Comment être intelligent dans ce monde de blogueurs stupides

Écrit par Haydée Bouscasse

Web-entrepreneuse et formatrice 2.0, j’aide les salariés lancer leur business en ligne en parallèle de leur travail.

Mis à jour le 27/05/2021 | Publié le 24/09/2014

Puis-je être cruellement honnête avec vous le temps d’un article ?

Non, je ne parle pas de votre haleine du matin.

Je parle de la grosse claque que vous allez prendre dans 1 minute et que vous allez mettre 3 semaines à digérer.

C’est brutal, je sais. Mais c’est ainsi.

J’espérais vraiment que quelqu’un fasse le sale boulot à ma place.

Hélas non.

Mais comme je vous respecte je tiens à vous dire la vérité – quitte à ce que vous me détestiez.

Alors voilà…

Vous êtes vraiment un blogueur stupide

Shadok

Parce que malgré votre lutte acharnée pour obtenir du traffic, la mayonnaise ne prend pas.

Ce n’est pas faute d’avoir trouvé une bonne stratégie ou un bon nom de domaine.

Et n’arguez pas que Google vous déteste, qu’il est contre vous et se complaît à vous regarder vous vautrer dans l’anonymat pour toujours.

C’est juste que tout le monde se fout de vous.

Alors, si vous voulez avoir une chance d’être écouté, ressaisissez-vous.

Pardonnez-moi si je vous ai traité d’imbécile

Car vous faites peut-être partie de cette minorité de blogueurs talentueux qui obtiennent du trafic et gagnent beaucoup d’argent.

C’est votre cas ?

Considérez-vous alors dispensé de cette réunion de « blogueurs médiocres anonymes » et arrêtez ici votre lecture.

Pour les autres ?

Sachez que tout le monde vous a menti. Moi y compris

Haydée avec un regard entendu devant son ordinateur

Ne m’en voulez pas trop…

Nous vous enseignons des stratégies SEO et des astuces pour mieux écrire en vous faisant miroiter votre devenir de prochaine superstar du blogging.

Mais honnêtement…

Les blogueurs populaires sont plus intelligents que vous

Et je ne parle pas de Q.I.

Je parle de personnes pour qui vous vous dites :

Incroyable, il est hallucinant ce mec !

Après un quart d’heure de conversation avec elles.

Ce ne sont peut-être pas des génies mais ce sont des personnes captivantes

Tous les blogueurs populaires avec qui j’ai parlé ont eu cet effet sur moi.

Je repars chaque fois avec une perspective de vie que je n'aurais jamais imaginé

Je repars chaque fois avec une perspective de vie que je n’aurais jamais imaginée.

Comment font-ils ?

Allez ! Je vous donne quelques-uns de leurs secrets :

  • Ils savent tout sur leurs sujets. Et s’ils n’en connaissent pas encore un paramètre, c’est dans leur pile de choses à lire.
  • Ils transforment des idées ultras complexes en un langage très simple permettant à chacun de comprendre.
  • Leur manière d’amener leurs sujets est originale. Vous n’auriez jamais appréhendé la chose sous cet angle.
  • Même si le sujet qu’ils évoquent vous intéresse peu, ils trouvent toujours un moyen de le rendre incroyablement passionnant.
  • Vous vous rappellerez certaines de leurs paroles des semaines voire des années plus tard.

Ils publient des contenus étonnants, construisent des relations avec les bonnes personnes et usent des meilleures stratégies de diffusion.

Bref, ce sont des gens vraiment spéciaux.

Et puis il y a les autres

Tout ce monde d’ignorants, d’obtus ennuyeux et de fermés d’esprit sans originalité que l’on oublie facilement.

Vous les avez lu et vous pensez qu’ils sont médiocres. Voire même un peu idiots.

Alors il est temps de vous poser une question :

« A quel groupe appartenez-vous ? »

Plus important encore : A quel groupe voulez-vous appartenir ?

Vous voyez, en vérité la construction d’un blog populaire ne passe pas uniquement par le contenu que vous publiez ou par sa communication.

Il s’agit d’abord de montrer qui vous êtes, il s’agit de vous !

En mode nomade digital à Budapest (non pas en vacances, je travaille à distance)

En mode nomade digital à Budapest – Je travaille à distance et non… je ne suis pas en vacances !

Et si vous êtes dégourdi c’est relativement facile.

Publiez une idée brillante et utile qui stimule l’esprit des gens et donnez lui un peu de votre caractère si spécial. Tout le monde commencera à en parler.

À partir de là des gens lieront votre blog au leur.

Les personnes influentes dans votre domaine deviendront vos amis et vous aideront simplement parce que vous êtes cool. ;)

Vous ne vous sentez pas si futé que ça ?

Alors je suis au regret de vous dire que c’est presque impossible.

Vous pouvez réaliser tout ce que les autorités du blogging vous diront de faire le plus correctement du monde, vous continuerez à échouer.

C’est garanti.

Cela signifie t’il que vous êtes condamné pour autant ?

Pas nécessairement.

Ce n’est ni génétique ni lié au fait d’être sans talent ou né avec une mauvaise destinée.

Il s’agit de décider qui vous voulez être et de faire de vous cette personne.

Comment vous rendre plus intelligent

Au collège, je n’étais pas ce qu’on appelle une enfant brillante. Je faisais des gaffes et j’avais des notes moyennes.

Je me contentais de sourire gentiment quand on me traitait de neuneu.

hihi !

Hihi !

Mais arrivée au lycée j’en ai eu marre de cette image !

J’ai décidé de changer les choses et j’ai commencé à moins me soucier de ce que mes amis pensaient moi.

J’ai commencé à penser ce que je voulais devenir

Une personne intelligente.

Je passais 5 heures au lieu de 30 minutes à faire mes devoirs.

Je me tapais tout le livre d’exercices au lieux de me cantonner aux 3 demandés.

Le week-end, je ne sortais pas avant d’avoir lu et travaillé toute la journée.

J’étudiais en me disant que je devais rattraper toutes ces années de retard.

Les caissières de supermarchés m’obsédaient dans le sens où je me disais :

Pour rien au monde je ne finirai comme ça !

Personne ne m’a dit d’opérer ces changements. Je les ai simplement fait parce que c’est ce que je voulais être.

J’ai réussi à avoir de bien meilleures notes, j’ai eu mon bac avec mention et j’ai fini dans une grande école de commerce.

Et le plus drôle dans cette histoire, c’est que j’ai foiré tous les tests d’intelligence des concours d’écoles. Tous !

S’étaient-ils trompés ? Peut-être mais je préfère relativiser et penser autrement :

Chaque personne décide ce qu’elle sera dans le futur.

Alors peut-être ne serez-vous pas prêt pour devenir un blogueur populaire dès maintenant mais vous pouvez vous préparer à l’être.

En travaillant dans ce sens et en faisant les pas nécessaires.

Remplacez vos amis pour devenir quelqu’un de nouveau

Quitte à être honnête, allons-y jusqu’au bout !

Si vous voulez grandir, vous devrez presque toujours remplacer vos amis.

Sans les insulter ou les expulser de votre vie. Arrêtez simplement de passer autant de temps avec eux.

Pourquoi ?

Parce que vous avez toujours le niveau moyen des 5 personnes avec qui vous traînez.

Hardos et Racaille s'entendent

Aucune évidence scientifique n’atteste mon affirmation, mais tout ceux qui ont réussi vous diront que c’est vrai.

J’ai longtemps voulu aider mes amis et les embarquer dans des projets.

En vain. Simplement parce qu’ils ne voulaient pas.

Heureux de ce qu’ils étaient, il n’éprouvaient pas le même désir de grandir que moi.

Ce fut difficile mais je les ai laissé sur le carreau au fur et à mesure. Et je ne l’ai jamais regretté.

Grandir et devenir une nouvelle personne c’est changer sa manière de penser et ses fréquentations.

Vous voulez devenir un expert de l’écriture ? Trouvez un moyen quelconque d’aller à la rencontres d’écrivains meilleurs que vous : En ligne, dans la vraie vie, où que ce soit !

Parlez-leur sans nécessairement faire de lien avec l’écriture.

Vous vous sentirez peut-être un idiot au début. Mais le simple fait de les côtoyer vous aidera à devenir ami avec eux.

Et à force de discussions, vous serez plus à même d’appréhender le monde de la littérature et vous gagnerez en niveau.

On aurait tous aimé en avoir un comme ça près de nous :)

On aurait tous aimé en avoir un comme ça près de nous :)

Ils vous aideront à grandir et à évoluer, car c’est ce que font les bons amis.

Devenez un « Je-sais-tout »

Les blogueurs populaires sont un peu dans ce style.

Bien sûr qu’ils ne savent pas tout.

Mais en discutant avec eux vous passerez d’un sujet comme le futur du blogging, aux problèmes politiques en Ukraine en passant par comment équiper au mieux votre vélo pour voyager.

Et sans jamais les trouver chiants ou pompeux ! Car ils sont dans l’apprentissage permanent et ça se sent.

Vous aussi vous cherchez à atteindre ce niveau ?

Cultivez-vous :

  • Écoutez des émissions de radio intelligentes chaque matin
  • Livres ou journaux sérieux : Lisez un peu chaque jour
  • Évitez les séries télé ou choppez un programme qui vous enseigne vraiment quelque chose
  • YouTube, Podcasts, Ebook, Kindels… Servez-vous des technologies dispensant de la culture accessible
  • Apprenez chaque jour de nouveaux mots. Dans votre langue ou dans une autre

S’enrichir mentalement est le meilleur cadeau que vous puissiez vous faire !

Consommer de l’information jusqu’à 3h par jour n’est pas anormal pour un blogueur populaire. C’est même recommandé.

Arrêter d’apprendre après l’école est une mort lente. Et c’est le lot de la majorité.

C’est ainsi que vous devenez obsolète en quelques années. Pire ! En à peine quelques mois si vous êtes blogueur.

Votre cerveau n'est pas jetable lui...

Votre cerveau n’est pas jetable lui…

A l’inverse, un blogueur qui prend le temps de se cultiver d’avantage que les autres sera perçu comme un génie avant même de s’en apercevoir.

Il saura relier entre eux différents sujets n’ayant pas de rapport direct, créant ainsi de nouvelles idées auxquelles personne n’aurait pu penser.

Et tout cela sans être né avec le QI d’Einstein.

Tout simplement parce qu’il en sait tellement…

Faites-en moins pour réfléchir d’avantage

Combien d’heures par jour passez-vous vraiment à réfléchir ?

Haydée perdue dans ses pensées

Et pas juste posé là perdu dans vos pensées…

Penser vraiment c’est prendre le temps de construire des phrases intelligibles dans votre tête.

Pour la moyenne des gens, comptez environ 2 à 3h par jour.

Et maintenant, combien de temps passez-vous à réfléchir à vos écrits sur ces 3 heures ?

Comme tout le monde, la plupart des blogueurs pensent à leur famille, leur travail ou leurs prochaines vacances. Mais ils ne pensent pas à ce qu’ils vont écrire jusqu’à ce qu’ils ouvrent leur fichier Word.

Grosse erreur !

Il paraît que pour 1 heure de travail efficace vous devez en réfléchir 10. Donc quand je passe 5 heures à écrire, moyenne raisonnable dans mon cas, je ne suis pas surprise de passer 50 heures à réfléchir avant et pendant la création de mes brouillons.

Du coup, quand les lecteurs disent de mon travail qu’il est excellent je ne suis pas vraiment étonnée.

En vérité ils ne voient pas que je partage un produit fini qui ne représente que 10 % de mon boulot total. Une quintessence débarrassée de mes nombreuses réflexion inutiles et stupides.

Qu’ils le réalisent ou non, la plupart des blogueurs populaires font de même lorsqu’ils publient un article de haute qualité. Ils peuvent penser leur billet des années avant de se sentir prêt à l’écrire !

Par contre, ces articles ont de grandes chances de devenir viraux et de rendre ainsi célèbres leurs auteurs.

Vous allez me dire :

Le beauf parfait qui est toujours très occupé

Vous avez raison, vous êtes trop occupés.

Et le problème est là.

Pour devenir un blogueur populaire vous devrez donc en faire moins.

Restreindre certaines activités de votre vie afin de vous dégager du temps pour penser.

Pour vos amis vous savez déjà quoi faire.

Et sinon, vous regardez souvent la télévision ? Combien d’heures avez-vous passé devant la coupe du monde cette année…? :P

Bref, vous devrez faire une croix sur certaines activités et prendre le temps de réfléchir pour éviter de régurgiter ce que tout le monde écrit déjà comme les autres benêts.

Ah ! Je sens que j’ai touché juste là

La personne que vous êtes en ce moment n’a sûrement pas la capacité d’être un blogueur populaire aujourd’hui.

Votre environnement, vos habitudes et votre calendrier avalent les promesses que vous vous faites.

Pas facile de chasser toute la merde qui distrait votre vie.

Faites ce que je viens d’écrire et vous changerez drastiquement sans vous en rendre compte immédiatement. Vous serez toujours vous-même mais dans une bien meilleure version.

Et là où vos posts obtenaient une ou deux réponses bidons venant d’un de vos (potes) lecteurs, vous aurez tout à coup des douzaines de commentaires d’adoration.

Là où les blogueurs populaires vous ignoraient, vous les verrez lier vos articles vers chez eux sans même vous en avertir.

Là où des trafics de misère caractérisaient votre blog, vous commencerez à exploser le score pour atteindre les 1000 visiteurs par jour après quelques mois.

Futur-Blogging

Vous voyez bien qu’on vous avait menti. Il ne s’agit pas de techniques SEO, de réseautage ou de chance.

Cela arrive parce que vous en valez la peine !

Parce que vous vous transformez doucement en quelqu’un qui mérite d’être écouté.

Vous êtes prêt à devenir cette personne ? Ou allez-vous restez comme n’importe quel abruti avec son blog lambda ?

La balle est dans votre camp.

Haydée Bouscasse

 

 

Nos guides et stratégies directement dans ta boite mail

CATÉGORIES

PRODUITS

Tu aimeras sûrement aussi…

Créer du contenu et le promotionner pour attirer du trafic

Créer du contenu et le promotionner pour attirer du trafic

Évite d’entrer dans le cycle infernal de la création de « contenu sans fin » en apprenant à créer du contenu qui amène tes lecteurs à RESTER sur ton site et à le PARTAGER. Découvre les méthodes de promotion qui décupleront ton trafic et ton nombre d’abonnés – tout en dépassant la peur de te promotionner.

lire plus

87 Commentaires

  1. Axel

    Hello Haydée,

    Je ne suis pas blogueur, mais cet article appuie en effet sur des points qui font mal. C’est bien de ne pas mâcher (mais de bien travailler) ses mots.

    Je pense même que la majorité de ces conseils peuvent s’étendre à beaucoup d’activités ou de passions et à tout ceux qui cherchent une reconnaissance honnête de leur travail.

    Réponse
    • Haydée

      Bonjour Axel,

      Etant donné que je suis à 100% sur mon blog qui traite de travail à distance avec l’outil de communication indispensable qu’est le blog, j’ai choisi cet angle pour mon article qui peut en effet s’appliquer à bien d’autres domaines. Tu as raison.

      Je trouve d’ailleurs que la catégorie dans laquelle je l’ai inséré, n’est pas assez appropriée.

  2. Christophe

    Bonjour,

    merci pour cet article qui nous rappelle les fondamentaux.

    Personnellement quand j’écris un article j’essaie de le rendre accessible au plus grand nombre et je pense que c’est l’une des clés les plus importantes.

    Trop de blogueurs utilisent des termes compliqués ou techniques pour épater la galerie, on a parfois l’impression qu’ils ont écrit leur article pour eux même, pour se faire plaisir ou pour le montrer à leur entourage.

    Christophe. :o)<

    Réponse
    • Haydée

      Bonjour Christophe,

      Le principe est simple, l’internaute n’a pas le temps ! Rendre la lecture facile même avec de la matière compliquée est donc une des clés pour fidéliser ses lecteurs.

      S’ils ont écrit pour eux-mêmes alors ils se sont trompés de personne :), comme Stephen King le faisait, il écrivait pour un seul lecteur : sa femme !

  3. Piotr

    Il ne s’agit pas d’intelligence Haydée que de volonté. Ton exemple est un cas concret. :)

    L’échec de la plupart des blogueurs est lié à un manque réel d’investissement de leur part et d’adaptation de leur connaissance.

    « La sérendipité est un ingrédient essentiel des processus d’innovation dans le sens où les innovations viennent souvent des rencontres imprévues entre différents acteurs. »

    Pour être curieux, favoriser une approche nouvelle, différente, tester, innover il faut avoir la volonté de le faire… l’envie, le désir.

    Mais on peut aller plus loin… quelle est la base de ce manque de désir ?

    La peur du changement.

    Car les conseils que tu proposes ne concernent pas seulement le blog mais l’environnement de son auteur. Devenir quelqu’un de « meilleur » va bien au delà d’avoir un blog populaire.
    Cela (la réussite) arrive parce que vous AVEZ DÉCIDÉ que cela en valait la peine !

    Des décisions drastiques comme changer son entourage social pour échanger avec des gens brillants, entreprenants et s’expatrier pour diminuer la pression financière ne sont pas les conséquences de la stratégie qui visent à réussir, ils en sont les fondements. ;)

    Bonne continuation.

    Réponse
    • Haydée

      Bonjour Piotr,

      Tu fais bien de relever cet aspect et à bien des reprises d’ailleurs, je précise que je ne parle pas de QI mais de l’importance de cultiver son intelligence.

      Après que signifie « intelligence » ?

      C’est un mot difficile à définir : Persévérer, cultiver sa volonté, prendre des risques, apprendre de nouvelles choses, s’adapter à un nouvel environnement et j’en passe.

      La « sérendipité », tiens je ne connaissais pas ce mot, merci. Mais je connaissais le principe. C’est ce qu’il s’est passé lors de la découverte du viagra à propos ! Il a été découvert alors que les scientifiques travaillaient sur autre chose.

      Ce que j’aime avec le blogging, c’est qu’il nous oblige à faire certains changements en nous, à changer notre vision des choses et se surpasser si l’on veut devenir meilleur chaque fois et pour cela il ne faut pas avoir peur du changement.

      J’ai eu mes moments de stagnation dans ma vie et le blogging a été un de mes « coups de boosts » d’où l’idée de l’article.

  4. Didier Pénissard

    J’ai beaucoup apprécié cet article.
    Pour ma part, je vais même plus loin. Dans ma vie courante, dans mes déplacements, mes rencontres, lors de mes achats, mon club sportif, … tout est source de réflexion pour alimenter mon blog d’anecdotes, de situations qui peuvent intéresser mes lecteurs (dans le contexte de ma spécialité bien entendu).
    Encore merci.
    Didier

    Réponse
    • Haydée

      Bonjour Didier,

      Il n’y a rien de mieux que le vécu pour alimenter son blog, d’où l’intérêt de ne pas rester scotcher 24/24 devant son ordinateur :)
      En gros tu résumes bien ce que je souhaites passer comme message lorsque je précise :

      « Il s’agit de vous ! »

  5. baroner

    Bonjour Haydée !

    Marrant de lire cela à peine réveillé et merci pour ma fétide haleine.
    Je ne suis pas blogueur, cependant je m’étais inscrit à ton blog pour suivre tes pérégrinations à travers le monde…
    Ce que tu écris s’adapte aussi beaucoup à toutes sortes de choses…
    Moi même j’essaie d’apprendre une langue ( la réapprendre, car je ne la pratique quasi jamais) : l’anglais et de m’informer le plus possible, je ne regarde pas la tv (que je n’ai pas), je lis énormément de blogs, politiques, techniques informatiques logicielles etc etc…
    Donc je cherche sans cesse à apprendre de nouvelles choses, pas toujours de manière pointue..mais j’essaie quand même.
    Le journée sont parfois bien courtes, et je fais petit à petit le tri dans mes « amis » et vire ou évite ceux qui me font franchement perdre mon temps ( pas souvent possible hélas).
    J’envisage un jour ( me donne 3ans) pour partir fabriquer une maison du genre Earthship dans la campagne portugaise… J’habite pour l’instant Paris (je patiente, pour faire des projets faut un peu de thune) et ensuite Ciao ! Paris !

    Réponse
    • Haydée

      Ne m’approche pas trop baroner, va te laver les dents :p
      Je déconne bien sûr !

      Quelle bonne idée ton projet de earthship, c’est un de mes rêves pour le futur également, pas plus loin qu’hier je rêvassais devant ces photos incroyables : https://www.flickr.com/photos/earthshipkirsten/with/7388169902/

      Quelle imagination ont les architectes de ces maisons autonomes !

      Mais par contre ce n’est pas donné, je ne connais pas encore bien l’ordre des prix, mais vu les matériaux (bon à part la récup que l’on voit par ci par là), il faut tout de même un investissement initial.

      Nous sommes sur la même longueur d’ondes, je n’ai pas de TV non plus depuis des années (que dis-je des décennies maintenant).

      Pour ce qui est de l’anglais je ne peux que te le recommander, étant moitié irlandaise, je le parle couramment, et mes hôtes bulgares le parlent peu, c’est bien dommage car du coup la communication est limitée et bien entendu je ne parle pas le bulgare.

  6. alaindici

    Savoir être curieux, lire, se documenter, lire, réfléchir, lire, expliquer simplement pour faire comprendre, lire, établir des connections et des parallèles entre des sujets différents, lire, ne pas répéter bêtement ce qui s’entend communément simplement parce que c’est dans l’air du temps, lire, cultiver des fréquentations qui nous enrichissent intellectuellement, … c’est utile pour bloguer bien sûr, c’est surtout utile pour exister, progresser et pouvoir s’intéresser aux autres et … si possible, les intéresser à notre tour !
    Merci d’être sortie un peu des « techniques web ».

    Réponse
    • Haydée

      Bonjour Alaindici,

      Bien résumé !

      Je n’ai pas grand chose à ajouter, mais je vais me répéter, en effet, cela s’applique pour toutes nos évolutions. :)

  7. Florian

    Salut Haydée,

    Bien joué pour cet article, je suis d’accord sur l’ensemble, mais surtout pour l’aspect développement personnel que chacun devrait simplement avoir, pas seulement dans un but de blogging, toujours s’améliorer en savoir plus est très important, connaitre le monde, connaitre l’humain, le savoir est une arme, n’est-ce pas ? Je me rends compte, que plus j’en sais plus ce que je pensais comme réalité ou vérité absolue n’est pas totalement le cas et que la réalité est plus simple :)

    Concernant le blogging maintenant, je viens de lancer il y a quelques mois mon blog pour préparer mon projet de tour du monde des arts martiaux en vagabondage pur et en effet cela demande beaucoup d’application, je n’ai pas encore la chance de monétiser même si j’ai eu quelques propositions mais bon but est d’abord le partage d’où la nécessité de s’intéresser au côté « commercial » pour toucher le plus de monde, après j’avoue que j’aimerais vivre de ma passion via ce blog, mais pour ça il faut être malin et rester soit même, dans tous les cas, argent ou pas, mon objectif sera atteint.

    En réalité je suis en pleine réflexion, car l’un de mes objectifs est de prouver que sans argent , vivre sa vie est possible, mais question administrative (Visa, Avion) c’est la merde, d’où la nécessité d’avoir quelques euros qui rentre chaque mois, mais je sais très bien qu’ il y a de nombreuses autres solutions c’est pourquoi au final l’idée de monétiser mon blog reste la dernière solution.

    Le lien entre blogging et développement personnel que tu soulignes est très important, car moi-même je me rends compte que je suis clairement plus appliqué depuis la création du blog.

    Tous les jours, j’avance un peu plus, mais je me rend compte que comparé à mes proches j’avance ÉNORMÉMENT.

    Bonne continuation et bon voyage Haydée !

    Réponse
    • Haydée

      Salut Florian,

      Je te cite : »Je me rends compte, que plus j’en sais plus ce que je pensais comme vérité absolue n’est pas totalement le cas ».

      => Je vis ça tous les jours également. Les certitudes ne font pas bon ménage avec l’avancement personnel de toute façon.

      Je vais maintenant répondre à l’aspect monétisation que tu abordes ici :

      Lorsque tu me parles de propositions, j’imagine que ce sont les acteurs du tourisme qui sont venus à toi ?

      Si oui, fais tout de même attention quant aux partenariats avec eux car partager ton expérience avec authenticité tout en leur faisant de la pub peut être paradoxal, et ta crédibilité risque d’en prendre un coup. :)
      Les gens ne sont pas dupes et le rapprochement entre les acteurs du tourisme et les blogueurs voyage se fait savoir de plus en plus. Et la confiance des lecteurs peut se perdre avec le temps.

      Si tu souhaites partager, fais le sur ton blog, si tu souhaites faire de l’argent, ouvre un site annexe par exemple en mettant bien en avant que c’est un site commercial (ce que nous sommes en train de mettre en place avec Tony, le dessinateur du blog).
      La monétisation direct sur le blog par l’affiliation que je met en avant dans mon guide gratuit n’a pas vraiment d’effet néfaste quand à ton image. Car tu mets en avant des produits que tu as utilisé et que tu apprécies.

      Et pour en venir à ton blog, je trouve le thème spécifique, bien niché, c’est donc une très bonne idée. Je n’ai pas encore vu de tel blog sur la toile, bien vu !

    • Florian

      Salut Haydée,

      Merci d’avoir pris le temps de répondre.

      En effet certains acteurs du tourismes ont tenté une démarche, que j’ai tout de suite refusé.

      A vrai dire, pour l’instant je ne vois pas comment accepté une offre sans rajouter des boulets à mes pieds, ma liberté d’expression et physique est clairement plus importante que quelques billets.

      Donc cela ne risque clairement pas d’arrivé :)

      L’idée d’un site annexe me semble pas mal, faut il encore avoir quelques choses à vendre.
      (D’ailleurs je me demande pourquoi ne pas faire une partie dédiée à ça directement sur le blog ? Cela n’aurait aucune influence sur le contenue si ? )

      J’ai lu ton guide en effet il y a un moment déjà (Merci), mais la question d’affiliation me semble assez difficile à mettre en place pour un bloggueur voyage , si ce n’est pour des produits virtuels.

      A la limite, trouver des sponsors/partenariat mais pareil en terme de liberté c’est pas évident et faut déjà avoir une grosse influence.

      Rhaa c’est pas si simple finalement, beaucoup de bloggeurs vendent l’idée que c’est simple de voyager en bloguant, mais à quel coût ?

      PS : Merci pour le compliment, en effet cette thématique n’est pas abordé, pour l’instant c’est la phase visible, mais lorsque je commencerais mon voyage, une nouvelle facette verra le jour.
      Je pense que cela pourras être intéressant pour n’importe qui donnant de l’importance à l’humain, mais j’en dit pas plus, car les risques sont assez important dans une telle démarche.

  8. Laeti

    Comme beaucoup j’imagine, j’ai été hapée par le titre de l’article. Comme beaucoup j’imagine, j’ai froncé les sourcils à la lecture du premier chapitre.
    Comme beaucoup j’espère, je trouve cet article vraiment intelligent, drôle, et surtout très vrai.
    Mon blog est très différent de celui ci, mais comme vous, j’y suis à 150 %.
    Il est souvent critiqué, et parfois même imité, qu’importe.
    Il me plait, il évolue, il gagne des lecteurs, et surtout, je m’éclate .
    Bonne continuation, au plaisir d’échanger.

    Réponse
    • Haydée

      Que de compliments que je prend avec plaisir Laeti.

      Je l’ai échappé belle puisque tu as lu au delà du premier paragraphe !

      Ce n’est pas évident d’être sincère et tes mots « article très vrai » me font dire que j’ai réussi à l’être.

      Si ton blog est critiqué c’est plutôt bon signe :) mais je suis sûre que je ne t’apprend rien.

      « Maman qui déchirent » : un nom de blog bien trouvé qui doit happer facilement celles qui se sentent concernées.

      Eclate toi bien !
      A plaisir également

  9. Florence Gindre

    Une de plus happée par le titre ;)
    (comme quoi, le conseil d’un titre accrocheur, ça joue ;) )

    Une des maîtresses d’un de mes fils définissait ainsi l’intelligence : avoir la capacité de s’adapter.
    C’est bon, je suis SUPER intelligente ! Et mes enfants aussi. Ils n’ont pas encore de blogs mais le jour où ils en auront, pas de soucis pour eux, lol !

    Réponse
    • Haydée

      J’imagine qu’en s’expatriant comme tu l’as fait Florence dans de nombreux pays en ville ou à la campagne, tu as du t’adapter à bien des situations.

      La capacité de s’adapter est une chose bien difficile pour celui qui n’est jamais sorti de chez lui !

      La maîtresse de ton fils a bien raison, c’est une forme d’intelligence. :)

  10. Bertrand

    L’authenticité il n’y que ça de vrai. Le problème c’est que la très large majorité des gens sont authentiques dans la conformités et cela en fait des personnes qui ne méritent pas d’être écoutées puisque la conformité tout le monde la connait déjà. C’est au delà de la peur du changement, de la peur du regard des autres ou de la volonté. Ils n’ont tout simplement pas conscience que le changement est possible et se plaisent dans leur médiocrité facile.
    C’est épuisant d’opter pour l’évolution continuelle, cela demande de se rentrer dedans au quotidien, de se faire violence pour passer outre les blocages et les peurs. J’ai en permanence quatre à cinq livres ouverts + les articles de blog + les reportages/conférences en ligne + l’application concrète dans la vie derrière… Des pages remplies d’idées et c’est également épuisant d’exposer des idées qui vont à contre courant… Ces deux dernières années, tous les trois mois j’ai le sentiment d’être quelqu’un d’autre tant ma conscience fait des bons énormes et je ne peux que constater le gouffre qui se créé entre moi et mon entourage. Alors j’essaie de les embarquer dans l’aventure, mais ils ne sont pas prêt à faire le moindre effort pour cela. Ils m’écoutent avec attention et intérêt mais ne prendront jamais la peine d’ouvrir un seul livre. Je leur propose de se servir dans mes livres mais c’est toujours la même histoire : « Oui, on verra cela ». Et le lendemain la vie reprend son cours comme si ne rien n’était. Ces gens là semblent reliés à la conscience de l’humanité mais ne semblent avoir aucune conscience individuelle. C’est pourquoi ils peuvent être très intelligents selon les critères de la société (don naturel pour le conformisme), mais ne seront jamais des moteurs, ils évolueront passivement avec l’ensemble de l’humanité sans même comprendre ce qui leur arrive. Et lorsqu’ils agissent enfin, ce n’est pas le cœur qui parle mais l’ego et c’est pourquoi les blogs qui en découlent semblent vides de tout intérêt. L’acharnement sur le SEO ou autres techniques pour forcer le traffic n’est qu’une conséquence de ce vide existentiel et de ce puissant ego. Bien sûr qu’il est préférable de démarrer son blog sur de bonnes bases techniques mais de là à focaliser là dessus au quotidien, pour attirer sur son blog des gens qui n’ont aucunement envie d’être là…
    Maintenant la question c’est : est-ce qu’il y a en chacun de nous le potentiel de l’éveil ? La vrai intelligence elle se trouve là, dans la capacité et la volonté à se connecter à la personne véritable qui est en nous, de laquelle découle le Bonheur.
    Et lorsqu’on me dit que je suis naïf, que mon blog devient une secte, que je délire… J’avoue me poser sérieusement des question quand à la présence d’une conscience individuelle en chacun de nous. La conscience individuelle c’est ce qui permet la prise de recul, de ce dire : « Ce n’est pas parce que mon cerveau ne peut le concevoir pour le moment que c’est faux ». Sans cela la personne reflète la conscience collective et est dans l’incapacité de se remettre en question. On est de plus en plus nombreux à nous réveiller mais ils sont également nombreux à être braqué complètement !
    A bientôt ;).

    Réponse
    • Haydée

      J’aime bien ta manière d’aborder le sujet Bertrand et être conforme n’aide pas vraiment à avancer mais c’est tellement plus facile que de se pousser au cul pour changer. :)

      Tiens tu es le 2ème ici à dire que tu vois un gouffre entre ton évolution et celle de ton entourage. A force d’apprentissage, on s’éloigne de ceux qui stagnent. C’est parfois bien dommage et l’obligation de s’écarter peut parfois faire souffrir.

      Rien n’est pire que de ne pas connaître sa raison d’être. Lorsque je travaillais dans de grosses entreprises, je me demandais toujours ce que je faisais là, mais j’y allais encore et encore, parce que… il fallait y aller :(
      Et pourquoi ?
      Certainement parce que je ne connaissais rien d’autre ! Jusqu’à ce que je comprenne qu’il n’y avait que moi qui décidait d’y ramper chaque matin.

      Sortir de sa condition et entreprendre pour soi est loin d’être chose facile d’où le « moutonage » que tu mets en exergue dans ton commentaire. Il faut avoir une conscience développée de la vie comme tu sembles la détenir : une grande ouverture d’esprit en d’autres termes.

      Je suis bien d’accord avec toi sur les techniques SEO permanentes et les méthodes « grey hat » qui finalement ne sont plus la priorité comme elles ont pu l’être à une époque. Tu es pertinent sur le net ou tu oublies la reconnaissance de tes pairs. Le SEO ne représente qu’une part des méthodes pour être visible sur la toile.

      En supposant qu’il y ait de plus en plus de gens qui s’éveillent, je ne sais pas combien agissent en conséquence, mais à mon avis assez peu. Du coup l’éveil ne sert pas à grand chose au fond si ce n’est à se frustrer. Autant alors rester dans son sommeil éternel ! (oui je déconne)

  11. Patrick LP

    Merci Merci pour ton article, (super le titre… )
    Je me sens proche de Baroner, tellement. et de toi.
    J’aime ta façon d’écrire et de me pousser au cul.
    Ce matin, face à l’océan, dans le petit village de Percé, en Gaspésie, je réfléchi a ce que j’ai envie de vivre. Un petit rorqual pèche juste en dessous de ma fenêtre depuis 1 heure. Je suis un voyageur, vagabond. Ça c’est ma passion. Est-ce que je peux vivre cette passion et bloguer ? Ça c’est ma première question. Alors un très très gros MERCI pour ton livre que je lis et pour ton blog qui m’inspire plus que tu ne peux l’imaginer. Aujourd’hui on sera dans la baie des Chaleurs avant de retourner pour le boulot sur Gatineau. Je sais déjà qu’on va se reparler.
    Encore Merci.

    Réponse
    • Haydée

      Je t’en prie Patrick, merci pour les compliments.

      Et heureuse de voir que mon blog et mon livre t’inspire.

      Vivre de sa passion tout le monde le sait, c’est loin d’être simple !
      Vivre de son blog, ce n’est pas ce que je met en avant, tu peux gagner de l’argent avec ton blog, mais en vivre est une autre histoire. Tu gagneras sûrement mieux ta vie avec le livre que tu viens d’écrire. :)
      Quand tu veux pour une discussion !

  12. Dominique

    Hola,

    Voila ce qui confirme mon virage car mon blog va avoir un an dans un mois et je me remet en questions sur bien des points.
    Et surtout il y un point que tu sous entend mais que tu ne dis pas franchement. Il y le travail; la réflexion, et la remise en cause. Et comme tu dis il faut mieux fréquenter des aigles que des dindons.ET alors, on atteint un état qui s’appelle le « charisme ».On peut naître avec, mais cela se travaille. Ouf ! je commençais à chercher sur internet pour en acheter.
    On est plus brillant lorsque l’on réussi et tout devient facile.
    Et je travaille aussi sur mon organisation de temps à travers des outils simples à mettre en place en complément de son travail, pour se centrer sur son essence. je pourrai développer mais ce n’est qu’un commentaire.
    Merci pour ton humour et les humbles et les petits te remercient de leur adresser la parole.
    Bonne continuation

    Réponse
    • Haydée

      Sans aucun doute Dominique, le charisme se façonne au fil du temps.

      Oui se remettre en cause souvent est nécessaire et demande un gros travail sur soi chaque fois.

      En tout cas je saurai à qui m’adresser lorsque je partirai vivre quelques mois en Colombie, car c’est prévu !

      Que vas-tu remettre en question du coup sur ton blog ?

  13. Laurent 54

    Très bon article, ça fait plaisir de voir que d’autres pensent comme moi.

    Réponse
    • Haydée

      Merci Laurent !

  14. Jean-Philippe Encausse

    Article très intéressant, à mon sens,

    Il faut « simplement » créer de la valeur et ne pas relayer de l’info comme le feraient 500 autres personnes.

    Créer c’est compliqué, donc faut bosser ^^ Mais cela apporte quelque chose aux gens. Tu cites parfaitement plein de méthodes.

    Réponse
    • Haydée

      Merci Jean-Philippe !

      Et je vois que tu es à fond dans l’innovation.
      J’ai découvert grâce à ton blog la « table connectée » http://blog.encausse.net/2014/09/19/pq-labs-windows-desktop/, je ne suis pas au courant de ces nouveautés. Vivement qu’il n’y ai plus de problèmes d’ergonomie.

      Bref, apporter de la valeur ajoutée demande un gros travail. On me répète souvent qu’il faut écrire un grand nombre d’articles par mois, mais je n’arrive pas à en faire plus de 4 tellement cela me prend du temps en terme de recherche, d’innovation, d’écriture, de communication, etc.

  15. Solal

    De très bons conseils ! Il y a un passage qui a attiré tout particulièrement mon attention, c’est quand tu dis « arrêter d’apprendre après l’école est une mort lente ». Tu ne crois pas si bien dire ! Il est maintenant prouvé que les gens qui continuent à apprendre tout au long de leur vie (une nouvelle langue, un instrument, etc) sont moins touchés par la maladie d’Alzheimer. :)

    Réponse
    • Haydée

      Et pourtant Solal, combien n’apprennent plus.

      Cela me rassure d’entendre tes propos concernant la maladie d’Alzheimer.

      Où as-tu lu ces études ? Je suis intéressée !

  16. nathalie

    Bonjour, un mec disait  » la popularité, c’est d’éternuer à l’écran et de recevoir le lendemain des centaines de cartes postales avec écrits : à vos souhaits…. » C’est Léon Zitrone qui le disait.
    la popularité ça n’a rien à voir avec l’intelligence. Ca se saurait.
    Ce billet n’est pas intelligent il est orgueilleux, c’est pas tout à fait pareil.
    Ceci n’est que mon point de vu, d’une lectrice de passage qui ne tient pas de blog, qui n’a pas de lien à mettre pour faire kikoulol et qui trouve ce billet puant d’orgueil, tout simplement.
    PS : je ne suis pas caissière non plus :))

    Réponse
    • Haydée

      Tu raccourcis trop vite Nathalie.

      C’est en haussant son niveau d’intelligence et de culture que le blogueur aura toutes les chances de bien écrire, de dispenser de bons conseils et ainsi, par extension, de devenir populaire.

      Le niveau des blogueurs de la toile française n’est pas toujours reluisant. Si le rehausser avec quelques recommandations bien balancées est trop orgueilleux pour toi, je veux bien passer pour une prétentieuse à tes yeux. Surtout si ça peut éviter aux autres dispenser bêtises et médiocrités sur le net.

      Mais comme tu as pu le sentir en ton fort intérieur, ce billet n’est pas réservé qu’aux blogueurs. Mon seul orgueil réside dans le fait de faire du bien au lecteur de passage en le faisant réfléchir. Ça fait toujours un peu mal au début. ;)

      Mais je ne te tiens pas rigueur de ce raccourci, bien au contraire car comme le disait Chauvot de Beauchêne : « L’orgueil du bienfaiteur préfère quelquefois l’ingratitude à la reconnaissance. » Je préfère à Zitrone.

  17. Laurent 54

    Une petite réponse à Nathalie. Ce blog n’est pas orgueilleux car la blogueuse à validé votre commentaire.

    Réponse
    • nathalie

      L’orgueil n’exonère en rien l’honnêteté dont fait preuve l’auteur de ce blog.

      Et je l’en remercie.

      Bonne soirée à vous. Je vous laisse entre blogueurs.

    • Nathalie

      En réponse à Haydée,

      Non non, décidément, je ne puis être en accord avec vous. Non, réfléchir, cela ne fait pas mal, que ce soit au début où à la fin ! C’est vous même qui vous en persuadez.

      J’ai parfaitement compris le sens de votre billet. C’est simplement le ton général qui est prétentieux. De mon point de vu.

      Quant à votre citation, elle est à l’image de l’orgueil qui ressort de ce billet. Les citations « Even » donne tellement cette impression d’être au dessus de la mêlée…. Non pas que je remette en doute votre connaissance parfaite de monsieur le médecin des rois.

      Votre réponse à mon encontre est à l’image du billet lu précédemment.

      A toute fins utiles, libre à vous de répondre ou pas, d’éditer ou pas. Je ne reviendrai pas tergiverser plus en avant. Je n’en vois pas l’utilité, regrettant d’avoir pris la plume pour donner ce sentiment désagréable à la lecture du sujet. Après tout, libre à vous d’éclairer vos lecteurs en toute pédanterie. C’est votre droit absolu.

      Vous semblez ne pas beaucoup vous remettre en question, d’un point de vu stylistique. Et c’est bien dommage.

      Bonne continuation à vous.

  18. Laurent Bour

    Hello Haydée,

    Voilà un article plein de bon sens qui rejoint ni plus ni moins les auteurs de pensées positives, et d’articles marketing du début des années 2000, et sans arrières-pensées parce que leur logique rédactionnelle touche toujours là où ça fait mal… l’ego, la fierté…!

    Le fond du billet est très juste, mais l’avoir amené ainsi pourrait faire ressortir un côté un peu réchauffé, sur les méthodes passées qui servaient entre autre a vendre les premiers ebooks.

    Si je le dis ainsi et si je commente c’est parce que c’est très bon ! et que la vision est parfaite, mais pourquoi avoir emprunté ce chemin pour l’exprimer ?

    C’est ma curiosité qui me titille car j’aime lire tes infos. Et là ! Je t’aurais parfaitement rejoins même en dehors du ton employé comme chaque personne honnête envers soi-même.

    Je partage en tout cas ce point de vue et merci de l’avoir ramené dans l’équilibre. Pierre Desproges disait une chose juste parmi tant d’autres qui ressemblait un peu à ça : Les études sont faites pour les gens qui ne sont pas doués… et il n’avait pas tort si on y regarde de plus près, car ce que tu soulèves dans ton billet est aussi relié à la personnalité plus qu’effectivement à des cours, des théories etc… à suivre pour être meilleur.

    C’est intérieur et ça vient d’un désir et d’une passion profonde ! Et ça ! Ça ne s’apprend pas… il faut le vivre.

    Réponse
    • Haydée

      Pourquoi avoir choisi cet angle Laurent ?

      Tout simplement parce que je suis ainsi. Je n’ y vais pas avec des pincettes. C’est ma manière d’amener les choses dans la vie, et encore il m’arrive parfois de me refréner (comme nous le faisons tous et beaucoup trop dans le blogging).

      Et comme tu le sais, il y a peu de gens honnêtes envers eux-mêmes. C’est donc une manière de faire passer le message à nos lecteurs en faisant en sorte qu’il soit retenu même si cela doit les renfrogner au point de m’insulter parfois.

  19. Ripley

    Salut Guys,

    Un des paragraphes a retenu mon attention :

    Le fait de traîner avec des gens qui font la moyenne de notre intelligence, ou quelque chose de ce genre. Je n’ai qu’une citation pour vous, et qui ne vient pas de moi, mais d’un nom moins célèbre CEO de GE, Jack Welsh, pour ne pas le nommer : « Je mets à jour ma liste de contacts une fois par mois, en supprimant 10% de l’effectif » ni plus, ni moins. J’ai lu cela il y a une 20aine d’années dans Wired, la réflexion m’a fait halluciner à l’époque, mais je l’ai pris au mot depuis ce temps-là…

    P.S. :

    Je n’ai pas lu le reste, ne m’en voulez pas !

    Cependant, je pense en toute honnêteté, que pour se rendre plus intelligent, il faut tout simplement lire des livres, en grandes quantités, varier ses plaisirs dans la thématique, rencontrer des/les gens et échanger ses/leurs idées. Que l’on soit blogger ou pas, la stimulation intellectuelle doit être permanente ; sinon c’est la mort cérébrale…

    TV réalité, journal de 20h, sport a la TV, candy crush, et autre déchets de la société de consommation que l’on nous sert à longueur de journée… Je vous passe les D8, M6, W9, Canal+, qui ne sont que les junk food qui alimentent votre cerveau, et qui ne desservent que 3 choses essentielles de votre intellect : votre mémoire, votre capacité d’analyse et votre perception de la réalité !

    Réponse
    • Haydée

      Salut Ripley,

      Tu as certainement pris une bonne décision en zappant ceux qui te tirent vers le bas depuis toutes ces années. Ce que je n’ai pas fait avant longtemps pour ma part. Et même si je dis qu’il ne faut rien regretter dans la vie, je m’en veux parfois de ne pas avoir fait ce ménage plus vite.

      Mais ça passe vite.

      Lire beaucoup tout en variant les thèmes est très important pour ne pas rester dans un seul mode de pensée. Mais pas suffisant.
      J’ajouterais que vivre les choses est l’autre moitié importante pour une totale prise de conscience. Après la théorie, la pratique.

      S’expatrier par exemple. Perdre nos repères. Nous mettre en position d’incertitude et de risque nous fait souvent avancer beaucoup plus vite que la moyenne, car face à ces situations nous sommes perpétuellement au pied du mur. Et là, pas le choix d’avancer, sinon tu tombes.

      La perspective d’une mort réelle ou sociale nous interdit la mort cérébrale.

  20. Florence BatMax

    Je pense que je resterai toute ma vie une blogueuse médiocre selon ta définition.
    Je me suis toujours foutue de savoir si j’étais bien référencé sur google, le SEO n’est pas passé par moi.
    De toute façon, ce n’est pas ainsi qu’on devient populaire, là je te rejoins.
    Je prends beaucoup de plaisir à écrire et j’ai un lectorat, sans doute modeste pour beaucoup, mais qui me convient tout à fait. Cela me suffit.
    Pis je suis trop paresseuse pour avoir envie de plus, héhé.

    Réponse
    • Haydée

      Si ta paresse prend le pas Florence, ne change rien si tu te complais dans cette position.

      Et puis tout dépend de tes aspirations.

      Ici je parle de blogging professionnel donc si ton lectorat est à la hauteur de tes attentes, te faire la vie dure n’aurait aucun sens ;)

  21. Olivier - je suis papa !

    « Remplacez vos amis pour devenir quelqu’un de nouveau »… Rassure-moi, il s’agit d’une plaisanterie ?!

    Réponse
    • Haydée

      Tout dépend de tes amis et de tes objectifs de vie, Olivier.

    • Olivier - Je suis papa !

      Sérieusement ? J’avoue que j’ai relu ton article plusieurs fois pour s’avoir s’il s’agissait d’humour, de cynisme, ou si tu pensais réellement ce que tu écrivais.
      Dans le dernier cas, j’espère sincèrement pour toi que tes amis ne lisent pas ton blog. Ils pourraient très mal le prendre.

    • Haydée

      Mes amis actuels sont ceux qui me tirent vers le haut Olivier. Ils le prennent très bien.

    • Olivier - Je suis papa !

      Vraiment, ils prennent très bien le fait que tu écrives que tu es amis avec eux parce qu’ils servent tes ambitions ?
      Je crois, pour ma part, qu’on ne choisit pas ses amis. C’est la vie qui les choisit pour nous. Pour ma part, j’aime mes amis pour ce qu’ils sont, pas pour ce qu’ils pourraient potentiellement m’apporter.

    • Haydée

      Tu es bien trop réducteur dans ta manière d’appréhender mes propos Olivier. Je ne pensais pas devoir te faire un dessin. Relis une fois de plus le paragraphe dans son ensemble en prenant en compte cette phrase importante que j’ai bien mise au début :

      « Sans les insulter ou les expulser de votre vie. Arrêtez simplement de passer autant de temps avec eux. ».

      Cela veut dire que j’ai toute sorte d’amis :
      – Des amis qui ne me tirent pas ou plus vers le haut et que je vois beaucoup moins souvent. Cela ne m’empêche pas de les aimer (ce que j’ai précisé dans un autre commentaire d’ailleurs)
      – D’autres qui me tirent vers le haut et avec qui j’ai plus d’affinité aujourd’hui.

      Je traîne simplement bien plus souvent avec ceux qui suivent la même évolution que moi.

      Certes on ne choisit pas sa famille mais ses amis oui. Tu as donc tort sur ce point. Penser ainsi te condamne à rester dans les mêmes cercles toute ta vie. J’appelle cela se ghettoïser.

      Il suffit donc de s’ouvrir aux autres et de diversifier ses amis au fil de son évolution.

      Enfin, je ne choisi pas mes nouveaux amis pour servir mes ambitions mais parce qu’ils correspondent à mon état d’esprit d’avancement.
      Aimer ses amis pour ce qu’ils sont est un argument courant que j’accepte et comprends parfaitement.

      Mais trêve d’hypocrisies, il y a deux poids deux mesures : Serais-tu ami avec des gens qui ne t’apportent rien ?
      S’apporter mutuellement quelque-chose : Amour fraternel, vie sociale, avancement ou partage matériel, etc. est le principe même de l’amitié.

    • Olivier - Je suis papa !

      J’entends bien. Cela dit, non, je ne mesure pas l’amitié à ce qu’elle me rapporte ou pas. Et je passe du temps avec mes amis avant tout parce que j’en ai envie, sans me soucier de ce que je pourrais en tirer.

      Je ne pense pas me ghettoiser pour autant. Au delà de mes amis, que je peux compter sur les doigts de mes mains, j’ai aussi des copains, avec qui j’entretiens des relations plus distendues. Et aussi des relations professionnelles, que j’apprécie et qui me permettent de faire avancer mes projets, comme moi les leurs.

      Mais je ne confondrai jamais l’amitié avec ces autres types de relations.

      Encore une fois, pour moi, l’amitié ne se décrète pas. Elle se construit sur de longues années, à force d’épreuves et de confiance, pas en fonction des ambitions du moment.

      Et j’espère que tu as eu la chance de connaitre ça, car c’est ce genre de relation unique qui donne le gout des autres.

  22. Etienne

    Coucou Haydée,

    Merci pour la claque, cet article est excellent et fait énormément réfléchir sur des choses simples et pleines de bon sens en fait!

    Réponse
    • Haydée

      Je t’en prie Etienne, j’espère ne pas avoir tapé trop fort :)

  23. Haydée

    @Florian,

    Le fait d’amener du payant sur un blog gratuit fait fuir les lecteurs, c’est une question de confiance.

    Si tu es habitué à n’avoir que du gratuit sur un site, tu ne comprendras pas que le blogueur te place une page commerciale du jour au lendemain. Analyse ton propre comportement et tu réagiras sûrement comme la plupart des lecteurs.

    Si dès le départ tu es clair sur l’aspect commercial de ton site annexe au blog, les lecteurs sont prévenus, ils ne se sentent pas trompés et seront prêt à t’acheter.

    Avoir un site annexe n’est pas si difficile à faire, cela a un coût mais il est moindre, le nom de domaine et l’hébergement.

    Réponse
    • Florian

      C’est vrai tu as tout à fait raison, en tout cas je suis content d’avoir échangé avec toi, c’était très intéressant, en espérant parler sur d’autres sujets !

      Force et honneur, bon vent, à bientôt !

  24. Haydée

    Il n’y a rien à regretter Nathalie.

    D’autant plus que tu nous gratifies d’un sentiment de non blogueur alors que tu comptais justement nous laisser entre blogueurs. Point de ghettoïsation.

    Je déplore simplement cette petite pointe de rancœur dans tes propos. Difficile de débattre dans ces conditions.

    Réponse
  25. Olivier

    Salut Haydée,

    Chapeau pour « Le dernier article », je songe de plus en plus à écrire des articles « coup de poings » et sortir ce qu’il y a dans les tripes et tant pis pour les pas contents !

    Il est vrai que l’entourage joue beaucoup pour tirer vers le haut. Je nuancerai cependant en soulignant toutefois le bonheur et la richesse d’avoir parfois des amis « non utiles » mêmes s’ils nous « tirent vers le bas ».

    Le côté « romantique » de ces relations, détaché d’utilitarisme et pouvant aller à l’encontre de l’ambition peut cultiver la sérendipité pour utiliser un nouveau mot (!) c est à dire peuvent amener à des choses inattendues.

    Ce serait drôle de se rencontrer un jour au hasard des chemins !

    La bise depuis l’Indonésie

    Réponse
    • Haydée

      Salut Olivier,

      Oui écris des articles « coup de poings », je te lirai avec plaisir surtout si tu fais ressortir des vérités parfois dur à entendre. Cela manque sur la toile.

      Nous serons toujours entourés de personnes qui nous tirent vers le haut et vers le bas. Et je ne peux qu’être d’accord avec toi, on passe du bon temps avec les uns comme avec les autres.

      J’ai pour ma part passé trop de temps avec des personnes qui m’ont tiré vers le bas sans m’en rendre compte suffisamment sur le coup. D’où mes propos un peu radicaux à ce sujet que je maintien.

      Mais comme tu dis, on peut avoir de très bonnes surprises ! Simplement il faut savoir gérer le temps que l’on passe avec eux.

  26. Thibaut

    On peut très bien réussir à avoir du succès avec un blog sans être quelqu’un de très intelligent. Mais après, il faut avoir l’intelligence un moment de saisir une bonne opportunité, de choisir un bon angle, ou tout simplement de cultiver la discipline et le travail pour que cela paye sur le long-terme.
    L’idéal étant d’avoir tout ça en même temps :)

    Réponse
    • Haydée

      Bien résumé Thibaut ! C’est ce que je dis avec d’autres mots : persévérer dans sa branche et prendre tout le temps qu’il faut.
      Bon week end

  27. Fanny

    Provocateur, un brin prétentieux ton article mais c’est vrai que dans la force des choses, certaines personnes sortent de notre vie parce qu’on va beaucoup trop vite pour elles, parce que la copine qui a pour conversation son dernier ménage, sa virée en boite de nuit et son épilation de sourcil, ça nous ennuie profondément même si on la connait depuis 10 ou 30 ans.
    Axée sur le développement personnel, j’applique mes méthodes à moi, je suis dans l’ouverture de coeur et la loi d’attraction et je ne méprise personne car chacun évolue selon ses besoins, seulement j’ai besoin de contacts en phase.

    Réponse
    • Haydée

      C’est vrai j’aime provoquer Fanny ;)

      Si nous n’avons plus d’affinités avec certaines personnes, rien ne nous empêche d’aller voir ailleurs.
      J’ai souvent entendu la phrase : « les amis, ça va ça vient ». Il faut faire face à la réalité, rien n’est éternel ni figé. Se tourner vers d’autres groupes n’est pas un mal en soi.

  28. Mirella

    Je peux dire que vous avez vraiment réussi de captiver le lecteur en passant par votre blog. Vous utilisez une stratégie intelligente qui peut laisser l’internaute lit tout l’article et rester le maximum du temps sur votre blog.
    Alors tous les bloggeurs qui existent n’écrivent pas leurs expériences de voyage mais ils utilisent uniquement leur imagination afin décrire cet endroit. Le bloggeur n’est pas obligé de voyager mais il peut rester à sa place utilisant son intelligence n’est ce pas?
    J’aimerais bien être un jour apprendre d’être une bloggeuse expérimentée, je ne suis pas encore habile pour arriver à cet objectif.
    Bravo pour cet article Haydée

    Réponse
    • Haydée

      Captiver les lecteurs est bien la tâche la plus ardue du web Mirella ! Les blogueurs en souffrent, car cela demande beaucoup de travail. La raison est simple : le nombre de blogueurs est croissant et les lecteurs sont par conséquent plus exigeants puisqu’ils ont le choix.

      Merci de me mettre dans cette catégorie, c’est toujours agréable de recevoir un beau compliment. Je suis ravie que l’angle de mon blog te plaise.

      Avant d’être expérimenté, je suis passé par plusieurs phases. J’ai d’abord créé un blog plus généraliste et au fur et à mesure j’ai été de plus en plus précise quant à son thème. Les gens restent donc plus longtemps et j’ai de plus en plus de personnes fidèles à mes écrits.

  29. Mike@VDN

    Salut Haydée,

    Un blogueur qui fait de son activité un temps complet et dédie tous les efforts avec méthode et discipline vers l’acquisition de traffic et la production de contenus de qualité a des chances en effet de les voir récompensés par le succès.

    Perso, et quand bien même ça sonne prétentieux, je sais que je fais partie des meilleurs en termes de contenus. J’ai été pas mal paresseux quant à l’acquisition de traffic, mais on a trouvé des méthodes qui fonctionnent ; cela avance donc. Reste que le temps investi sur le blog a diminué, mais que la qualité de ce temps investi, à l’inverse, a plutôt augmenté : moins de distraction, l’expérience de ce qui fonctionne ou pas et qui permet d’aller droit au but. Cela reste cependant une activité parmi d’autres. Ce qui rend la possible « frustration » en fin de compte dérisoire : si j’y passais autant de temps que toi, peut-être que moi aussi j’aurais un nombre de lecteurs équivalent.

    En 2015, une partie de mes efforts sera imparti dans ce sens-là. Au total, c’est tjs une question de ce qu’on est prêt à sacrifier : il est évident que parmi les tâches techniques du blogging, il y a pas mal de choses assez ingrates — et ô combien éloignées de l’image que se font bcp de gens du glandeur sous les cocotiers qui raconte sa vie de glandeur sous les cocotiers — et j’ai personnellement renâclé à m’y coller de façon régulière…

    Ton propos est, à mon sens, inexact : la question est moins celle d’être un bon ou mauvais blogueur (en termes de qualité de ce que l’on produit), qu’un travailleur opiniâtre et persévérant, ou pas, qu’un travailleur qui y dédie tout son temps… ou une partie. Il existe des blogs qui ont acquis des PR3, 4, voire 5, en produisant des contenus tout à fait banals, saturés de fautes de français et d’articles torchés de toute évidence en 1h à base de paraphrase de Wiki. A l’inverse, il existe des sites à petit traffic et petit nombre de suiveurs de mecs passionnés et passionnants et qui s’en cognent…

    Bisous du Guatemala,

    M

    Réponse
    • Haydée

      Obtenir un PR quelque qu’il soit ne veut pas dire être reconnu Mike :)

      Ce qui est important surtout c’est combien les gens aiment lire un blogueur. C’est dans ce sens que le blogueur a du succès.
      Et comme pour tout dans la vie, le temps impartie et l’énergie déployée font la différence.
      Bon courage pour tes avancements.

  30. Mirella

    Tout d’abord je te remercie Haydée pour ta réponse, mais tu m’avais pas répondu sur ma question à propos les articles que le bloggeur peut nous a fourni, est ce qu’il est vraiment raconte une expérience de voyage qui l’a vécu réellement ou bien juste parcequ’il est doué dans l’écriture et l’imagination?
    Tout le monde sait que le voyage besoin d’être en bonne situation financière pour concrétiser un tel voyage. Si je ne suppose pas ce moyen pour voyager et raconter mes histoires alors impossible de rêver d’être une bloggeuse n’est ce pas Haydée?
    qu’on on fait un commentaire sur un blog c’est parcequ’il mérite l’encouragement pour continuer dans la voie du succès.

    Réponse
    • Haydée

      Non tu n’as pas besoin de voyager Mirella. L’imagination et le bon niveau d’écriture suffisent pour rêver d’être un blogueur.
      Je te souhaite bon courage.
      Le voyage n’est pas impératif, il y a une tonne de blogueurs reconnus sur la toile et ils ne voyagent pas pour autant.

  31. Mirella

    Merci beaucoup Haydée, mais permet moi de dire ça, si je me suis basée uniquement sur l’imagination, par exemple si j’ai fait la description d’un endroit ou je n’ai jamais eu l’occasion de le visiter, alors les infos que je vais partager peuvent être pas correctes, et elles deviennent de mon imagination et dans ce cas là le lecteur peut se méfier de mon blog.

    Réponse
  32. Sarah

    Bonjour Haydée,
    J’en ai passé du temps à dégoter de bons conseils sur la toile (ou plutôt à tenter d’en trouver!). La meilleure source d’information concrète, utilisables et percutante est, pour moi, la tienne jusqu’à présent ! Digital nomade bientôt, je n’ai pas encore début vraiment mon blog, je pense… beaucoup, je fouine, je lis.. et après avoir lu cet article, me voilà rassurée ;) Autre chose: cette notion de « ménage dans sa vie » est extrêmement réaliste et vraie. A rester empêtrée avec des gens autour de soi qui nous tire en bas, ne croient en rien, n’ont pas cette envie de grandir, beaucoup plus difficile d’avancer. Mais lorsque tout se met gentiment en place…. tout bouge naturellement…. ! Merci pour tout le partage!

    Réponse
    • Haydée

      Voilà un petit mot qui fait chaud au coeur Sarah :). Ravie que tu trouves ton compte sur le blog.
      Il n’y a pas de raison de s’arrêter aux gens que l’on rencontre juste comme ça. En forçant un peu, nous pouvons rencontrer des personnes qui nous correspondent toujours mieux. J’ai eu comme toi des personnes qui m’ont tiré vers le bas, ce n’est pas toujours agréable, bien que j’en ai tiré des leçons, c’est une manière de grandir quoi qu’il arrive.
      Je te souhaite bon courage pour l’avancement de ton blog, tiens nous au courant.

  33. fanny

    C’est vrai qu’on est obligé de lâcher ceux qui s’en tiennent à parler de leur dernier euro disney, le dernier match de foot ou la dernière « murge » du samedi soir. C’est beaucoup plus intéressant de discuter de la technique vocale du dernier ténor d’Othello vue à Milan, ou de la façon d’activer les neutrons à Marcoule… pfffffffffffffffffffffffffffff Je déconne….

    Réponse
    • Haydée

      Tu as raison Fanny, il y a un juste milieu ! :)

  34. AnnaJo Janisz

    En lisant les commentaires qui suivaient ton article, j’ai exulté comme jamais : parce que j’adhérais tout à fait à tes propros.
    Et surtout parce que quelqu’un qui est en train de réussir reçoit tout autant d’éloges… que de critiques virulentes ! Bravo. Ars magna (côté latiniste pédant qui ressort :p)

    Penser les choses créativement, c’est une gymnastique de tous les instants, lente et fastidieuse au départ. Mais les bénéfices sont réels et surtout constants, par la suite.

    La remise en question est un facteur clé dans toute évolution personnelle. Ca fait mal, oui. Mais ça fait tellement de bien aussi ! A condition de persister. De toujours allier l’intelligence du coeur avec celle de l’esprit.

    Pour ce qui est de la culture générale, toujours l’alimenter. Comment ?

    – En analysant. En décortiquant TOUT ce que l’on lit/voit/entend/ressent.

    – En se fixant des challenges créatifs. Avec des deadlines (« j’écris cet article sous cet angle-là, dans ces temps impartis »).

    – Lorsqu’une idée vient, se saisir TOUT DE SUITE de son stylo, comme le passager se saisit du masque à oxygène alors que l’avion vient juste de prendre feu. Ne JAMAIS attendre.

    – Si nous lisons un article intéressant/coup de poing (dans ce cas-ci, c’est les deux ^^), le retravailler dans le sens : écrire sur un papier tout ce qu’il nous a apporté, pour ensuite l’intégrer dans sa façon de procéder.

    Par exemple, j’ai pris un à un les éléments de ton article, les conseils, et je les ai reformulés en question dans mon cahier « articles » sous l’intitulé « Questions à se poser lorsque j’ai terminé ma rédaction ». Comme par exemple : « Ai-je publié une idée brillante, qui stimule l’esprit ? » ou bien encore « Ai-je sorti des vérités dures à entendre? »

    Enfin, et après nous avoir traité de tous les noms, comment peut-on dire autre chose de toi que :

    « Incroyable ! Elle est hallucinante, cette nana ! » ? :)

    Réponse
    • Haydée

      Je ne reviendrai pas sur l’analyse complète de ton commentaire, car au risque de paraître complaisante, je suis d’accord avec toi sur tout AnnaJo.

      Je peux juste ajouter que j’aime beaucoup la façon pertinente que tu as de reprendre chaque élément et idée de ce billet pour te créer une sorte de grille d’autocontrôle applicable à tes articles.
      Je devrais en faire de même pour l’appliquer également aux miens. Car j’ai beau utiliser la plupart des procédés que je vante, je peux parfois oublier d’en appliquer certains.

      Par contre, tu as raison de faire ce contrôle à la fin de tes rédactions plutôt que d’essayer d’articuler l’intégralité de ces éléments et conseils autour d’une idée de départ pour essayer d’en faire un « tout » cohérent parfait.

      Chaque billet amène son style, sa réflexion et son état d’esprit du moment et nous ne pouvons pas rédiger nos articles sur le même et unique modèle sous prétexte que c’est le meilleur ou la plus complète mise en œuvre de cet ensemble de critères.
      Comme un bon blockbuster hollywoodien paré des mêmes sempiternels ingrédients devant faire recette.

      En tout cas, merci de me conforter dans l’idée que je touche les gens. Autant en bien qu’en mal d’ailleurs. A quoi cela servirait-il autrement. :)

  35. Michael

    Salut Haydée,

    j’apprécie le côté franc et direct de cet article. Hélas de nos jours, nous sommes matraqués de messages politiquement incorrects. On a peur de choquer les gens quitte à s’abstenir de dire les choses telles qu’elles sont. La vérité blesse c’est vrai.

    Il est plus facile de vendre du rêve que de pousser quelqu’un à travailler dur…

    Etant moi-même néo-blogueur, je ne peux qu’approuver ton message.

    Réponse
    • Haydée

      Et il est plus facile aussi Michael de n’avoir que des commentaires sympathiques en s’abstenant, ce qui n’est pas mon cas.

      Mais j’encaisse autant que ceux qui me lisent.

      En d’autres termes, nous avons peur de choquer, mais nous avons surtout peur des retours négatifs.

  36. guy couturier

    Je voudrais rebondir sur le post d’Haydée Bouscasse : comment être intelligent dans ce monde de blogueurs stupides.
    En effet je souhaiterais devenir un blogueur « populaire » c’est-à-dire tout simplement être lu régulièrement et ses conseils ont été pour moi une révélation, je me doutais bien que contrairement à ce que certains spécialistes du SEO affirment tout n’est pas qu’une question de technique de référencement ou de réseautage. Je ne nie pas que cela ne joue pas, mais l’essentiel reste dans la qualité des contenus que l’on offre aux internautes.
    Pour cela, comme elle l’affirme je vais travailler et travailler encore :
    – Dans mes réflexions sur le choix des sujets ; (10 heures de réflexion pour 1 heure d’écriture)
    – Dans le recherche d’informations originales et bien documentées et non pas dans la reprise de publications des autres. (« 3 heures de lecture par jour »)
    – Dans le choix de lecture éclectique,
    – Dans la volonté de trier mes « activités de vie », mes fréquentations, mes amitiés même « pour grandir ».
    – Dans ma détermination de devenir un expert de l’écriture (à 76 ans il serait temps !). C’est une question de respect pour ses lecteurs, quand je constate que certaines publications ne sont même pas vérifiées au correcteur orthographique ! (C’est sûrement là-dessus que j’ai le plus d’efforts à fournir quand comme moi, on n’a pas le talent de l’écriture).
    Bref je viens de découvrir le pourquoi de ma passion pour cet article d’Haydée. Le cœur de mes préoccupations consiste en l’Enchantement du Client, et devenir un « blogueur intelligent » n’est-ce pas le plus court chemin de l’enchantement de ses lecteurs.
    Merci Haydée

    Réponse
    • Haydée

      Je vois que tu as fait un travail similaire à celui d’AnnaJo, bravo.

      Le SEO a sa part, et j’en fais un minimum sur le blog afin d’être reconnu par les moteurs de recherche. Mais comme tout le monde utilise ces techniques, la seule manière de se distinguer, c’est bien la qualité du contenu.

      Et j’aime voir des personnes, quel que soit leur âge, toujours chercher à s’améliorer.

      Pour la correction orthographique, je passe au crible tous mes articles sous « Antidote HD », un logiciel payant, mais qui ne laisse rien passer.
      Bon courage Guy, enchante-nous, nous n’en serons que plus heureux !

  37. Kaes

    Ben alors, on fait dans le racolage avec un titre pareil ? ;) Je dis ça car je ne suis qu’en partie d’accord avec l’article (en fait, je te rejoins totalement sur tout ce qui vient après la phrase « Il s’agit d’abord de montrer qui vous êtes, il s’agit de vous ! »).

    Blogueur moi aussi, j’estime être du bon côté de la barrière tel que tu le décris (et n’ai aucun problème avec la remise en question). Pourtant, dans mon domaine j’observe la chose suivante : Ceux qui ont le plus de trafics ne sont pas ceux qui ont le meilleur discours, ni ceux sont les plus passionnés ou les plus cultivés, ou écrivent le mieux, mais juste ceux qui publient le plus. Ni plus, ni moins.

    Je m’en tiens à deux articles par semaine, estimant qu’on ne peut pas faire de l’article qualitatif tout le temps, d’une part, et qu’autrement c’est de la chaîne. Et bien j’en chie pour faire décoller mon nombre de visiteurs. 5000 visites par mois environ (grâce à une forte présence sur les réseaux sociaux pour les 2/3 des visites), et ça stagne depuis 6 mois. Je connais bien 2 ou 3 blogs qui sortent vraiment du lot, mais sinon j’observe quantité de blog ou parler de choses futiles (à mes yeux) ou enchaîner 20 articles par semaines… et obtenir quantité de partages, de trafic, de réactions.

    Ce constat, je ne le fais pas que dans mon domaine. En revanche, j’ai récemment effectué des mises à jour suite à un petit audit marketing… Et j’en observe déjà les effets en l’espace de quelques semaines :) Tout ça pour dire que tu y vas un peu rude à mon goût – même si j’ai bien conscience que le but est de choquer – et qu’on pourrait penser que tu généralises ;)

    Réponse
    • Haydée

      Tu as bien raison de ne pas publier à outrance en privilégiant le qualitatif Kaes, car enchaîner les billets façon « taylorisme » n’est au final pas une solution satisfaisante à mes yeux.

      Je ne te contredis pas sur le fait que certains sites publiant frénétiquement récupèrent sûrement plus de ‘traffic’ que d’autres, même si leur qualité est moindre. Nous le remarquons assez souvent avec des sites à la sauce « Buzz & Co ».

      Mais la question principale est : que cherches-tu réellement ? Des dizaines de milliers de visites très peu qualifiées ou tes 5 000 visiteurs fidèles, en phase avec tous les contenus que tu proposeras ?
      Quel est le plus important ? 3 ou 4 articles par mois avec une soixantaine de commentaires pertinents et utiles ou 20 billets par semaine sans réelle interaction avec tes lecteurs ?

      Je me souviens avoir obtenu 90 000 visites en janvier 2014 pour un article légèrement en dehors de ma ligne éditoriale. Cela n’a pas été plus intéressant en terme de pages vues, taux de rebond ou temps de lecture sur mon blog que mes 30 à 40 000 visites uniques actuels.

      Bref tout dépend de tes objectifs. Et si ta finalité est de vendre tes compétences via ton blog, aucune importance que tes visiteurs soient peu nombreux si ton taux de conversion en clients est élevé.

      Après, je veux bien croire qu’il n’y a pas vraiment de règle définie dans l’absolu mais en regardant certains sites de gourous américains comme Pat Flynn de smartpassiveincome.com nous pouvons quand même en déduire que la quantité n’est plus autant à l’ordre du jour.
      Sur 2014, Pat a publié un quart d’article de moins que l’année précédente pour 30 % de visite en plus. Et ce n’est pas le seul.

      Donc pas de recette miracle mais quoi qu’il en soit, appliquer les principes que je prône dans l’article ne feront qu’augmenter tes chances d’obtenir plus de ‘traffic’, et ce pour tous les blogueurs de manière générale quelque soit leur thématique.

      Pour ton audit marketing, j’avoue ne pas trop savoir de quoi il retourne exactement mais je suppose que les effets sur ton blog furent positifs vu le smiley. :) Peux-tu nous donner des précisions ?

    • Kaes

      Bon, dans l’ensemble nous sommes d’accord :) Effectivement, il est plus important d’avoir 5000 visiteurs de qualité que 10 000 mauvais. Après, tout dépend de ce qu’on cherche à obtenir. Dans mon propre cas, étant face à une « concurrence » (même si ce terme me gêne dans le monde du blogging) rude, je dois développer une audience plus importante afin d’avoir un minimum de visiteurs qualifiés pouvant amener directement ou indirectement (partages sur les réseaux sociaux amenant ensuite des clients, recommandations) des commandes.

      Pour le SEO, il faut avoir connaissance de cette liste : https://checklists.opquast.com/seo
      Dans mon cas, parvenir à remplir un peu plus de 60 de ces 80 points de contrôle, additionné à un petit script PHP de mon cru (qui affiche des balises meta différentes selon de la typologie de page) m’a propulsé dans les moteurs de recherches ! Cette liste est plutôt bien foutue et relativement simple à mettre en place pour qui a un minimum de connaissance – même rudimentaire – en code.

      Pour l’audit marketing, j’ai eu affaire à Alesiacom en la personne de Pauline Drouin. Après avoir fait un état des lieux et pris des points de comparaison avec d’autres sites, celle-ci a analysé mon site et m’a donné un ensemble de conseils (trop long pour être listé). L’objectif de ces conseils est d’augmenter l’engagement, le nombre de partages et donc le nombre de visites de mon site. Plusieurs de ces conseils avaient aussi pour objectif d’amener le visiteur à cliquer plus facilement vers mes prestations et l’amener à me contacter ou à me laisser son adresse e-mail.
      Au final, si le nombre de visites a un peu baissé (je pense que c’est dû aux fêtes), le nombre de partages a correctement augmenté et l’engagement (commentaires) à littéralement explosé ! De plus, les internautes ont un comportement différent sur le site puisque mes pages de prestations sont d’avantage consultées.

      Je précise que ce sont des effets que j’observe sur ces 8 dernières semaines, au cours desquelles j’ai apporté les différentes modifications très progressivement. J’attends fin Janvier pour avoir plus de recul et faire un bilan avec Alesiacom, mais globalement ça s’annonce plutôt bien ! :)

  38. Michel M.

    Bonjour Haydée,

    Mine de rien vous venez de réinventer le fameux principe du: « Quand on a rien à dire, il vaut mieux fermer sa gueule »!!!
    Avoir le courage ou l’audace d’écrire sur un sujet que l’on ne maîtrise pas relève au mieux de l’inconscience au pire de la malhonnêteté!!!
    La toile est pleine de site ou de blog qui évoquent des sujets bateaux (bien souvent remplis d’erreurs et de fautes d’orthographe), repris jusqu’à la nausée juste pour remplir des pages et attirer des lecteurs qui s’y laissent prendre comme des insectes dans une toile d’araignée.
    Les trop fameux: « Comment faire ceci ou cela en 10 ou 15 conseils bidons » me rappelleront toujours cette fameuse arnaque intemporelle du gars qui a inventé une méthode pour devenir riche rapidement et qui l’a vendue à des millions de gogos en leur disant tout simplement: »Faites comme moi! »!!!
    Est-ce-qu’il faut être plus intelligent que les autres pour réussir? Grande question! Et d’abord réussir quoi? Réussir dans la vie n’est pas forcement réussir sa vie! Avoir l’ambition de réussir les deux, c’est déjà un bon début. Et c’est vrai qu’il faut s’en donner les moyens, mais ce n’est pas facile surtout si on doit y perdre son âme et ses mis en chemin!!! Mais après tout, on a les amis que l’on mérite…
    Je ne suis pas un adepte de la méthode Coué et d’ailleurs je ne suis adepte d’aucune méthode émanant d’une autre personne que moi (n’y voyez rien de prétentieux!) et surtout pas d’un gourou qui dicterait mes pensées et mes actes!
    Très sincèrement je pense que vous avez raison sur le fait que notre cerveau, au même titre que notre corps, ont besoin d’un entrainement permanent pour être au top (« mens sana in corpore sano » est un vieux principe toujours d’actualité, non?). Mais tout le monde n’a pas forcement envie d’être un « athlète » ou les capacités de devenir Einstein, et l’on peut comprendre que, pour certains, la recherche de la « perfection » ne soit pas prioritaire!!!
    J’ai lu des centaines de livres et parcouru une bonne partie de la Planète, c’est pas pour autant que je suis devenu Stendhal, Rimbaud ou Nicolas Bouvier…malheureusement! Cela dit je n’ai pas la prétention d’écrire un livre.
    Je vous souhaite de réussir dans votre « business » et dans votre vie.
    PS: j’ai beaucoup réfléchi avant d’écrire ce commentaire et j’espère que vous ne m’en voudrez pas de ma sincérité!

    Michel

    Réponse
    • Haydée

      Tu fais un bon résumé de ce que propose une majorité de blogs sur le web Michel. Bien que la tendance soit à la disparition de ces médiocres et autres escrocs grâce aux algorithmes de Google qui favorisent toujours plus la qualité des écrits et des thèmes proposés au niveau de leur visibilité.

      Les conseils de cet article appartiennent plus au bon sens qu’à une méthode lambda vantée pour réussir dans la vie. Impossible donc d’y perdre son âme. Au pire tu perdras quelques « amis » qui ne te comprendront plus dans ton avancement.

      En appliquant ces préceptes, nous avons toutes les chances d’améliorer nos vies personnelles et professionnelles puisque nous parlons d’une hygiène de vie nous faisant évoluer de manière positive.
      Et tout cela sans avoir besoin de vouloir égaler les génies ou d’en être un soi-même. Ce que j’annonce dès le départ d’ailleurs :
      « Ce ne sont peut-être pas des génies, mais ce sont des personnes captivantes »

      Mais tu as raison, tout ceci n’est pas conseillé à n’importe qui. Je m’adresse à ceux qui désirent devenir des blogueurs populaires et qui veulent sortir de la mêlée numérique qui devient chaque jour un peu plus grosse et opaque, pour rester dans la métaphore sportive. :) Et pour cela il faut beaucoup d’entrainement, ce que tout le monde ne peut pas ou ne veut pas faire.

      Malgré tout, beaucoup de ces conseils relèvent également du développement personnel et je pense que même une personne « sans prétention » comme toi trouvera un intérêt à en appliquer une partie. Le tout est de savoir jusqu’à quel point tu désires t’entrainer et développer tes compétences en fonction des objectifs que tu te fixes dans la vie.

      Merci pour tes souhaits et continue d’être sincère, il n’y a rien de plus louable à mes yeux.

  39. Pascal Myte

    On peut très bien réussir à avoir du succès avec un blog sans être quelqu’un de très intelligent. Mais après, il faut avoir l’intelligence un moment de saisir une bonne opportunité, de choisir un bon angle, ou tout simplement de cultiver la discipline et le travail pour que cela paye sur le long-terme.
    L’idéal étant d’avoir tout ça en même temps :)

    Réponse
    • Haydée

      Tout dépend de ta définition de l’intelligence Pascal, mais saisir des opportunités, choisir le bon angle et tout ce dont tu parles sont des formes d’intelligence pour moi. Mais tu as raison, même les cons ont leur chance :p

  40. Yohann

    Ma chere Haydee,

    Tu as de la chance au debut j’avais ecris « Ma chere Vilaine ». lol. Il y a un an pile s’est grace a toi que je me suis rendu compte que mon blog etait un blog avec une trafic inexistant ou presque et un SEO cataclysmique.

    Un an apres, le resultat n’a pas trop evolue. J’ai refais le blog de A a Z. Refais le SEO qui est excellent. J’ai beau ecrire des artciles qui me mettent 4h…mais cela ne prend pas. Pas de buzz, pas de visibilite et ps de revenu pour continuer le tour du monde. Je me demande si a present il n’y a pas un effet anciennete aussi. Les blog les plus anciens sont mieux vue ar google et donc mieux place. Pour la niche des tour du monde j’ai l’impression qu’il est a present presque impossible de percer devant les grands leader…que tu dois connaitre Vizeo et les autres.

    Je sais pas si vous etes plus intelligent mais mieux organise que moi c’es sur. Alle je ne baisse pas les brs mais cela fait du bien aussi de dire que nous sommes en pleine doute alors que tout le monde te donne des idees pour reussir.

    Bisous ma belle et GROS BISOUS (lol je n’en demords pas…a ton cheri)

    Yohann
    http://yoytourdumonde.fr

    Réponse
    • Haydée

      Tu as de la chance Yohann, Tony s’est rasé ce matin :)

      Le SEO est important, mais ne représente qu’une partie du travail.

      Avoir un certain niveau d’écrit est la base du blogging puisque les internautes ne te connaîtront (et te jugeront par la même occasion) que par tes écrits :

      Orthographe et grammaire ne sont donc pas à prendre à la légère. Sans compter qu’il faut savoir laisser respirer tes lecteurs en sautant des lignes et éviter trop de gras ou d’italique.

      Ensuite, il faut chercher l’originalité et éviter les sujets déjà abordés mille fois sur le Net.

      Une dernière astuce : faire un « À propos » très travaillé et assez court – moins de 1000 mots – en évitant les récits chronologiques. Nous sous-estimons souvent l’importance de cette page.
      Je suis en train de retravailler le mien à fond en ce moment, de sortie dans une semaine. C’est le prochain service que nous allons proposer à propos. :)

  41. Hajalalayina

    En voilà un article de blog intéressant ! :) il m’a tenue en haleine du début à la fin ! J’étais venue stalker Google pour des articles sur le SEO ! C’est vrai que quand on écrit et qu’on est nous-mêmes, non seulement bloguer est un plaisir mais en plus les lecteurs le ressentent ! Rien de mieux que le naturel !

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le guide ultime (testé et approuvé) pour développer son business en freelance - […] Un codeur ne va pas axer son blog autour de ses techniques ultras pointues. Tout le monde s’en fout…
  2. Comment travailler gratuitement pour obtenir ses premiers clients rêvés - […] Alors, tant qu’à faire les choses bien, découvre comment bloguer intelligemment dans ce monde de blogueurs stupides. […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This