné et donné confiance : ton histoire !

      Et quelle histoire ! Avant de tomber dessus, j’ai lu ta page d’accueil et le début de ton « À Propos » en me disant (un peu vite, je te l’accorde) : « Tiens… encore un brave qui espère vendre une expertise qu’il ne possède pas encore. Bon courage à lui. »
      Alors, tu imagines ma surprise lorsque j’ai lu ton parcours entre les agences de com’, la grosse boîte de Malte et ton expérience en freelance avec ce blogueur américain. Sans parler du courage et de la volonté qu’il t’a fallu pour bosser comme tu l’as fait.

      Chapeau bas ! Alors, n’hésite pas à le mettre davantage en avant.

      Sinon, Haydée et moi adhérons totalement à ta réflexion. Agir vite est capital. Raison pour laquelle :

      – Nous avons créé notre cours gratuit pour qu’il puisse se faire en 15 jours minimum.
      – Et notre cours premium 1k1mois permet à une personne sérieuse de se lancer et d’obtenir ses 3 premiers clients payants en moins de 7 semaines.

      Car c’est couplé à l’expérience de terrain que l’apprentissage est optimal. D’autant plus si l’on obtient ainsi des résultats concrets tout de suite. Et s’il y a des erreurs à corriger ou des ajustements à faire, ce n’en est que plus facile.

      Keep in touch.

      PS : Si tu as des plans pour ouvrir un compte à Malte, je suis preneur. ;)

  4. Gueye

    Merci pour tes différents conseils Haydée. Je suis actuellement en train de définir mes forces et compétences ! A voir ce qu’il en ressortira.

    Réponse
  5. Alexandra

    Bonjour,
    Pour ce qui est de « l’inventaire de soi », c’est en cours pour moi – du moins dans ma tête – car je n’ai pas encore commencé à coucher par écrit sur les cahiers reçus par mail depuis quelques jours (la série des 7 mails pour trouver son idée profitable), faute de pouvoir le faire le soir en rentrant (merci la grève SNCF qui t’oblige à prendre ta voiture, à te taper les bouchons, et à rentrer à pas d’heure chez toi !). Heureusement je suis en congés dans une semaine donc là je n’aurai pas d’excuse pour ne pas m’y mettre ! Plus je réfléchis à ma situation actuelle – avec les évolutions législatives / règlementaires / sociétales – et plus je me dis qu’il y a peut-être une piste à creuser pour la réorientation professionnelle des fonctionnaires…

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Assurer son avenir avec un business en parallèle de ses études - […] Recense tes centres d’intérêt, tes forces et tes compétences pour t’orienter vers l’activité qui te correspond le mieux. […]
  2. Pourquoi commencer un business en freelance en parallèle de ton job - […] Commence par identifier tes points forts et compétences grâce à ce guide et son cahier d’exercices pratiques. […]
  3. Les étapes pour lancer ton business en freelance tout en travaillant à temps complet - […] pour laquelle j’ai créé un guide d’évaluation de tes forces accompagné d’un cahier d’exercices […]
  4. Devenir freelance : le tutoriel ultime pour se lancer et réussir - […] Comment découvrir tes points forts et compétences en entrepreneur […]
  5. Mieux se vendre en freelance grâce à une niche de marché rentable - […] Comment découvrir tes forces en tant qu’entrepreneur. […]
  6. Les 78 meilleures idées de business en ligne à débuter en 2021 - […] l’idée qui se marie avec tes compétences et tes centres d’intérêt, démarre en parallèle de ton travail, et une…
  7. « Suis ta passion » est un mauvais conseil. Fais plutôt ceci… - […] dois identifier le petit nombre de compétences ET de points forts spécifiques les plus précieux dans ton […]
  8. Comment choisir les meilleurs métiers du web en freelance (et leurs tarifs) - […] n’hésite pas à te servir de cet article pour identifier tes forces et compétences, ainsi qu’ à télécharger le…
  9. 18 Services à la Personne pour lancer son business sans diplôme - […] La première chose dont tu as besoin, c’est de compétences humaines. Points forts indispensables : […]
  10. Enseignante et traductrice juridique en parallèle pour une meilleure vie - […] Il faut savoir déterminer ses points forts et ses points faibles pour les améliorer à l’avance afin d’être fin…
  11. Comment commencer son business en ligne ? 6 étapes pour ne pas se planter - […] cet effet, j’ai créé un guide d’évaluation complet accompagné de son cahier d’exercices pratiques. Il vous permettra de détecter…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This