Comment rester svelte tout en voyageant

Écrit par Haydée Bouscasse

Web-entrepreneuse et formatrice 2.0, j’aide les salariés lancer leur business en ligne en parallèle de leur travail.

Mis à jour le 28/05/2020 | Publié le 08/05/2013

Vous avez tendance à malmener votre santé lors des voyages longs cours ?

Vous sacrifiez votre corps sur l’autel des plaisirs et de la découverte ?

Non non, je ne parle pas d’offrir un de vos organes à un(e) joli(e) thaïlandais(e), mais bien de votre condition physique et de votre bien-être.

Panthère noire poursuit gros au Bengale

Sur les plages d’Amérique latine ou en randonnée à travers l’Asie, il est tout naturel de boire et manger à sa faim. Comment ne pas s’empiffrer de viande en Argentine ; Quoique…

Mais ne devrions-nous pas tous prêter attention à notre capital santé, surtout lors de ces déplacements longue durée ?

Il est tellement facile d’engloutir la nourriture de rue et de boire de l’alcool jusqu’au petit matin, tout autant que de ne marcher que quelques pâtés de maisons par jour tel une feignasse de compétition ! Voilà de bien belles manières pour gagner bide et poignées d’amour et de flinguer votre système immunitaire.

Alors lisez ces cinq conseils pour prendre soin de vous et rester svelte en voyage.

1. Mangez plus de repas tout au long de la journée, mais en petite quantité

Vous goinfrer une seule fois par jour est la pire chose à faire pour votre métabolisme. Se bâfrer de tout ce qui traîne en sortant de bar ou de boîte à 3h du matin est un exemple assez courant.

Mangez 5 à 6 petits repas quotidiens

Plat équilibré échoppe de Saigon, Vietnam

Un petit plat équilibré dans une échoppe de Saigon

Vous fournirez à votre métabolisme une énergie durable et éviterez le gros coup de barre de l’après-midi. Le processus de digestion est plus performant ainsi et vous brûlerez plus de calories.

Cette répartition des repas vous amènera également à essayer un nombre incalculable de plats différents.

Éloignez-vous des glucides transformés – pain blanc, biscuits, pâtisseries

Ces types d’aliments demandent peu d’énergie pour être digérés. Sans sport quotidien pour les éliminer, votre corps les stockera sous forme de graisse.

Équilibrez ces petits repas avec des protéines. Privilégiez les protéines végétales. Profitez des légumes exotiques sans modération et choisissez les bons glucides : pain et pâtes de blé complet, mais en quantité restreinte. Et surtout évitez les fritures !

junk food à emporter de Bangkok

Dans la rue à Bangkok, c’est très bon et ça à l’air innocent mais c’est gras et frit

2. Limitez la quantité d’alcool que vous buvez

Sortir la nuit est un excellent moyen pour rencontrer de nouvelles personnes et découvrir la vie nocturne à l’étranger. Si vous ne buvez pas, tant mieux pour vous ! Si vous êtes comme la plupart d’entre nous, vous connaissez bien les conséquences de l’abus de ces breuvages.

Alors en soirée, la meilleure chose à faire est de passer plus de temps sur la piste de dance qu’accoudé au bar. Danser est la meilleure manière de rester actif, de limiter le stockage indésirable de graisse et d’éviter le trou noir…

capsules de bières d'Asie

Trouvez l’intrus parmi les capsules

Non seulement l’alcool est riche en calories mais il incite aux fringales

  • Explication

Lorsque vous mangez très sucré, votre corps produit une quantité d’insuline anormal afin de réguler votre taux de sucre dans le sang. L’insuline déclenche des fringales qu’il est très difficile de réprimer. Vous êtes donc perdant sur toute la ligne.

  • Faites le test

Fin de soirée arrosée, l’effet grisant de l’alcool redescend et vous avez faim ! Impossible de résister, même devant les mets les plus interdits.

  • Transposez

Toutes sortes de Kebabs et de junk food appétissante vous attendent à la sortie des boîtes de nuit du monde entier ! Qu’allez-vous faire ? ?

3. Faites une activité physique au moins deux fois par semaine

Voyageuse svelte avec ses sacs à dos

Mes sacs portés sur des kilomètres

Vous voulez que votre corps soit fort pendant votre voyage ? Surtout avec les 15 kilos de votre sac à dos que vous trimbalez partout… Faites du sport !

D’autant plus si vous voulez profiter de vos voyages pour arrêter de fumer. Cela vous évitera de gonfler… Je sais, les clopes sont généralement moins chères à l’étranger. Mais pensez à votre santé !

A raison d’une bonne séance d’activités physiques hebdomadaire, vous péterez la forme. Et si vous atteignez les 2 à 3 fois par semaine, vous garderez la ligne et votre corps gagnera en résistance.

Votre système immunitaire doit pouvoir affronter toutes sortes de maladies en territoire inconnu.

Lors de mes voyages, j’aime bien fréquenter les gymnases locaux.

C’est une manière intéressante de découvrir la culture et les gens du coin. Je garde d’ailleurs des souvenirs très drôles d’un certain club de sport argentin. Ce n’était pas la même ambiance qu’en France et l’entraînement y était intense.

La salle de gym n’est pas votre truc ? Profitez des grands espaces !

Shuttlecock asiatique

Shuttlecock asiatique

 

– Partez courir : à Lima, le long de la plage péruvienne ou dans la réserve écologique de Buenos Aires, je m’arrangeais toujours pour courir en profitant des paysages.

– Louez des vélos pour vous balader : en cycliste confirmée je pratique quotidiennement mais rouler au Laos et au Vietnam était bien plus excitant. Et vous ne soupçonnez pas tous les bienfaits de la bicyclette !

– Allez dans un parc : pour jouer au ballon par exemple. Je me suis même essayée au shuttlecock asiatique, je vous garantie qu’au bout d’une demi-heure vous êtes épuisé. Je comprends mieux pourquoi les thaïlandais sont sveltes, ils adorent y jouer.

– Faites des exercices dans votre chambre d’hôtel : des pompes ou des mouvements circulaires des bras avec de simples bouteilles d’eau suffisent à s’entretenir un peu.  

 

Sportif haltérophile, Lumpini parc Bangkok

Lui doit sûrement beaucoup marcher…

4. Faire du sport est impossible ? Marchez, marchez et marchez

Si vous n’aimez pas le sport, marcher est votre seul alternative, votre ultime possibilité de brûler vos calories en excès.

A Bangkok, j’ai flâné sur les 10 km qui séparaient mon hôtel du parc Lumpini pour interviewer Kevin, un blogueur-voyageur qui gagne sa vie avec ses blogs. Cela m’a pris 2h30, histoire de profiter comme il se doit des décors de la ville.

Si vous souhaitez visiter tous les lieux incontournable durant votre séjour, vous allez rapidement cumuler les kilomètres parcourus.

De plus, l’avantage de la marche est que vous allez avoir l’occasion de vous perdre dans des coins insolites que vous n’auriez pu découvrir enfermé dans les transports, sans compter les économies que vous allez faire.

Dans la majorité des cas je m’interdis le taxi ! Je crapahute partout et c’est ainsi que je découvre la ville, sans forcément aller dans les endroits « Must See »… Pensez aux randonnées et aux trecks. On ne passe pas à côté des choses quand on prend le temps de marcher vers elles.

En Thaïlande, lors d’une rando à Chiang Mai, C’est ainsi que j’ai pu m’essayer au lance-pierre et à d’autres activités assez amusantes.

Voyageuse jouant du lance-pierre, Chiang Mai, Thaïlande

A Chiang Mai : du lance pierre pendant une randonnée, plutôt cool comme combinaison

5. Reposez-vous

Moins bien vous dormez plus votre cerveau demandera à compenser avec la nourriture. Mal dormir fait grossir donc bien dormir fait maigrir ? C’est scientifiquement prouvé !

Dans un restaurant japonais

Faites vous plaisir tout de même !

En voyage, les mois s’enchaînent avec les frontières… et les fuseaux horaires ! Les décalages usent le corps qui peine à se régénérer. Faites-vous une faveur et reposez-vous en arrivant à votre logement.

La première nuit de sommeil sera capitale alors dormez suffisamment.

Bien sûr, en bon curieux vous voudrez tout voir dès la première heure. Mais vous adapter aux nouveaux horaires, manger de nouvelles choses et bien sûr, faire la fête, vous pomperont toute votre énergie.

N’oubliez pas de faire une petite sieste en milieu de journée en cas de besoin. Cela s’avère réparateur pour le corps et vous fera tenir jusqu’à la nuit.

Ce ne sont que quelques conseils pour garder votre corps en forme tout en explorant le monde. Mais vous pouvez aussi les suivre pour pouvoir vous octroyer quelques excès de temps en temps.

Et si c’est trop dur pour vous, choisissez un endroit où tout un tas de nourriture saine vous attends.

C’est ce que j’ai choisi de faire lors de mon installation en nomade digital dans la campagne bulgare. Je me suis gavée de bons fruits, de légumes et de miel bio succulent ! Miam…

Maintenant imaginez que vous suiviez ces 5 conseils régulièrement ; quelles seraient les excès que vous vous autoriseriez ?

Et merci de vos partages et de vos likes, ils sont toujours les bienvenus.

Haydée Bouscasse

 

 

Nos guides et stratégies directement dans ta boite mail

CATÉGORIES

PRODUITS

Tu aimeras sûrement aussi…

Vivre en nomade digital : mes 9 ans d’expérience entre travail et voyage

Vivre en nomade digital : mes 9 ans d’expérience entre travail et voyage

Vivre en nomade digital est loin des stéréotypes que tu trouves sur internet. Par exemple ? Ce n’est pas un métier, mais un mode de vie. Et plus tu te déplaces, plus tu casques – moins tu as de temps pour bosser. Comment aborder l’aventure ? Comment Gérer ? Constat réaliste et trucs à savoir (absolument !) à travers mes 9 ans d’expérience.

lire plus
Nomade digital en Albanie ? Non merci…

Nomade digital en Albanie ? Non merci…

Pas que je déteste l’Albanie. Certains paysages sont magnifiques et les gens sont accueillants. Ils ont même un certain style… Mais entre dictature stalinienne et capitalisme sauvage, le pays a oublié de passer par la case civilisée. Un peu comme les américains qui, comme disait Sacha Guitry :
« Sont passés directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation. »

lire plus

68 Commentaires

  1. Nath'

    Hello,

    Selon les pays, il y a aussi moyen de manger le plus équilibré possible tout en se faisant plaisir : fruits de mer et poisson grillé sur les côtes, fruits exotiques à déguster sur les marchés…

    Réponse
    • Haydée

      Salut Nath,

      « Poissons grillés, fruits exotiques » j’en meurs d’envie rien qu’à te lire ! Le problème c’est d’avoir envie de tout goûter tout le temps. Pour ma part, je me dis que peut-être est-ce la dernière fois que je mangerai ça :)

  2. Bertrand

    Pour grossir en Asie il faut déjà avoir un bon coup de bagette ! Mais c’est vrai qu’en étant la plupart du temps sur la route je n’ai pas accès aux fast food et autres tentations. Par contre je peux faire tous les excès dont j’ai envie quand je retrouve la ville :) Jamais d’alcool cependant.

    J’ai tout de même réussis à prendre 4 kg en 3 mois en Amérique du nord alors que je pédalé entre 6 et 8h par jours et que je rencontré une supérette tout les, entre 2 et 7 jours. C’était tellement dur que j’avais toujours faim ! Reperdu en 2 mois en rentrant sans trop d’effort !

    Réponse
    • Haydée

      Salut Bertrand,

      Rien que le fait de ne pas boire résout beaucoup le problème et si tu pédales en plus chaque jour plusieurs heures, ma foi !
      Tu as fait 7h de vélo et tu as pris du poid ? Peut-être était-ce dur parce que tu t’allourdissais ;)
      En Asie j’ai réussi à prendre du poid tout comme Corinne, mais j’avais un bon coup de baguette, je voulais goûter à tout.

  3. Corinne

    J’ai réussi à prendre quand même 7 kilos en Thaïlande, c’est très facile! Il suffit de manger dès qu’on a faim, du curry vert au lait de coco (!) au mango sticky rice noyé sous le lait condensé en passant sur les brochettes grillées ou frites (encore mieux!) qu’on trouve sur sa route par mégarde, puis de boire comme un trou (selon l’environnement social dans lequel on évolue c’est presque une nécessité pour survivre – et oui, c’est un choix comme un autre :p).
    J’ai tout reperdu… aux Etats-Unis et au Canada, ou on adore les hamburgers, certes, mais dans une certaine mesure contrairement à ce que l’on a tendance à croire :p Et puis surtout je ne bois plus comme avant (1 verre / semaine). L’alcool est quand même le plus gros calorifique.
    Tout à fait d’accord avec les multiples petits repas! En restant à l’écoute de son corps et de ses besoins (ne pas s’affamer juste pour respecter les horaires des repas, etc.) Je trouve qu’en général notre corps est un très bon indicateur, mais trop souvent on le considère comme une autre personne et on ne l’écoute ni le comprend pas assez bien. Il faut l’apprivoiser!

    Réponse
    • Haydée

      Corinne,

      Je sens la gourmande comme moi ! Il y a tellement d’échoppes et de bonnes odeurs qui traînent partout en ThaÎlande qu’il est difficile de résister et lorsqu’il fait bien chaud, une bonne bière bien fraîche n’est pas de refus. C’est un peu tout ce qu’il faut éviter en gros.

      C’est marrant, c’est rare d’entendre dire « j’ai perdu pas mal de poid aux Etats-Unis ». Bonne nouvelle, on a plutôt tendance à imaginer l’inverse :)

      Je mange maintenant que lorsque j’ai faim et c’est bien ça, tu mets des mots sur mes pensées « il faut apprivoiser son corp » ! Merci !

  4. Cam

    Ola,

    alors pour retrouver la capsule intrus bière, sur la première ligne en partant de la gauche c’est deuxième! j’ai gagné une biere les loupios? ;)

    Réponse
    • Haydée

      Bien essayé Cam pour les capsules mais désolée, ce n’est pas la bonne réponse ! Qui dit mieux ?
      Merci de ta participation
      PS : je te payerai une bière quand même :p

    • MaxShabazz

      Première ligne en bas deuxième en partant de la droite capsule noir bière japonaise.
      Merci pour la bière mais je ne bois pas…
      Ciao

    • Haydée

      Bien joué MaxShabazz !
      Si tu ne bois pas ce n’est pas un mal. ;)

  5. Trystan

    Tout a fait vrai Haydée !
    EN six mois en Equateur a ne faire que crapahuter et manger légumes et fruits, je n’avais jamais été aussi en forme !
    Par contre, 3 semaines au Canada et NY et hop plein de kilos en plus. Encore que, a NY il est possible de manger bio et sain, bcp mieux qu’au canada je trouve.
    En Thaïlande le souci c’est de trouver les minéraux pour bien s’hydrater, nan ?

    Bon apres faut quand meme s’octroyer des moments d’exces de tps a autres, on est pas des moines :-)

    Réponse
    • Haydée

      Salut Trystan,

      L’Amérique latine est un mauvais exemple par contre pour moi, j’ai pris 10 kg en quelques mois … 1. Je me suis laissée aller dans les méandres du plaisir :) 2. J’ai arrêté de fumer, ce mélange a été fatal ! Je ne me ferai plus avoir, j’ai d’ailleurs tout reperdu en faisant du « sport » toutes les semaines.

  6. Ben

    L’intrus c’est la capsule de bouteille de vin non ? :-)
    Pour le sport en voyage il y a la natation aussi, dans la mer ou dans la piscine!

    Réponse
    • Haydée

      @ Ben,

      Je ne mentionne pas la nage en effet, car j’ai arrêté de me baigner et pourtant j’adore ça.
      Le soleil et ma peau ne font pas bon ménage et je m’enduis de crème (soi-disant waterproof) qui part aussitôt dans l’eau. Mais c’est un très bon conseil que tu nous donnes.
      Bravo pour la capsule, c’est bien celle-là. Si tu veux te prêter à nouveau au jeu, saches qu’il y en a 2 autres.

  7. 4 Coins du Monde

    Bon et bien j’ai tout faux. Tu aurais du poster cet article avant que je parte en vacances.
    Après 15 jours, je reviens avec 4 kilos, pourtant je suis allé plusieurs fois en salle de gym.

    Peut être est-ce à cause des cocktails tous les soirs ? Non pas possible, il y a des fruits dedans, ça ne doit pas être ça…
    Je vais devoir enquêter.

    Réponse
    • Haydée

      @ 4 coins du monde

      4kg en 2 semaines ! Ouhaou, tu as du te régaler
      Ah oui avec les fruits ça peut aller vite … surtout arrosé d’un bon alcool fort ;) Bon courage pour le régime.

  8. Raph

    Ah ben moi en voyage je ne peux pas me passer de bon gros repas et d’alcool ^^ c’est grave docteur ? bon me reste plus qu’à courir toute la journée quoi ^^

    Réponse
    • Haydée

      Salut Raph,

      Cela me fait penser à un marathon qu’on appelle le marathon du vin je crois. Il fait 42 km comme un vrai marathon, sauf que les brevages proposés sur la route ne sont que composé de bons vins ! Donc Boire et courir pourquoi pas.
      J’ai un ami marathonien qui l’a fait pour la forme, et il s’est filmé, la vidéo était franchement comique. Bon week end

  9. Emilyz

    Tres intéressant cet article et j’adore l’humour. Alors oui l’intrus pour moi, c’est la capsule de vin, le reste étant de la bière. Mais j’avoue je prends toujours entre 3 et 5 kilos quand je voyage car j’adore notamment goûter aux spécialités locales, et l’alcool dans les endroits de fête notamment impossible de s’en priver! Mais je passe beaucoup de temps sur la piste de danse donc ça compense et entièrement d’accord sur les bienfaits de ne pas avoir de trou noir. Et on peut d’ailleurs enchaîner sur du sport dans la chambre d’hôtel (qu’on soit en couple ou célibataire), je ne pense pas aux pompes bien sûr! Très bénéfique pour le brûlage de calories mais aussi la résistance du système immunitaire à condition de prendre quelques précautions!

    Réponse
    • Haydée

      @ Emilyz

      Ahaha Merci d’avoir pensé à ce détail que j’ai totalement zappé mais qui est tellement vrai : Faire du sport de chambre en couple est très bon moyen de garder la forme en effet !

      Les quelques kilos que tu prends en voyage sont alors justifiés car être curieux de tout goûter est une grande qualité.

      Pour ce qui est de la capsule, c’est bien celle du Siam Winery tout en haut à droite… Mais en fait il y a 2 autres :) un peu plus compliqué à trouver …

  10. Myriam

    Je confirme pour avoir fait du pilou (en chinois c’est Jiànzi mais je le dis à la niçoise) quasiment tous les jours en Chine, c’est hyper physique et très amusant et c’est tellement populaire que son prix est presque symbolique.

    Réponse
    • Haydée

      Salut Myriam
      Tu en faisais tous les jours ! Bonne idée. J’ai ramené un Jiànzi tout neuf avec moi (je ne connaissais pas le nom en chinois), c’est d’ailleurs celui qui est en photo, histoire de continuer chez moi.
      Tu es resté longtemps en Chine ? C’est ma prochaine destination, je compte y rester 2-3 mois en 2014. Y-a-t-il un endroit que tu me conseillerai plus que d’autres ?

  11. Maïder

    Eheh j’aime bien ton article Haydée, nous avions aussi pensé à quelques chose dans le style moi et mes quasi 8 kilos post-voyage ! Oui j’ai fait fort mais au delà de la gourmandise ce qui a été traître ce fut l’arrêt du sport. Parce que marcher, ce n’est pas vraiment du sport pour moi ! Mais c’est aussi comme cela que je me suis rendue compte à quel point le sport avait de l’importance pour moi autant pour être bien dans mon corps que dans ma tête.

    Réponse
    • Haydée

      Hello Maîder,

      Je pense que nous devons avoir à peu près le même mode de vie, sportivement parlant. Je fais du sport toute l’année pour mon bien être physique et mental : très important.
      C’est en Amérique latine que tu as gracieusement gagné ces kilos en trop non ? Bref ce fut mon cas comme je l’ai précisé à Trystan dans un autre commentaire.
      Clairement marcher n’est pas vraiment du sport, mais disons que c’est le dernier recours ;)

    • Haydée

      Bien vu Nadège, bien que Corinne nous dit avoir su bien gérer aux US :)

  12. Paul Breton

    J’aime beaucoup cet article ! Ce sont là de très bon conseils ; adoptant une mode de vie que je qualifierai bien de « hors du commun » , il faut bien prendre le minimum de précaution pour rester en bonne santé. Ne trouvez-vous pas que les voyages sont plus que suffisant pour forger une bonne condition physique ?

    Réponse
    • Haydée

      Salut Paul
      J’ai envie de dire « ça dépend » du type de voyage :
      Je suis partie au Maroc pour un trek de 2 semaines dans l’Atlas à raison de 5 à 8h de marche dans les montagnes par jour, j’avoue que là je me suis forgée une bonne condition physique, ou un autre voyage de 2 semaines en vélo à raison de 8-10h à pédaler, je pouvais même manger tout ce que je voulais ! Mais si l’on traîne sur un transat toute la journée, ce n’est plus la même :)

  13. Trystan

    Il faut toujours se laisser aller dans les méandres du plaisir, que ce soit la bonne et saine bouffe ou le « sport » ;)
    Arrêter de fumer… ça fait trois fois que j’essaie ! Tu peux p-e nous faire un article « comment j’ai lâché la clope en voyage » :)

    Réponse
  14. Ludovic

    Il m’arrive aussi de prendre du poids quand je voyage mais c’est tellement bon de se relâcher des fois! Le voyage en indépendant est déjà moins propice a la prise de poids comparé aux séjours all inclusive durant lesquelles les gens comatent sur la plage toute la journée avec nourriture et boisson a volonté. La, ça doit être la catastrophe!

    Réponse
  15. Fabienne

    Tu me rassure vraiment pas Haydée!!! Moi qui pensait perdre les kilos qui se sont perfidement accroché à mon bidon depuis qu’on vit au pays des schnitzels une fois en route en Asie… A voir… Pour le moment à chaque fois que je partais en voyage avec Benoit je perdais du poids, car dans notre couple c’est monsieur qui tient une alimentation plus saine et qui fait le plus de sport… A voir pendant le voyage si ma gourmandise l’emportera… ;)

    Réponse
    • Haydée

      Salut Fabienne, pas de panique :) Tout ira bien. En Asie ça devrait aller, l’Amérique latine est plus dangeureuse !
      Non… mais plus sérieusement, tout dépend de tes activités.

  16. Corinne

    Pour les USA, je sais pas si c’est Los Angeles spécialement où les gens se doivent d’être super fit (starlettes et tout) et où c’est bourré de trucs slow food, bio food, vegan food, detox food, whatever food :p Ou alors si c’est mes fréquentations homeless qui ont pas vraiment de quoi bouffer à leur faim, ou encore si c’était pas par hasard l’état de mes finances qui m’empêchait de sauter sur tout ce qui sentait bon :p
    En tout cas, c’est facile de trouver de la très bonne bouffe pas très chère (en dehors de super-markets, beurk), par exemple du japonais (généralement sain) meilleur qu’au Japon, etc.
    Bon sinon au Canada le froid fait fondre les graisses automatiquement je crois!

    Réponse
  17. Lydia@nowmadz

    Ahah excellent article!!
    Alors nous, c’est complexe: Julien a perdu du poids en Asie tandis que moi j’en prenais. Heureusement on marchait beaucoup, on a fait pas mal de treks par exemple ce qui m’a permis de garder la ligne. C’est pas tant que je mangeais plus, mais mal, ou du moins pas équilibré.
    Aux USA, la catastrophe pour nous deux!! Relative, hein, ça se perdra vite au retour… Je comprends ce que dit Corinne concernant LA et la Californie en général, les gens ont la culture de l’image, donc au milieu de la junk food on trouve facilement de quoi se nourrir plus sainement, « comme a la maison » ils ont des magasins bio, Whole Food market qui sont d’ailleurs très très bien fait… Par contre, dans le centre et puis maintenant en Floride, c’est beaucoup moins vrai… Ça se voit d’ailleurs sur la silhouette des gens, bien moins svelte!
    D’autre part, en Asie, et parce qu’on n’avait plus le même équilibre alimentaire, on s’est retrouvé avec des carences, manque de force et de tonus. Forcément. Du coup moi j’ai pris de la levure de bière, c’est nickel pour retrouver la forme, un bon transit et une belle peau.

    Et, non, la bière seule ca ne fait pas le même effet! :)

    Réponse
    • Haydée

      Salut Lydia,

      Comme quoi on peut prendre du poid en Asie même si la bouffe est assez saine. Des aliments frits on en trouve partout !
      Oui j’avais remarqué aux US la silhouette des gens … Bien qu’il est loin d’être le pays le plus obèse du monde. Il est classé 24ème selon l’OMS en 2011, la France est 120ème, le 1er étant le Nauru avec 70% d’obésité.
      La levure de la bière fait une belle peau, bon à savoir, le seul remède que j’ai trouvé pour une belle peau c’est le fait de courir et de bien suer ;)

  18. Jos

    Merci pour cet article! Quand on voyage, je trouve qu’on fait énormément de sport: on marche, on marche et on marche encore!

    Pour ce qui est de la nourriture, alors là, je suis d’accord… Il faut vraiment faire attention!

    Merci pour cet article… qui m’a ouvert l’appétit :-)

    Réponse
    • Haydée

      @ Jos,

      Tant mieux si c’est ton cas ! En voyage j’ai vu beaucoup de personnes tout le temps se faire trimballer par des taxis plutôt que de marcher comme tu le fais.
      Si cet article t’as ouvert l’appétit alors « Buen provecho » !

  19. Guillaume

    Merci pour ces conseils, un peu « tardifs »… je viens juste de les finir mes vacances et je ne le vois qu’aujoud’hui ton article ! lol Mais bon, même sans trop suivre tes conseils, j’ai tout de même réussi à perdre 100g, ce qui est exceptionnel, vu ce que je me suis envoyé durant 1 semaine !!!!

    Mais pour faire attention, il faut de la volonté… et ça, moi, j’en ai très peu à vrai dire …

    Réponse
    • Haydée

      @ Guillaume,

      Tu es l’exception qui confirme la règle alors ! Garde l’article sous le coude pour le prochain voyage malgré tout, sait-on jamais ;)

  20. Vanessa

    salut, pour moi, il faut éviter de manger trop; il faut séparer les repas par exemple 3/jour ou 4/jour, 6 c’est trop … et éviter de manger les repas gras.
    merci pour l’article

    Réponse
  21. Linette

    Pourquoi est-ce que ça s’appliquerait seulement en voyage. Ce sont des conseils à suivre même à la maison….. mais c’est vrai, qu’à l’étranger, on a tendance à vouloir goûter à tout et n’importe quoi, mais après tout, on est en vacances, non? alors pourquoi se priver? :)

    Réponse
    • Haydée

      @ Linette

      En voyage on a tendance à ne pas se priver ou plutôt à moins contrôler.
      Tu as raison, il faut appliquer ces conseils même chez soi mais c’est généralement plus simple puisqu’on maîtrise bien mieux l’environnement ainsi que l’alimentation.

  22. Helene

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article je suis tout a fait d’accord et surtout pour la partie de limiter la quantité de l’alcool.On peut s’amuser dans un environnement saint

    Réponse
  23. Anne (CaminoNomada.com)

    Bonne série de conseils, je les applique tous moi-même, enfin presque : je me contente de 3 repas par jour en général, plus un goûter dans l’aprem. Moi j’ai testé le gymnase au Chili, plutôt marrant !
    Ce qui aide aussi et est souvent mis de côté : attention à ne pas boire trop de jus de fruits ou de sodas, en particulier dans les lieux très chauds. C’est beaucoup de sucre en excès, préférez l’eau ! Et puis le liquide rempli l’estomac et diminue la sensation de faim si on a des petits creux n’importe quand (comme c’est mon cas quand je suis encore sous le coup du jet lag).
    Contrairement à beaucoup de gens, depuis que j’ai commencé à voyager il y a un peu plus de deux ans, j’ai perdu 8 kilos !

    Réponse
    • Haydée

      Salut Anne,
      C’est sûr les cours en Espagnol (ou plutôt en Chilien) ça change, surtout que le Chilien est une langue à part entière lol.
      Les jus de fruits sont traites, surtout dans les pays chauds où ils sont tellement bons et … sucrés !
      Si je comprend bien tu as fait tellement gaffe que tu as fini par perdre du poid :) ? Enfin, ce n’est qu’une supposition.
      L’idée de boire de l’eau est un bon conseil dans tous les cas. merci

  24. Anne (CaminoNomada.com)

    Haha maintenant quand je parle espagnol avec d’autres sud américains, ils me disent « tu as appris au Chili ! » c’est vrai qu’ils ont leur version bien à eux…
    Comme tu le dis dans l’article, être en forme c’est capital quand on voyage : je faisais attention avant mais maintenant encore plus, résultat, j’avais quelques kilos en trop que j’ai perdu. Par exemple, j’ai commencé à aller à la gym pour me muscler un peu, histoire d’être capable de bien supporter le gros sac sur de longs voyages. Beaucoup de gens (dont moi pendant longtemps) sous-estiment l’importance de la préparation physique pour voyager en forme. Mon dos et mes jambes sont très reconnaissants et c’est clairement une sensation de bien-être plus importante !

    Réponse
  25. Arthur

    A tout juste 25 ans, et pas mal de voyages en France, je reste toujours filiforme ! Un petit peu de gras abdominal qui ne se voit qu’en s’asseyant : un exploit, car j’ai un bon coup de fourchette. Et les produits du terroir, c’est parmi mes premières préoccupations. Comme quoi, dans les vrais endroits avec des traditions respectées, il est impossible de se faire du mal. A condition de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre !

    Réponse
    • Haydée

      Salut Arthur,

      Attend la 30aine et on en reparle !
      Plus sérieusement, profites mais pas trop, un jour les produits du terroir te le feront payer. Mais peut-être as-tu une de ses morphologies qu’on envie tous(tes) et que tu ne grossiras jamais de tes excès. Bonne route et bon appétit ;)

  26. Sophie @UnAllerSimple

    Si il y a bien quelque chose dont on s’est lassé en Asie c’est les fritures ! On a vite compris qu’on allait devenir obèse si on continuait à en manger à tous les repas. C’est pas toujours évident de trouver des bons plats pas trop gras. Il y a toujours de l’huile, beaucoup de féculents, de panure, de sucre…

    Le sport nous manque et les seules solutions qu’on a trouvées pour se bouger c’est effectivement de beaucoup marcher (bon et parfois on se motive à faire quelques abdos dans notre minuscule chambre mais bon avec la chaleur c’est souvent dur…)

    On rêve de salade avec un petit filet d’huile d’olive et des tomates fraiches ! Et puis, on a hâte de se faire un petit footing dans les bois sans risquer de se casser une jambe au moindre nid de poule sur le trottoir :D

    Réponse
    • Haydée

      Je comprend vraiment ce problème Sophie, je l’ai vécu surtout en Amérique Latine et je suis devenue obèse … bon ok j’exagère, mais grosse oui !

      Et le retour est dur, on redescend sur terre, face aux réalités et aux « regards » et aux réflexions : « tiens donc tu t’es fait plaisir en voyage » hum… mais au moins on retrouve la bonne bouffe équilibrée, donc disons que ça aide pour revenir sur de bonnes bases.

  27. Kalagan

    Mon conseil minceur pour mes voyages : diminuez drastiquement votre consommation de fromage. C’est pour moi ce qui fait toute la différence : 7kg de perdu au Kenya, 5 au Mexique… Le problème, c’est que lorsqu’on rentre en France, on a tendance à les reprendre :)

    Réponse
    • Haydée

      Je viens de retrouver ton commentaire dans mes spams ! Bien désolée !
      Il me semble que tu viens de rentrer non ? Alors attention du coup au fromage qui t’a tant manqué ;)

    • Kalagan

      Oui. Je viens de rentrer, et je dois tout de suite tâcher de ne pas reprendre les kilos perdus au Mexique et au Guatémala. Et sache qu’il y a de très bons fromages de chèvre et de brebis à Oaxaca, au sud du Mexique :)

    • Haydée

      Ah non je ne savais pas ! Si j’ai l’occasion je ne manquerai pas d’y goûter. Et vu que je ne suis jamais allée au Mexique, là j’ai une nouvelle bonne raison ;)

  28. Julien

    Salut Haydée,

    Article à méditer et bon sens à appliquer!! En plus moi qui suis gourmand… Et plus tu avances dans l’age plus les effets de la mal bouffe sont compliqués à gérer, entre les mauvaises habitudes qui s’installent et le corps qui régule moins bien. Je conseille la chrono nutrition qui rejoint pas mal tes conseils et qui y ajoute en plus certaines heures plus propices pour manger tel ou tel type d’aliments, en gros gras et riche le matin, copieux et consistant le midi, sucré au gouté et léger le soir.

    Au passage une petite faute de frappe au point 2 (ligne en gras vos ald vous).

    A+

    Julien

    Réponse
    • Haydée

      Salut Julien,

      Ton idée de repartition des repas est bonne, par contre manger gras et riche le matin fait que je ne bouge plus de la journée, ce qui n’est pas terrible en terme de dépenses.
      Sinon j’enlèverai le sucré au goûté… En fait j’aime tellement ça que je ne peux plus m’en passer ;)
      Merci pour la petite correction.

  29. Camille

    Pour ma part je n’ai jamais vraiment pris de poids en voyage…

    Par contre c’est vrai qu’il est bon d’aller courir (même (et surtout) lorsque l’on est au bout du monde). Je détestais cela avant mais j’ai changé d’avis depuis que j’ai effectué quelques essais… J’ai senti les effets bénéfiques sur mon corps en une seule séance, je me sentais comme renforcée ! Je ne doute donc plus de l’efficacité de la course à pied…

    Réponse
    • Haydée

      Je suis bien d’accord sur la course à pied et le renforcement du corp. C’est que ce n’est pas facile de courir 1h :)

  30. Didier

    Bonjour Haydée: Ce que tu expliques très bien est d’autant plus vrai lorsqu’on prend de L’âge, ce qui est mon cas > 50 ans ! Un suivi attentif s’impose, surtout avec un boulot sédentaire. Et suis un inconditionnel du bio ! Bon, èvidemment, je me lâche de temps en temps, comme ici à Amsterdam avec les bières ! Mais je compense à chaque fois par une activité: pour moi, la marche et le vélo. Enfin, ce qui est marrant, c’est qu ‘à chacun de mes retours d’un voyage lointain, je reviens avec 4 ou 5 kgs en moins ! Comme quoi ! Alors, j’ai toujours hâte de repartir !

    Réponse
    • Haydée

      Salut Didier,

      Alors pour moi c’est plutôt l’inverse, d’où cet article, j’aurai tendance à prendre puisque je maîtrise moins mon alimentation. Mais tout comme toi, je compense avec de l’activité physique. Et puis déjà à 36 ans on a tendance à prendre facilement (en tout cas pour ma part).

      Ce serait un crime de ne pas se lâcher à Amsterdam, santé alors ! ;)

    • Haydée

      Bien vu :) Merci Thierry et Valérie. Votre article est très complet et convaincant.
      Je ne suis pas végétarienne/végétalienne mais je mange malgré tout peu de viande. Mon apport en protéines, ce sont les œufs. Etant sportive, je sais simplement que la protéine de l’œuf est la plus complète pour l’homme.

      La seule chose que je retirerai de vos recommandations sont les céréales et les pâtes pour plusieurs raisons : les deux font grossir à cause des montées d’insuline trop importantes dans le sang, elles abîment la flore intestinale et sont assez pauvre en nutriment, elles ont donc peu d’intérêt finalement.

      Mais je suis plutôt d’accord avec tout le reste.

    • Thierry et Valérie

      Bonjour Haydée. Effectivement en retirant les céréales et les pâtes d’un régime végétalien on optimise son alimentation vers un régime crudivore. C’est ce que l’on appelle aussi la « Raw Food ». La Raw Food commence à être présente en France avec quelques restos à Paris. A Bali, où nous avons vécu, dans le secteur d’Ubud il y a aussi de nombreux chefs cuisiniers Raw Food. Notre article est une introduction au changement d’alimentation d’un régime carné vers un régime végétalien. Nous n’allons volontairement pas trop dans le détail car il est très rare que des personnes soient prêtes à passer directement à une alimentation crue. En ce qui concerne les oeufs c’est un mythe tout comme la nécessité de consommer autant de protéines qu’on nous le recommande ou encore que les protéines animales dans leur ensemble soient meilleures que les végétales. Nous sommes végétaliens depuis plus de 11 ans et en pleine forme. Je suis sportif, j’ai participé à quelques compétitions. De nombreux athlètes et champions sont végétaliens et ne consomment pas d’oeuf, y compris des bodybuilders qui ne consomment que des végétaux. Il existe pas mal de sites Internet à ce sujet. Après chacun pourra trouver une étude médicale scientifique démontrant la véracité de ses affirmations… Personnellement nous n’entrons pas dans ce genre de débat. Notre approche du végétalisme est celle du droit des animaux et de l’alimentation la plus naturelle pour l’homme puisque nos organes et notre système digestif est celui des herbivores. Nous avons publié un article à ce sujet : http://www.les1001vies.com/vivre-autrement-pourquoi-etre-vegan-par-tendresse-bordel

    • Haydée

      Intéressant. Et ok je comprends votre démarche par étape. C’est l’expérience qui parle :)

      J’ai fait le test du végétarisme au mois d’octobre et novembre de l’année dernière, mais je n’ai pas continué suite à de nombreuses lectures sur le sujet.

      Comme tu le mentionnes, tout le monde a son opinion sur le sujet, et il est difficile de trancher. Et même si je trouve les raisons de vos choix intelligentes et conscientes, l’éducation que nous avons tous eu enfant nous colle à la peau. Nous étions de grands mangeurs de viande chez mes parents par exemple. C’est sûrement le cas de beaucoup de gens. Partant de là, ma consommation d’œufs me paraît tolérable (et la réalité, c’est que j’adore les œufs)

      Peut-être devriez-vous vous attaquer à la jeunesse et aux très jeunes enfants pour faire passer vos messages et sensibiliser toute une génération. Vous auriez certainement beaucoup d’impact.

      Dans tous les cas, bravo. Cela me fait beaucoup réfléchir.

    • Thierry et Valérie

      Oui Haydée, nous aussi, nous avons baignés dans une éducation carnée. Ce n’est pas étonnant, après-guerre l’immense majorité de la population était issue de familles rurale. Le mot d’ordre était « il faut manger de la viande pour être fort », « les produits laitiers sont nos amis pour la vie ». Aujourd’hui, comme tu le dis, l’éducation passe par les enfants. Les associations agissent mais l’éducation nationale et nos politiques continuent de diffuser une propagande pro-viande. De forts enjeux économiques sont en question… En ce qui nous concerne, le blog « Les 1001 vies » ne parle pas que de végétarisme mais aussi de voyage et de changement de vie. Ce n’est pas pas pour proprement parlé un blog militant. Dans ce cas nous pousserions les discussions sur le sujet beaucoup plus loin. Nous donnons de nombreux liens vers des sites qui le font et de temps à autre nous en discutons plus amplement, comme ici. Par exemple, quand on est vegan (végétalien) notre vision est plus large, plus cohérente. Nous comprenons qu’il est important que notre démarche soit complètement logique et reproductible par tous. Hors si un monde végétaLien est réalisable, un monde seulement végétaRien ne l’est pas. Tout simplement parce-que pour produire du lait il faut produire de la viande et que pour produire des oeufs il faut aussi produire de la viande. Derrière le mot production de viande se cache une souffrance incroyablement violente et inacceptable. L’humanité réduit en esclavage, déporte, exploite, torture et assassine des milliards d’animaux par an. On estime entre 60 et 100 milliards les animaux terrestres ou marins ainsi tués chaque année par l’homme. L’homme qui est végétarien est devenu le plus dangereux prédateur de la planète terre à tel point qu’il est en train de se suicider…

    • Haydée

      Cela me rappelle une petite anecdote de mon père. Il me disait que petit, il ne mangeait qu’un poulet par an : à Noël. Il avait oublié à l’époque de me dire que tous les autres jours de l’année, il mangeait du poisson ! Il vivait près du port de Tanger, au Maroc.

      J’ai également réussi à arrêter le lait il y a 6 mois environ et le fromage (enfin presque pour le fromage et comme je ne suis pas en France, c’est plus facile).

      J’avais bien compris que votre blog ne traitait pas uniquement de ce sujet qui vous tient à cœur. :)

      Nous sommes en train de nous suicider à tous les niveaux, tu as raison ! Et pas seulement en tuant nos amis les bêtes. Et maintenant je vais être chiante, mais n’est-ce pas un peu utopiste de penser qu’un monde végétalien est réalisable ? J’ai la vague impression que l’on se laissera tous mourir avant de faire ce beau geste collectif.

      Mais ne te méprends pas : je suis pour les idées utopistes ! C’est grâce à des gens comme vous que le monde avance dans le bon sens.

    • Thierry et Valérie

      Un monde végétaLien est « techniquement » réalisable mais pas un monde végétaRien puisqu’il faudrait « produire » de la viande pour obtenir des produits laitiers et des oeufs. Il existe plusieurs définitions de l’utopie. J’aime bien celle-ci : « l’utopie c’est ce qui reste et qui fonctionne quand on a déjà tout essayé et qui ne fonctionne pas… »

Trackbacks/Pingbacks

  1. 300 seins par jour fabriqués à Buenos Aires - […] J’étais inscrite à un club de sport du quartier bobo de Palermo. La chirurgie y prend de l’ampleur, et…
  2. Comment l’Argentine m’a fait arrêter de fumer après seulement 13 jours ? - […] France dit nouveaux changements d’habitudes. Alors encore une fois pourquoi pas les mauvaises ? Donc retour au sport et…
  3. 22 idées de business insolites pour entreprendre en 2016 - […] les conseils en ligne pour rester mince en voyage pullulent, aucune application aujourd’hui ne remplit ce […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This