J’ai 28 ans et ma vie semble toute tracée. Que puis-je y faire ?

Fin de vie et tombeau

Écrit par Haydée Bouscasse

Web-entrepreneuse et formatrice 2.0, j’aide les salariés lancer leur business en ligne en parallèle de leur travail.

Mis à jour le 28/05/2021 | Publié le 14/06/2013

Tu sens la routine de ta vie toute tracée s’installer ?

Tu souhaites trouver ton indépendance dans ton boulot ?

Commence par suivre mon cours gratuit pour trouver ton idée de business profitable.

Nombreux sont ceux qui se demandent ce que l’avenir leur réserve…

Mais quelles possibilités s’offrent à nous pour avoir une vie aventureuse quand la routine du travail nous submerge ?

Fabien, 28 ans, a posé cette question sur un forum.

Mais qui est Fabien ? Te reconnais-tu en lui ?

Jeune éjecté d'école après 5 ans

Fabien est diplômé universitaire. Il fait 9h-17h tous les jours et aime bien son travail. Son salaire est plutôt bon : 32 K€.

Il loue un appartement en banlieue parisienne, dans une ville dont il se fout complètement et profite de ses 5 semaines de vacances annuelles.

Mais en faisant le bilan, il se sent médiocre

Fabien se voit juste comme un de ces gars qui vit une de ces existences monotones, comme tout le monde. L’impression de rouiller sur place le tiraille déjà.

Quand son entourage parle de s’installer avec bébé, chien et poisson rouge, il a juste envie de se pendre ! Les standards imposés de la société ne l’intéressent pas.
C’est peut-être pour cela qu’il n’a pas de relation sérieuse, même s’il n’a aucune difficulté à attirer les femmes.

  • Fabien n’a pas de mal à se faire des amis.
  • Il mange sainement, ne fume pas et bois peu.
  • Il fait des arts martiaux depuis une dizaine d’années.
  • Il a même entamé un livre qui fait déjà 60 000 mots.
  • Passionné de voyage, après le lycée, il a traversé les États-Unis pendant 6 semaines.

Toutes ces qualités… pour quoi ?

La vie lui impose un chemin. Et malgré toutes ses ambitions, il n’imagine pas pouvoir en prendre un autre pour le moment.

Mais il sent les meilleures années de son existence défiler devant lui.

Tous les jours dans son « putain » de bureau ; à sortir avec les mêmes personnes et rentrer dans le même appartement chaque soir.

Adulte éjecté d'entreprise après 45 ans à trimer

Tel un bug temporel, tout se répète et Fabien se sent emprisonné de cette vie à peine choisie.

Alors que peut-on bien lui proposer pour l’aider à sortir des schémas sociétaires imposés et vivre ses aventures ?

La première chose que je lui conseillerais…

Choisis l’une de ces 78 idées de business en ligne à lancer simplement avec ton ordinateur. Tu pourras voyager autant que tu le souhaites :

Que faire et où aller ?

Commence peut-être par penser à lâcher ton boulot si celui-ci représente ta cage dorée.

Mais réfléchis bien à la suite avant !

  • Essaye d’explorer ta propre ville autrement. C’est fou ce que l’on peut découvrir à côté de chez soi.
  • Et puis élargis ton horizon, fais une « excursion en bus » avec les touristes de ton propre pays par exemple…
  • Tu te sens plus aventureux ? Fais la chose qui t’effraie le plus, et pars voyager en solo.
  • Fais la liste de 10 endroits où tu veux aller et choisis en un !
  • Va dans un pays dont personne ne parle.
  • Ou au contraire, dans un pays voisin.
  • Deviens travailleur nomade: Fais un voyage lent, arrête-toi à un endroit 6 mois ou un an pour y bosser et repars pour une autre destination.

Mais penses avant tout à pratiquer ce que tu ne pourras plus faire plus tard.

Laisse libre cours à ton imagination

  1. Pars pour le sud, dans une yourte, et vis en autonomie dans la montagne française.
  2. Forme toi à la cuisine Thaïlandaise à la source et reviens nous faire de bons petits plats.
  3. Pars en Argentine et apprends à danser la Salsa et le Tango pour charmer le sexe opposé.
  4. Fais du stop et perds-toi dans des endroits inconnus. Marche, admire, respire, et retends le pouce.
  5. Tu peux voyager à travers le monde à vélo et faire 28 pays et 30 000 km en 1 an.
  6. Ou faire l’aller retour Paris – Alsace toujours à vélo, comme moi. Je sais c’est moins fun.
  7. Organise une via ferrata pour toi et tes amis et une fois en haut, prend le chemin difficile.
  8. Loue un voilier au Philippines sur l’île de Boracay. Pose toi d’île en île et profite.
  9. Passe les certificats de plongée sous-marine et deviens prof.
  10. Fais le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle.
  11. Ou au contraire fais du tourisme sexuel au Sénégal, lâche-toi !…Nan j’déconne :)

Pas besoin d’allonger la liste, tu remarques que les idées ne manquent pas et sont toutes plus alléchantes que ton métro-boulot-dodo.

Et si tu es toujours hésitant, prend exemple sur une personne que tu admires, étudie son parcours, et fait comme elle.

Vieux éjecté de maison de retraite après 20 ans

Comment y parvenir ?

  1. Arrête de te morfondre et motive-toi en te disant que ta future moitié t’attend peut-être à l’autre bout du monde.
  2. Apprend une nouvelle langue en commençant par l’anglais. Et si tu maîtrises déjà les langues, donne des cours où tu veux.
  3. Reprend tes études et fais une année à l’étranger. Même s’il te faut emprunter.
  4. Fais-toi muter. Comme mon ami mexicain parti travailler en Hollande. Il a demandé une mutation et il vit à présent à Barcelone.
  5. Deviens moniteur dans un camp d’été et éclate toi avec les enfants en France ou ailleurs.
  6. Monte une association, fais de l’aide scolaire pour les enfants autour du monde, comme ce couple d’amis d’à peine 21 ans chacun. Leur assoc « Autour des enfants » a permis d’obtenir de l’argent de sponsors et des aides gouvernementales.
  7. Créé une entreprise à l’étranger.
  8. Lance un business autour de ta passion et écris un livre pour le promotionner.
  9. Fais de l’humanitaire et va aider les Lépreux indiens, les familles afghanes, congolaises ou Haïtiennes. Il y a de quoi faire.
  10. Pratique un sport de haut niveau et voyage pour tes championnats. C’est le cas de Toy, le dessinateur de Travelplugin.
  11. Fais du couchsurfing, du woofing ou du house sitting pour rencontrer du monde et voyager au moindre coût.

 

La Mort dépitée devant tombeau du vieux

Les relations sont importantes. Ce n’est parfois qu’une question d’opportunité. Parle de tes projets de voyage autour de toi, propose tes services et cela payera.

Un homme s’est vu proposer un boulot en Chine. Ne se sentant pas à la hauteur, il a présenté son meilleur ami à l’entretien. Cela fait 6 ans maintenant qu’il est dans le pays.

Le monde est vaste et l’on ne peut prétendre s’ennuyer quand on en a exploré qu’un infime pourcentage.

T’est-il déjà arrivé d’avoir certains blocages te disant que tu n’es pas assez fous pour faire toutes ces choses ? Et qui t’auraient empêché de vivre pleinement ta vie telle que tu l’entends ?

Haydée Bouscasse

 

 

Nos guides et stratégies directement dans ta boite mail

CATÉGORIES

PRODUITS

Tu aimeras sûrement aussi…

Comment trouver une niche rentable en web-entrepreneur et infopreneur

Comment trouver une niche rentable en web-entrepreneur et infopreneur

Près de la moitié des entrepreneurs en ligne échouent en créant un produit ou un service dont les gens se foutent totalement… Pourquoi ? Ils ne savent tout simplement pas comment trouver leur niche. Et ils ne cherchent pas à VRAIMENT connaître leurs clients. Apprends à le faire de ton côté et tu garantiras la rentabilité de ton futur business en ligne.

lire plus

67 Commentaires

  1. Sylvie

    J’aime beaucoup ton article et sa philosophie qui est aussi la mienne : « choisis ta vie, ne la subis pas ! »

    Réponse
    • Haydée

      Merci Sylvie,
      Et pour cela, il faut se donner les moyens :)

  2. Tiphanya

    Et on peut avoir 28 ans (ou un peu plus comme moi ou un peu moins comme mon chéri) ET un enfant ET voyager !
    Par contre il est effectivement plus dur d’emmener le poisson rouge avec soi.

    Réponse
    • Tony

      Je suis complètement de ton avis Tiphanya. Les enfants n’empêchent rien, il suffit de s’organiser autrement. Et je pense même que le fait de partir avec des enfants nous ouvre d’autres horizons que nous n’aurions pas pu découvrir autrement.
      Par contre ça demande quand même une bonne dose d’énergie supplémentaire !

      Concernant le poisson rouge, on peut toujours se le faire à la plancha avant de partir ou le laisser malencontreusement tomber à côté du chat ; au moins il aura servi à quelque chose. :)

  3. Benoit(novomonde)

    Benoit, 28 ans (29 dans deux semaines…arghhh), en couple lui ;-)…a fait des études et bosse maintenant dans la recherche (ou devrais dire bossais!) n’a plus de job depuis hier et dans deux mois il part en tour du monde en couple ;-)… Finito la routine ;-) yyyyaaaahhhhhhh

    Réponse
    • Tony

      Salut Benoit !
      Sacré chanceux… d’être en couple. Rendons-nous compte à quel point nous sommes privilégiés de pouvoir vivre nos aventures avec notre âme sœur. Ce partage n’est pas donné à tous les voyageurs et n’a pas de prix !
      Mais je vois que tu cumules les bonnes choses : tu n’es plus obligé de bosser et vous êtes en instance de départ pour la belle vie… j’ai versé ma petit larme en te lisant ce matin. Je vous envie ! :)
      Et, cerise sur le gâteau, vous travaillez dans la recherche ? La classe ! Dans quel domaine ?

    • Benoit(novomonde)

      Salut Tony,

      Je m’en rend bien compte… et je m’en rendrai certainement encore plus compte pendant le voyage! ;-)
      Je travail (travaillais…;-)) dans la Biomechanique… En gros on essaie de réduire un peu les milliards que coute l’ostéoporose à la société à l’aide de nos amis les ordinateurs ;-)

    • Benoit(novomonde)

      p.s. Encore une fois bravo pour les illustrations toutes plus cool les unes que les autres…

    • Haydée

      Tony ne se lasse pas de tes compliments. C’est un gros travail qu’il fournit chaque fois, ne serait-ce qu’au niveau de l’idée et tes encouragements seront toujours les bienvenus. Merci encore.

  4. Camille

    Un article qui tombe à pic pour moi. J’ai donné ma démission et il me reste un long mois de métro/boulot/dodo… Les journées sont longues et j’ai hâte d’en finir… Car le tour du monde m’attend pour octobre !
    Pas de blocage mentale, je suis assez folle ! ;-)

    Réponse
    • Tony

      Hello Camille,
      A croire qu’il faut toujours un certaine dose de folie pour se lancer dans ce genre de projet ; et un peu de courage aussi !
      Etant fonctionnaire, je suis dans la pire des situations pour échapper à cette routine latente. Ma prison dorée et sa sécurité m’ont longtemps empêché de réaliser mes envies profondes !
      Et plus tu t’engraine dans la médiocrité de ta vie courante, plus les blocages sont présents sans que tu ne t’en rendes compte… Tu suis la « Voie Tracée » par notre société sans imaginer pouvoir vivre autrement.
      Alors merci à toi et à tous les blogueurs-voyageurs de montrer les bons exemples à ceux qui n’ont encore jamais envisagé une autre vie. Continuez d’ouvrir les esprits de ceux qui veulent bien vous écouter !

    • Haydée

      Très bonne idée le PTV, merci d’avoir complété cette liste. Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est : Le Programme Vacances Travail (PVT) est un programme qui s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 35 ans, désireux d’effectuer un séjour de découverte touristique et culturelle de 6 à 12 mois maximum, tout en étant autorisés à travailler.

  5. Bertrand

    J’en ai 24 et je suis dans le flou après avoir été fou, que puis-je faire ? :)

    Ce n’est pas évident de trouver LA solution sur le long terme qui permet d’être fou en toute sécurité !

    Des idées sont en train de se mettre en place, on verra si à terme ça permet d’en vivre et si c’est compatible avec une vie un minimum aventureuse…

    Merci pour les liens ;)

    Réponse
    • Haydée

      @ Bertrand,

      On va opter pour plusieurs solutions et les combiner dans ces cas là !
      Sinon je suis curieuse de voir la suite pour toi, mais je pense avoir 2, 3 idées sur ce que tu mijotes ;) Enfin tu nous diras
      A suivre donc !

  6. Stefan Tanned

    C’est marrant de voir que l’on se retrouve dans ton article. J’ai décidé de changer il y a 7ans depuis je parle quatre langues, j’ai fait un tour du monde pendant 2ans en 2009, je travaille à mes projets web depuis 1an et demi ce qui va me permettre de réaliser mon tour du monde en travaillant dans 1an.

    On est toujours récompensé lorsque l’on agit, du moins on gagne toujours des compétences et il y a toujours du positif, il faut persévérer et sortir de son confort personnel.

    Réponse
    • Haydée

      Ahaha c’était le but !
      4 langues, c’est super. J’en suis à 3 et j’en suis déjà satisfaite, peut-être un jour aurai-je le courage (mais seulement si je sors de ma zone de confort) d’en apprendre une autre !
      Petite question : tu vis entièrement de tes blogs Stefan ?

  7. Céline

    Le lien vers le blog de ce superman ne fonctionne pas :p

    Réponse
    • Haydée

      Bonjour Céline,

      Quel lien ne marche pas je n’ai pas compris ? merci

    • Haydée

      Salut Céline, j’ai corrigé le lien en question !
      Merci

  8. Corinne

    Bonjour Haydée, et merci pour ce lien vers mes Petites Bulles d’Ailleurs, au sujet de la beauté du monde sous-marin… :-)

    Mais je tiens à préciser (car ce lien peut induire en erreur), que je ne suis seulement une passionnée de plongée sous-marine et de photographie subaquatique.

    Je ne suis pas prof ni monitrice de plongée, je n’ai pour l’heure aucune certification m’autorisant à encadrer des plongeurs ni à enseigner la plongée sous-marine.

    Réponse
    • Haydée

      @ Corinne,
      Ce n’est pas ce que je voulais insinuer donc bien vu pour la précision.
      Mais c’est un bien beau monde sous l’eau que l’on découvre grâce à ton site ;)

  9. Mathilde

    Merci et bravo pour ce temps et ce travail a rédigé d’aussi positifs articles. ! Les opportunités sont nombreuses et partout, à qui prend son courage à deux mains. Je me retrouve dans ce profil sur plusieurs points, et je pense qu’une bonne dose de motivation et de travail sont nécessaires pour trouver ce que l’on aime et/ou comment se sentir utile. « Apprends à cultiver ton jardin » qu’il soit ici ou ailleurs.
    On a rien sans un minimum de peine et sans bousculer ses habitudes/attitudes.
    Quant à la question de l’argent nécessaire, je pense qu’avec même un budget serré, on peut trouver de belles occasions et rencontres. La seule chose vraiment indispensable est : le temps. Donc moi aussi j’ai fait le choix de quitter mon travail, et je pars dans 3 mois pour travailler à l’étranger. Je reviendrai pour vous dire si ça vaut le coup, même si j’en ai presque aucun doute :-)

    Réponse
    • Haydée

      Salut Mathilde,

      Je remarque avec le temps qu’il faut se surpasser quelques temps pour arriver à nos fin et changer de vie.
      Tu pars où et pour faire quel travail ? Et surtout combien de temps pars-tu ?

  10. Christophe (Voyage Sur Le Fil)

    Je prends le même chemin que Benoît et Camille… Ce matin je glissais ma « dèm » dans la boîte aux lettres :)

    Pour répondre à Haydée sur le blocage mental, pour moi c’était:
    Quitter son boulot = fini la « carrière » = pas de retraite… Pourtant je sentais que ce schéma m’irritait.

    J’ai pris conscience que la retraite, et autre n’est rien de plus que le nouveau « paradis » de ceux qui ne vont plus à l’église, mais qui espèrent un « monde meilleur » demain, demain, demain.

    Demain ? NON, aujourd’hui: OUI !

    Réponse
    • Haydée

      @ Christophe,

      Je comprend que tu ai mis un commentaire vu ce que tu viens de faire. Bien joué pour la démission. Je suis plus ou moins dans le même shéma, je n’ai pas envie de m’abaisser à « un chemin tout tracé » sous pretexte que le monde entier le suit.
      On dirait que les gens triment en attendant la retraite pour en profiter, c’est d’ailleurs ce que tu voulais dire, si j’ai bien tout compris.
      Intéressant cette relation que tu fais avec le paradis, je retiens ;).

      Sinon tu a déposé ta dém pour faire quelque chose de particulier ? Tu repars quelque part ?

  11. Nath'

    Tellement vrai… Il y a plein de belles choses à faire dans une vie… tellement de belles choses qu’une seule vie ne suffira pas ! ;-)
    Génial les illustrations ! :-)

    Réponse
    • Haydée

      @ Nath,

      Surtout une vie où l’on trime 45 ans, on est pas fait pour ça moi j’dis !
      Merci pour les illustrations ;)

  12. Tristan FLT

    Merci pour cet article fort intéressant qui exprime vraiment une idée, un sentiment que nous ressentons à l’aube de partir un an en Amérique du Sud ! A partager, ça peut permettre peut-être une prise de conscience chez certains …

    Réponse
    • Haydée

      Merci du partage Tristan,

      J’espère être assez convainquante et vu ce que tu me dis, j’ai l’impression que oui !
      Je viens de découvrir ton blog du coup, et je vous souhaite un très bon voyage.

  13. Lydia@nowmadz

    Ah ça, c’est pas nous qui allons te contredire Haydée… on rentre tout juste d’un long voyage et nous n’avons absolument AUCUN regret, bien qu’aujourd’hui on n’ai plus ni boulot, ni appart, ni (presque plus) d’économies, plus de sécu, une année de cotisations retraite en moins etc… Bof, et alors? Ce qu’on a vécu en vaut largement la chandelle!
    Alors j’ai qu’un mot à lui dire, moi à Fabien:

    Bouge ton c** !!!

    Réponse
    • Haydée

      Salut Lydia,

      C’est le meilleur conseil donné dans cet article que tu viens de nous donner là ! ;)

      En tout cas voilà un témoignage qui ne fait que confirmer ce qui est dit, après votre année autour du globe ! Merci !

  14. Stefan tanned

    Je n’ai pas l’objectif d’en vivre mais de m’apporter un meilleur confort (voyager plus souvent ou prendre du sans solde pour profiter plus par exemple) mais je pourrais en vivre sur le court terme et quitter mon emploi.

    Je pense qu’être passionné de voyages va de paire avec parler plusieurs langues.

    Plus tu voyages plus tu t’ouvres l’esprit. Plus tu connais de langues, plus et mieux tu t’imprègnes des gens.

    Pourquoi attendre la retraite pour avoir du temps libre alors que c’est maintenant qu’il faut profiter.

    Réponse
  15. Jérémy

    Hello !

    Perso ça fait longtemps que j’ai fait exploser mes barrières mentales qui m’empêchaient de m’éclater vraiment dans ma vie ! Il y a 2 ans pile j’ai quitté le salariat (à tout jamais j’espère), et depuis je voyage à travers l’Europe tout en vivant de mes écrits. Je ne m’occupe plus du jugement des autres (en particulier de celui de mes proches, qui a tendance à paralyser et empêcher toute action), et je m’éclate à 200%.

    Ca demande une grande force mentale, c’est clair. Puis, il y a des hauts et des bas. Quand on est en haut, les gens sont contents et veulent en profiter avec nous, mais quand on est en bas, y’a pas grand monde pour nous soutenir (« fallait rester dans la norme et pas faire un choix pareil ! »).

    Bref, à tous ceux qui ont le sentiment de tourner en rond et d’avoir une vie toute tracée : bougez vous MAINTENANT ! Y’aura des moments difficiles, certes, mais c’est aujourd’hui que vous devez profiter de la vie, pas quand vous aurez 70 ans, à la retraite avec de l’arthrose !

    Merci pour cet article motivant Haydée :)

    A+

    Réponse
    • Haydée

      Tu as tout dit avec ton commentaire rempli de vérités Jérémy.

      Il faut toujours se battre pour obtenir sa propre liberté, et souvent contre les proches et la famille.

      Mais c’est aussi en passant par ces moments difficiles que l’on comprend le sens du mot bonheur que l’on tend vers lui.

      Je préfère passer par ces phases difficiles plutôt que de vivre par procuration devant une télé et finir déprimée de n’avoir jamais rien fait.

  16. Elsa@séjours linguistiques d'anglais

    Vous me donnez tous envie de partir. Mais je suis encore jeune (21 ans). Là je compte finir mes études (septembre) et travailler pour mettre de l’argent de côté. J’aimerai partir après pour je ne sais où mais j’ai un peu peur de partir toute seule. Il faut mettre un peu près combien de côté pour pouvoir bien profiter et ne pas se retrouver à la rue ?

    Réponse
  17. Christophe (@Voyage Sur Le Fil)

    @Haydée,

    Je pars voyager à vélo : départ Toulouse, direction l’Asie dans un premier temps (1 à 2 ans) puis certainement l’Amérique Latine…
    Mais mes envies changeront peut-être en cours de route :)

    Réponse
  18. Tibo

    C’est exactement moi !!! J’ai tout quitté à 28 ans, appart, boulot, voiture, etc etc..
    1 an en Angleterre pour m’installer et changer de vie, sauf que les plans n’ont pas marché (comme souvent) et je me suis retrouvé à faire le tour de l’amerique du sud en stop (7822 Km) + couchsurfing, j’ai aussi créé une association humanitaire dans mon sport (www.facebook.com/TENNIS SANS FRONTIERES) !!
    C’est tout moi, merci pour l’article.
    Tibo

    Réponse
    • Haydée

      Salut Tibo !
      Et d’abord merci pour ton 500ème like sur ma page.
      Incroyable que cet article te corresponde parfaitement ! Comme quoi il y a sûrement beaucoup de jeunes dans cette situation, mais au moins tu as osé partir et ça n’a pas de prix, même si les choses n’ont pas tournées comme voulu.
      Et aujourd’hui tu es de retour en France ? Où es-tu ?
      Je n’arrive pas à rentrer sur ta page facebook « tennis sans frontières » peux-tu me renvoyer le lien ?

    • Haydée

      Je crois que j’ai trouvé ta page !

  19. Tibo

    Oui j’ai vu merci :)

    Quant à moi j’ai donc créé cette asso pour faire découvrir mon sport aux enfants qui peuvent pas et parcouru 5 pays durant ces 9 derniers mois (Uruguay, Argentine, Chili, Bolivie, Perou).
    Je suis tombé amoureux de la Bolivie et actuellement je m’occupe du visa pour y retourner et tenter d’y rester, pour essayer d’y faire mon métier (prof de tennis) et d’y developper l’asso !!

    Merci pour ces articles super intéressants, et si tu passes par la Bolivie, envoie-moi une demande de couchsurfing !!

    Réponse
    • Haydée

      Avec plaisir ! merci :)
      Superbe initiative. J’ai fait du tennis longtemps, j’étais même classée … 30.2 ! lol

  20. Cindy@voyage

    J’aime beaucoup cet article car il invite à se « bouger les fesses » !
    J’aimerai juste rajouter, que tout le monde n’est pas fait pour voyager (les inquiets, les trouillards et les casaniers par exemple) et c’est tant mieux, tout le monde est différent, chacun ses forces, chacun ses faiblesses. Mais, avoir une vie de « merde », c’est un choix ! On a pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour avoir une vie intéressante. 5 semaines de vacances, c’est un luxe pour la plupart des travailleurs du monde, profitez-en pour visiter des villes (en France ou ailleurs), pour vous perfectionner (formation de langue, sport, dessin …).

    Vous avez une vie de merde ? Alors bougez-vous ! N’attendez pas que vos amis vous invitent à faire quelque chose : soyez moteur ! Organisez des weekends, des sorties, des activités ! Pas d’amis ? Pas de problème, checkez les sites type onvasortir.com
    Faites quelque chose de nouveau : inscrivez-vous à un cours de poteries, à une session de yoga, à une après-midi en moto cross !

    Le choix ne manque pas ! Même avec un petit budget ;)

    Réponse
    • Haydée

      J’aime ce genre de propos Cindy, merci pour tes mots ! Oui c’est vrai il faut être moteur pour soi et pour les autres même parfois.
      Et comme tu le dis, tout le monde n’est pas fait pour le voyage, de même que certains ne souhaitent pas partir du tout !
      merci pour ton commentaire

  21. Guillaume

    C’est vrai que faire déjà les attraction de ta propre ville, parfois, ça peut être sympa. Chaque ville a son petit train ou sa ballade dans la rade nautique… et l’on y apprend bien souvent des choses, même après des années de vie dans ce lieu !!

    Réponse
    • Haydée

      Oui, j’ai pensé à cette anecdote quand je me suis rendue compte que je ne connaissais vraiment que les dessous de Paris !
      Bon j’exagère, mais me mettre au vélo et explorer Paris de fond en comble m’a fait comprendre ce que tu dis. Je n’y connaissais pas grand chose au final. Bon week end !

  22. Annonce

    Bonjour et merci pour tous ces conseils très utiles. Je crois que la perspective d’une vie monotone nous effraie tous, et on tend à vivre dans le spectre d’une vie ennuyeuse. J’ai personnellement choisi de pimenter le quotidien: je découvre de nouveaux restaurants/bars, je marche plutôt que prendre la voiture, ce qui permet de découvrir de nouveaux bâtiments, petites places…
    Il existe également des sites et forums où on peut rencontrer des personnes et partir en voyage en petit comité: c’est l’occasion de tirer un trait sur sa vie métro/boulot/dodo, pendant plusieurs semaines.
    Il faut faire de nouvelles expériences comme vous le dites si bien.
    Encore bravo pour votre blog!

    Réponse
    • Haydée

      Merci du compliment.

      Tout comme vous, je trouve qu’il est important de faire de nouvelles choses chaque jour, même la chose la plus anodine !

      Auriez-vous des noms de sites ou de forum à me donner concernant ces voyages en petit comité ?

  23. LesVadrouilleurs

    tout quitter du jour au lendemain pour aller parcourir le monde sans contraintes … un doux rêve !

    Malheureusement le monde est régit par l’argent et, à moins d’être né sous une bonne étoile, il faut travailler pour gagner sa vie et se payer des loisirs … On se rend compte cependant qu’on ne profite de la vie que dans les réels moments de détente qui, pour ce qui me concerne, sont les moments où je peux voyager (aussi bien en France qu’à l’étranger). Changer d’environnement permet de sortir de sa routine habituelle et d’avoir l’esprit libre pour pouvoir se consacrer à de nouvelles découvertes.

    En tout cas on peut au moins dire merci aux congés payés ! :-)

    Réponse
    • Haydée

      Un ami de longue date vient de partir vivre à Bangkok. Il vient de passer 5 ans à Londres dans de grandes entreprises, et il a tout lâché !
      Il a décidé de partir en Thaïlande pour monter son petit business (je n’en dirai pas plus) qui semble-t-il est un bon filon.

      Dans son dernier mail qui date de ce matin, il me parle de ses amis et me dit que 99% d’entre eux lui disent depuis des années « je vais changer de vie » mais il suppose maintenant qu’ils ne le feront jamais.

      Tu as donc sûrement raison, ce n’est pas à la portée de tout le monde de se bouger pour vivre ailleurs… Dans mon article je parle bien de partir et de travailler à l’étranger, je ne parle donc pas de simple « farniente ». Nous n’avons rien sans rien comme on dit. Donc rien est impossible sauf pour celui qui se convainc du contraire !

  24. Jojo

    Cet article est génial ! Merci pour toutes tes expériences dont tu nous fais part à travers ce blog. Je me régale et me met à rêver avec une telle lecture. Mais il va falloir construire le pont pour passer du rêve au concret :-)

    J’ai une réelle envie de voyager, mon amie est partante tant que c’est sécurisé (sur le plan financier). C’est à dire qu’on ait un travail avant de partir par exemple, car nous avons une petite fille d’un an. Le mieux (pour nous) serait de faire des séjours à l’étranger de 12 ou 18 mois et de revenir en France pour une même période, faire une alternance pour passer du temps avec la famille et échanger sur nos découvertes. Je ne sais pas vraiment comment m’y prendre car au niveau boulot ça fait changer de boîte tous les ans quasiment. Au bout d’un moment plus personne ne voudra de moi ^_^

    Vous allez me dire qu’il faut que je crée mon entreprise, c’est pas si facile…

    Merci encore pour tout.

    Réponse
    • Haydée

      Salut Jojo ;)

      Merci pour les compliments. Si en plus tu te régales avec les articles, alors je suis comblée.

      Je ne m’inquièterai pas de changer de boîte, au contraire même ! On nous formate dans l’idée de se spécialiser dans un domaine et de rester longtemps dans une entreprise. A mon avis ce n’est pas l’idéal.

      En ce qui me concerne j’ai souvent changé d’entreprises car je suis partie en voyage long court plusieurs fois, à chaque fois j’ai retrouvé un travail, il suffit de savoir manier son CV correctement pour que « ça passe ».

      Le côté « instable » dont sont qualifiés les gens qui bougent, les voyageurs, ceux qui aiment changer, cache en réalité une soif de découverte, une capacité d’adaptation et la connaissance d’une panoplie de choses (puisqu’ils sont en apprentissage perpétuel à l’opposé de celui qui reste longtemps dans la même boîte avec le même métier).

      Si je te donne mon exemple, j’ai souvent changé de boîte et même de métier ; Cela m’a demandé de repasser par la case « débutante » chaque fois et ce n’est pas évident !

      Cela m’a demandé l’effort de trouver un nouveau travail chaque fois et de m’adapter aux nouveaux outils utilisés par l’entreprise en question.

      Je dirais que ça élargit ton champ de connaissances.

      Dans tous les cas, je vous souhaite de faire ce long voyage et tiens moi au jus, ça me ferai plaisir.

  25. Amandine

    Moi qui vais avoir 28 ans d’ici quelques jours, le titre de ton article a retenu toute mon attention !!!
    Et je comprends tout à fait le vécu que tu partages dans cet article et les super dessins de Toy.

    Pour moi, cela correspond au début de l’histoire de « Là-haut » (très beau dessin animé !), où le couple rêve depuis l’enfance de partir explorer l’Amérique du Sud, et économise toute sa vie … Pour arriver à la retraite puis finalement au décès d’un des conjoint sans avoir réalisé ce qui pourtant les avait rassemblé. C’est mon pire cauchemar !

    Pour ne qu’il se réalise, je mets de côté tous les mois (il n’y a pas de secret !) et je réaliserai point par points tous les rêves de ma Bucket List, je me le suis promis !

    Réponse
    • Haydée

      C’est une très belle anecdote que tu nous décris ici que je ne connaissais pas. Mais oh combien de personnes en arrivent là ? Je crois sincèrement qu’il y en a beaucoup trop.

      C’est un peu la raison qui nous a poussé à faire cet article, qui n’en a pas l’air comme ça mais qui nous a demandé beaucoup de temps à conceptualiser, écrire et dessiner. Mais je pense que tu l’as remarqué, merci beaucoup pour les compliments des dessins, je passerai le mot à notre cher dessinateur !

      Il n’y a pas meilleure solution que la tienne au fond. Tout noter et barrer chaque chose réalisée au fur et à mesure, même si ce n’est pas très glamour pour beaucoup de gens (car c’est méthodique, tu vois ce que je veux dire ;). Les paroles volent, les écrits restent et la plupart des gens sont dans leurs pensées et oublient vite le lendemain leurs doux rêves.

      Je serai curieuse de voir ta bucket list. Sais-tu qu’il y a un plugin pour ton blog à cet effet créé par Corinne de Vie Nomade : http://www.vie-nomade.com/
      Et comme je n’aurai sûrement pas d’autres occasions alors bon anniversaire Amandine pour tes 28 ans !

  26. Amandine

    Merci Haydée ! Tu es la première à me le souhaiter comme ça ! ;)

    Et merci pour le lien pour le plugin de Bucket List, ça a l’air très intéressant, je vais creuser ça !

    Les écrits restent, je suis bien d’accord. Parce qu’il vaut mieux vivre ses rêves que rêver sa vie !

    Réponse
  27. Eric

    Bonjour Haydée,
    J’ai toujours une profonde admiration pour les personnes comme vous qui parte nomader. J’ai appliqué à ma vie bon nombre de ces principes, sauf peut-être le tourisme au Sénégal lol, dans le seul but d’être moi et de vivre ma vie en fonction des tropismes qui allaient s’imposer au fur et à mesure que je lachais des peurs. Je suis heureux 45 ans après. Mais je ne pourrais pas vivre la même vie que vous, hé, hé, j’aime trop le confort ;)

    Réponse
  28. Jojo

    Bonjour à tous,
    Je me pose encore une nouvelle question, pour des tout petits voyages cette fois. En fait j’ai envie de faire une petite semaine dans un pays de temps en temps mais je ne sais pas quoi faire sur place. Je m’explique.

    Tout le monde part une semaine pour visiter des villes, des musées, des trucs de touristes quoi. Moi ce ne sont pas des choses qui m’intéressent. Si je pars c’est pour découvrir comment vivent les gens là-bas, leurs habitudes, etc. Donc je ne sais pas comment organiser un petit voyage pour satisfaire cette envie là. Est-ce qu’il vous est déjà arrivé d’être face à un problème similaire ? Par exemple, je me dis je vais aller une semaine en Allemagne pour voir comment ils vivent là-bas. Comment je fais pour connaître leur façon de vivre ? Qu’est-ce que j’organise ?

    Merci pour votre aide.

    Réponse
    • Haydée

      Une idée Jojo me vient en tête, prend un billet pour Berlin Est, demande où sont les squats à n’importe qui dans la rue, fait du stop même dans la ville pour t’y rendre. Rentre, il y a des activités ou même des bars, parle à n’importe qui, et fait ça une semaine tout en visitant la ville en t’y perdant bien sûr. Tu ne pourras pas faire grand chose de plus, mais tu apprendras quelque chose, c’est certain. Assures toi de connaître simplement ton point de chute, là où tu dormiras !
      Eclate toi bien ;)

  29. Didier

    Bonjour Haydée

    Mince alors ! J’aurais bien aimé prendre connaissance de cet article, il y a bien longtemps ! Que de vérités ! Je reconnais que je n’ai jamais osé sauté le pas ! Pourquoi ? Du classique ! la peur de l’avenir, mais tout ce que tu expliques très bien dans ce billet, personne n’en parlait….Ou si peu ! Bon, maintenant, il est un peu tard pour moi, aujourd’hui à l’hiver de ma vie professionnelle…Mais les jeunes seniors d’aujourd’hui ont changé ! Moi, je prépare tranquillement, mais sûrement un grand départ…Je n’ai fixé ni la date, ni l’itinéraire, mais c’est sûr, ce sera le grand pas vers la liberté !

    Réponse
    • Haydée

      Salut Didier,

      Nous n’avons pas 28 ans toute la vie ! Et c’est bien dommage.
      Si tu oses les choses plus tard, finalement ça ne change rien, le principal c’est de continuer à vivre de vraies aventures. Ce qui est ton cas. Pour ma part, ça y est je me lance et je pars un an (dans une semaine) dans l’Europe Centrale/Est. Vive l’escapade.

  30. Didier

    Oui, j’ai appris çà ! Alors bon vent dans votre nouvel eldorado ! Bien sûr, je vais suivre cela de près ! Bon voyage !

    Réponse
  31. Elodie B

    Trés bon article et j’adoooooore les dessins, il est trop fort !
    Ton article résonne bien en moi, le travail nomade me tente de plus en plus… J’ai quitté le monde du salariat il y a un peu moins d’un an et crée ma propre entreprise, je travaille principalement à domicile et je me sens LIBRE :-) j’ai détruit toures les barrières une à une : quitté mon ex avec la jolie maison parce qu’on se rapprochait beaucoup de trop de la routine (oui une maison, des enfants, le poisson rouge spa pour moi ^^), j’ai donc abandonné ma maison et pris un petit appartement, suffisant pour vivre et travailler, ah oui je suis aussi tombée folle amoureuse d’un geek qui risque pas de me faire vivre la routine :-p alors oui reste je me demande si je vais pas faire un petit voyage…

    Réponse
  32. Guigui

    Guillaume 28 ans, vient de se faire lourder par son 1er amour après 11 ans de relation.
    Mon choix ? Un PVT en Nouvelle Zélande pour fin 2015 !
    Besoin de trouver un sens à ma vie, de me retrouver et de savoir de quoi je suis capable et surtout profiter de cette nouvelle vie pour découvrir le pays de mes rêves ! Et qui c’est si l’aventure m’a plut peut-être que j’enchaînerais par oZ et le Canada :p

    Réponse
    • Haydée

      Oh et bien je suis vraiment désolée pour toi Guigui.
      Mais à ce que je vois c’est un mal pour un bien !
      Merci pour ce petit témoignage touchant et spontané, je te souhaite un bon voyage. Il n’y a pas de doute tu trouveras un sens en te bougeant loin :)

    • Guigui

      Ouah quelle rapidité de réponse !
      Oui pour le moment c’est trop récent mais cet objectif me donne envie d’avancer ^^
      Puis on a 28 ans qu’une fois dans sa vie hein ;)
      En tout cas super blog rempli de plein de bons articles !

    • Haydée

      En effet, j’ai ouvert mon « blog admin » peu de temps après avoir reçu ton commentaire, j’ai donc répondu dans la minute.
      Oui une seule fois je confirme !!! J’en ai 36, mais je continue comme tu peux voir et je t’encourage du coup :)
      Des bises des Bulgarie (enfin bientôt Grèce dans 2 jours)
      Merci pour le compliment Guigui

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This