300 seins par jour fabriqués à Buenos Aires

La chirurgie esthétique, un business lucratif

Écrit par Haydée Bouscasse

Web-entrepreneuse et formatrice 2.0, j’aide les salariés lancer leur business en ligne en parallèle de leur travail.

Mis à jour le 28/05/2020 | Publié le 31/01/2013

Chirurgien esthétique en plein travail

Jusqu’à quel point cela est-il sain ? ;)

“300 seins refaits par jour, qui font 150 paires!” dit notre guide touristique. En entrant dans les beaux quartiers il poursuit : “A l’instar de l’architecture que je vous fais découvrir, je vous laisse regarder les visages”.


Vive le silicone, le botox et les liftings ! Plus besoin d’aller au Brésil pour se faire charcuter pas cher ; en Argentine, le système de santé voit la chirurgie esthétique d’un bon œil. La moyenne d’âge des personnes refaites est assez déconcertante ! Mais qu’attend donc cette jeune clientèle ?

Et pourquoi pas une chirurgie esthétique gratuite par an

Pour l’achat d’une couverture sociale intégrale, une chirurgie esthétique par an est offerte. Ça vous intéresse ? L’engouement est tel que même les services sociaux sont prêts à rembourser l’opération contre une contribution annuelle.

Cristina Kirchner, présidente argentine

Cristina Kirchner botoxée

Pas étonnant, quand on voit la tronche de Cristina Kirchner, la présidente argentine.

Les argentins les plus aisés, majeurs ou mineurs, ont recours à ces couvertures sociales.

Il n’est pas rare dans ces beaux quartiers qu’un jeune homme ou même un adolescent offrent en cadeau à leur femme une labioplastie, une chirurgie nasale ou encore des implants mammaires. Ces femmes aux visages figées sont si parfaites qu’on souhaite toutes leur ressembler. :)

A Recoleta, le quartier le plus luxueux de Buenos Aires, nous croisons de temps à autre un visage ou un corps de cire, vieux ou jeune. C’est culturellement ancré dans la vie de certains quartiers Argentins.

Quel est l’âge moyen d’une personne sous le bistouri?

Une grosse et une maigre, quartier de Recoleta

2 nanas prises en photo dans le quartier de Recoleta

La moyenne d’âge d’une personne opérée a baissé à une vitesse folle depuis les débuts de la chirurgie esthétique. Quel âge à votre avis ? 25 ans, oui ! Pas très vieux tout ça.

A Buenos Aires, on fait la queue pour passer sous le bistouri tellement le phénomène s’est amplifié. A raison de 2500 € pour un implant mammaire et 2000 € pour une liposuccion, un véritable tourisme de l’esthétique s’est mis en place.

On peut le considérer comme normal avec des prix 2 à 4 fois moins cher qu’en Europe.

Un séjour pour un corps technologique pas cher

J’étais inscrite à un club de sport du quartier bobo de Palermo. La chirurgie y prend de l’ampleur, et ça se voit ! On détecte très facilement les filles refaites dans le miroir des cours de fitness, steps et pilâtes.

Femme aux 3 seins

Il n’est pas rare que ce soit mal fait …

C’est clair qu’elles dénotent mais je me pose parfois la question de savoir si je les regarde pour leur beauté ou leur côté “bêtes curieuses”?
Andy Krieger, de l’association psychanalytique d’Argentine s’est prononcé sur ce sujet :

Les chirurgies plastiques sont une nouvelle addiction. Les jeunes femmes veulent obtenir un corps technologique, défini géographiquement par les mains du chirurgien. Les mères sont non seulement d’accord, mais encouragent leurs filles à le faire.

Bateau musée à Buenos Aires

Sur un bateau musée à Buenos Aires

Mon petit doigt me dit que la moyenne d’âge va continuer de baisser… Si vous êtes un accroc du bistouri, vous passerez inaperçu.

Alors, un petit shoot de bistouri à Buenos Aires ? Un petit séjour en Argentine pour une labioplastie pas cher ? Qu’en dites-vous ?

Haydée Bouscasse

 

 

Nos guides et stratégies directement dans ta boite mail

CATÉGORIES

PRODUITS

Tu aimeras sûrement aussi…

Vivre en nomade digital : mes 9 ans d’expérience entre travail et voyage

Vivre en nomade digital : mes 9 ans d’expérience entre travail et voyage

Vivre en nomade digital est loin des stéréotypes que tu trouves sur internet. Par exemple ? Ce n’est pas un métier, mais un mode de vie. Et plus tu te déplaces, plus tu casques – moins tu as de temps pour bosser. Comment aborder l’aventure ? Comment Gérer ? Constat réaliste et trucs à savoir (absolument !) à travers mes 9 ans d’expérience.

lire plus
Nomade digital en Albanie ? Non merci…

Nomade digital en Albanie ? Non merci…

Pas que je déteste l’Albanie. Certains paysages sont magnifiques et les gens sont accueillants. Ils ont même un certain style… Mais entre dictature stalinienne et capitalisme sauvage, le pays a oublié de passer par la case civilisée. Un peu comme les américains qui, comme disait Sacha Guitry :
« Sont passés directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation. »

lire plus

41 Commentaires

  1. Nico

    Intéressant, on ne s’était pas rendu compte de cet aspect de l’Argentine et des argentins quand nous étions passés l’année dernière !
    On avait été impressionné par le nombre de centre d’esthétique à Rio (d’ailleurs de nombreux internaute tombe sur notre site avec la recherche se faire refaire les fesses à Rio, ce qui nous fait beaucoup rigoler) mais nous n’en avions pas vue (ou nous n’avions pas fait attention) en Argentine.

    Toujours aussi sympa les illustrations de vos articles !

    Réponse
  2. Jean-Sébastien

    C’est drôle j’aurais pas pensé que se soit aussi courant en Argentine, on se fait parfois de fausses idées…

    N’empêche 25 ans l’age moyen c’est hallucinant, à 25 ans y’a rien a refaire…
    …. 28 au pire mais 25 :D

    Ils paient comment les gens ?

    Réponse
    • Caroline

      Ils paient comment les gens? L’Argentine n’est pas un pays pauvre, comme dans toutes les trois Ameriques vous trouverez des gens pauvres, mais ce ne sont pas de pays pauvres. Il y a beaucoup plus des riches qu’ en Europe, le niveau culturel et niveau de vie en Argentine est très élevé.

  3. Marjorie@Histoire à Vivre

    Coucou Haydée,
    Eh bien, en voilà une nouvelle !
    J’aime observer les cultures différentes ! C’est dingue que la chirurgie esthétique soit passé quasiment dans les moeurs argentines ! Ma foi, si c’est remboursé, pourquoi pas ! En France et presque partout ailleurs, c’est du luxe, et pour cause. Perso, je ne pense pas que se refaire à tout va soit bien. Au contraire. En revanche, si c’est bien fait et utile, comme se faire un petit rajeunissement ou enlever les poches des yeux par exemple, ou refaire une poitrine vraiment trop petite et tombante, même jeune, pourquoi pas ! Si on peut profiter du progrès pour rester beau/belle plus longtemps, autant en profiter. Mais je n’adhère pas aux extrêmes, ou aux effets de mode ;) Merci pour cet intéressant article
    Marjorie

    Réponse
  4. jconsult

    Et pour les hommes, qu’y a-t-il ? Je suis obèse, mes cuisses sont aussi minces que celles d’une sauterelle et j’ai des rides partout sur la figure et ailleurs, dois-je aller en Argentine ? Est-ce sans danger ?
    En plus des paysages et de la pampa, on a donc le bistouri. Made in Germany ? Quel paradis sublime qu’il faut visiter à tous prix, et si par chance on est invité à la Casa Rosada pour y rencontrer Cristina Kirchner peut-être offrira-t-elle, au dessert, un petit coup de canif argentin ! En tout cas, article très intéressant.

    Réponse
  5. Manro

    Cela est stupéfiant. Offrir des opérations de chirurgie esthétique pour la souscription d’une couverture sociale globale.

    Ainsi le paraître est plus important que la santé.
    Ce constat des autorités argentines me fait peur.

    Mais ce « cadeau » est-il la vrai réponse ? S’il est mis en place, il démontre que le problème est ailleurs.

    Nos dirigeants le savent, un pays en bonne santé, c’est avant tout un peuple en bonne santé.

    Réponse
    • Caroline

      Ce n’est que une culture différente c’est tout.

  6. Arthur

    « Merci le développement et la croissance »
    Je n’ai malheureusement rien de plus à dire…

    Réponse
    • Caroline

      Développement et la croissance? L’Argentine était un pays riche, beaucoup plus avant que l’Europe l’Argentine a connu la richesse, la présidente Evita a donné beaucoup des terres comme cadeau a tous les immigrants mourants de faim qui arrivaient d’une Europe pauvre et remplie des gens avec faim.

  7. Haydée

    @Marjorie

    Je suis bien d’accord, tant que c’est pour cacher un défaut devenu insupportable, ou des seins inexistant, je peux comprendre. Tout ce qui se fait à outrance de toute façon est mauvais à un moment ou un autre.

    Réponse
  8. Haydée

    @Jconsult
    Pour les hommes ? Tu peux aussi te faire faire des seins si tu veux :p
    En tout cas certains hommes se font poser des pectoraux, on dirait de vrais seins, c’est pas beau.

    Réponse
  9. Haydée

    @Manro,

    C’est la que tu vois que l’argent est bien redistribué …
    A côté de ça tu as des favelas autour de Buenos Aires assez étendues/

    Réponse
    • Caroline

      Aux Etats Unis aussi il y a des pauvres, en Europe aussi.

  10. Haydée

    @ Nico
    Je ne suis pas allée au Brésil, mais à ce que j’entend, c’est bien plus répandu dans ce pays, mais je ne m’avance pas car certains seront mieux placé pour le savoir.

    Concernant les illustrations, merci encore, on prend toujours les compliments car c’est du taf !

    Et à ce propos, nous avons eu l’idée de lancer un petit concours, c’est à dire, offrir une belle illustration comique aux blogueurs participant et que l’on inventera sur la présentation d’un article. Le tout se fera au tirage au sort.
    Vous en pensez quoi, vous participerez ?

    Réponse
  11. Haydée

    @Jean-Sébastien 25 ans oui, c’est jeune, mais 28 aussi tu sais, on a toujours pas de ride à cet âge.
    J’ai une cousine qui aime s’injecter du botox alors qu’elle n’a que 29 ans, je ne vois vraiment pas la différence, à part dans son porte-monnaie :)

    Réponse
  12. Haydée

    @Arthur Ahah, et encore je pense que l’on a encore rien vu. Attendons de voir ce déferlement de Barbie et de Ken à raison de 90 opérations chacun ! J’ai pu lire ça il n’y a pas longtemps sur deux personnages connus maintenant qui se font nommer ainsi.

    Réponse
  13. Corinne

    Cela me fait penser à la Corée, à mon avis les plus accro du monde. C’est presque rare de rencontrer une coréenne qui ne soit pas passée sur le billard à 25 ans, même si ce n’est qu’un petit « détail » comme un peu de joue, ou du nez.
    À Taïwan il y a des panneaux vantant la chirurgie esthétique partout. En Thaïlande, les salons de beauté doivent être aussi nombreux que les « salons de chirurgie esthétiques » dans lesquels on entre comme si on allait se faire les ongles.

    Réponse
  14. Romain Be

    wow, je trouve que le culte de la beauté est de plus en plus exagéré. On trouve aussi en Asie beaucoup de gens qui se font refaire quelque chose d’ailleurs la Corée du sud est le pays où il y a le plus d’opération d’après ce que j’ai entendu!

    Réponse
  15. Blog Santé

    En même temps, c’est à quelques pas du brésil ce n’est pas si étonnant que cela. Et puis on oublie souvent de dire que l’Asie n’est pas en reste question chirurgie esthétique avec les changements de sexe et autres implants mammaires ! Peut être que c’est notre monde qui prend cette tournure.

    Réponse
    • Haydée

      @Blog Santé, l’Asie a en effet été relevée plusieurs fois dans les commentaires.
      Peut-être accepte-t-on plus facilement les déviances asiatiques de par l’image qu’ils dégagent auprès de l’opinion publique.

  16. Haydée

    @ Corinne, tu fais bien de relever que dans certains pays d’Asie, c’est sûrement pire. Je vais bien voir ça dans quelques jours du coup ! Je pars dans une 10aine de jour et je commence par Bangkok (que je connais un peu).

    Réponse
  17. Maïder

    Oui c’est assez fou le nombre de filles refaites au km2 dans la région des Pampas : visages, poitrines, fesses, tout y passe ! J’avais justement rencontré une Porteña typique qui m’en avait parlé de manière totalement décomplexée en me disant que se faire refaire la poitrine c’était banal et gratuit avec la bonne mutuelle. Pour être allée au Brésil, ce n’est pas la même chose. Déjà les canons de beauté ne sont pas du tout les mêmes et j’ai l’impression que les filles abusent plus de la créatine que du bistouri !

    Réponse
    • Haydée

      @ Maïder
      Merci pour cette comparaison utile avec les Brésiliennes :) et ta confirmation : cette couverture sociale est pour le moins spéciale !

    • Caroline

      Les européens quand ils parlent de l’Argentine, parlent toujours de la Pampa, la Pampa ce n’est qu’un province de 22 provinces qu a l’ Argentine. On peut parler aussi de Recoleta, Belgrano, Puerto Madero, etc, etc, etc, etc, etc, c’est la bas qu on va parler vraiment de chirurgie esthétique;>

  18. Benoit (novomonde)

    C’est dingue je trouve… le coup de la chirurgie gratuite contre une couverture sociale intégrale. Ca me donne l’impression qu’on est un peu dans un cercle vicieux avec les critères de beauté actuels et ce genre de système… Je me demande à quoi ça va ressembler dans 50 ans…
    Sinon je sais que je me répète mais trop cool les illustrations…;-)

    Réponse
  19. Denis

    C’est très présent dans la culture sud américaine. Enfin dans les couches sociales élevés. Un peu comme au Brésil, ils ont le culte du corps. Quand tu vis en petits shorts et tee-shirts c’est plus important que chez nous.

    Réponse
  20. kevin @blog de voyage

    Cela me rappel un documentaire sur un brésilien qui s’était fait poser des prothèses aux biceps, aux pecs, aux cuisses et aux fesses. Je me suis toujours demander ce qui se passerais le jour où il soulèvera de la fonte….

    Réponse
    • Haydée

      @ Kevin le ridicule ne tue pas :) C’est vrai que je n’avais jamais pensé à cette situation plutôt drôle. Un mec hyper baraqué incapable de soulever un poids lol

  21. Guillaume

    Dingue, on était passé totalement à côté de ce phénomène. Au fait c’est quoi votre guide de voyage ?

    Réponse
    • Haydée

      @ Guillaume
      Mon guide de voyage ? Le seul guide que j’ai en ma possession est le guide pour créer un blog de voyage de A à Z. Si tu parles de l’article en question, c’est un guide pour se faire refaire les seins :p, un petit tour en Argentine ?

  22. Blog Santé

    Merci pour ta réponse Haydée ! Quoi qu’il en soit, il faut parfois se méfier des chiffres qui interpellent. Je trouve que le brésil n’est pas tant le paradis de la chirurgie esthétique qu’on le dit, il suffit de se ballader sur les plages pour se rendre compte qu’ils n’ont rien à envier à un bon groupe d’américains ! Et puis je me dis que si ça les aide à se sentir mieux dans leur peau, pourquoi pas..

    Réponse
  23. Lucie

    Je savais que la chirurgie etait repandue là-bas mais pas à ce point là et pas aussi jeune surtout, 25 ans c’est quand même jeune. Enfin, si ça les rend heureux, tant mieux. Ça me fait peur la chirurgie esthétique, je ne vais à l’hôpital que quand je n’ai pas le choix. Je ne ferais pas une bonne cliente :)

    Réponse
  24. Mélissa

    Aaaah… l’histoire d’amour entre les Sud-américains et la chirurgie esthétique! Au Vénézuela aussi, c’est assez courant! Et je me souviens de toutes ces pubs à Rio pour des centres de chirurgie. C’est dingue à quel point la perception de soi en arrive à être tellement perturbé que le recours à la chirurgie en devient normal, et même necéssaire.

    Réponse
    • Tony

      @Mélissa
      Désolé de répondre aussi tard à ton commentaire mais il est passé à la trappe sans que nous l’ayons remarqué avant aujourd’hui.
      C’est très bien dit et pertinent ! La perception de soi se fait toujours au travers des autres et si tu ne rentres pas dans une norme imposée il ne te reste plus qu’à essayer de t’en rapprocher. Lorsque cela concerne une mode vestimentaire ce n’est pas bien grave : un pantalon 10 fois trop large ne porte pas préjudice lorsque l’on peut le retirer ; pareil pour une coiffure extravagante. Mais quand on en arrive à la chirurgie il vaut mieux y réfléchir à deux fois. Un peu comme les tatouages… mais là je touche un gros pourcentage de la population mondiale.

  25. Mélissa

    Aaaah… l’histoire d’amour entre les Sud-américains et la chirurgie esthétique! Au Vénézuela aussi, c’est assez courant! Et je me souviens de toutes ces pubs à Rio pour des centres de chirurgie. C’est dingue à quel point la perception de soi en arrive à être tellement perturbé que le recours à la chirurgie en devient normal, et même nécessaire.

    Réponse
  26. Strategical

    Super article.

    Ca fait peur quand même, finalement à force de vouloir un corps « parfait » (perso, je trouve ça horrible, tout le monde va finir par avoir la même apparence), on dénigre les qualités du coeur.

    Réponse
    • Haydée

      @ Strategical
      Nous sommes bien dans la société de l’apparence !

    • Caroline

      ça ne doit pas être si horrible, les gens sont super accueillants, sympas, toujours en train de rigoler, je vous assure que la quantité de suicides sont beaucoup beaucoup beaucouuuuup plus elevés en Europe que dans les pays comme Argentine et Brasil.

  27. lifting seins

    Qu’il s’agisse des seins, du visage ou des formes de la silhouette, votre article permet de comprendre que les argentins ont un rapport plus détendu à la chirurgie esthétique que les européens même si il est à noter que l’augmentation mammaire est la première intervention réalisée en France.

    Réponse
    • Haydée

      @ Lifting Seins
      En effet, je pense qu’en France c’est beaucoup plus tabou !

    • Caroline

      Tout à fait d’accord, en France c’est un vrai tabou.

Trackbacks/Pingbacks

  1. La viande argentine, on l’aime ou on ne l’aime pas... - […] hum… C’était tout doux, et plus agréable à voir que les fausses poitrines argentines. Je vous le […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This